SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir
http://28.snuipp.fr/spip.php?article3172
Compte rendu CAPD du 26 avril
vendredi, 26 avril 2019
/ SNUipp-FSU.28

Deux points étaient à l’ordre du jour de cette CAPD :

-départ en stage DDEAS :[/bleu]

2 candidats ont été reçus, le département disposant de 2 départs pour l’année prochaine, Xavier FAUCONNIER et Pascal DUCROCQ partiront donc en formation.

-promotions accélérées au 7e et au 9e échelons :[/bleu]

Nous avons rappelé dans la déclaration préalable notre désaccord quant à la tenue aussi tardive de cette CAPD qui amène certains collègues à votre leur promotion prononcée plus de 7 mois après sa date d’effet (même si évidement les rattrapages seront opérés).

PDF - 161.7 ko
Déclaration préalable CAPD 26 04 2019

La quasi-totalité des collègues promouvables à cette promotions accélérées aux 7e et 9 ème échelons ont été reçu en entretien de carrière ‘pour ceux qui n’avait pas pu l’être sur l’année scolaire 2017/2018, un nouvel entretien a eu lieu sur ce début d’année scolaire et l’appréciation de la DASEN leur a été communiqué par les services dans les jours derniers).

Seul un collègue n’a pu avoir d’entretien de carrière, l’appréciation de la DASEN a été donnée au vu des précédents rapports d’inspection.

Questions diverses :[/rouge]

Congés formations :

L’enveloppe départementale est maintenant connue et permet le départ de tous les collègues ayant fait une demande. Seule la moitié du budget disponible est de fait utilisé. L’étude des demandes montre que les demandes sont peu nombreuses et sur des temps courts. Le manque d’information sur cette possibilité, conjugué à l’éloignement des lieux de formation est une explication de ce nombre faible de demandes.
Face aux forts crédits restants, l’administration met à l’étude le fait de pouvoir en cours d’année utiliser cet argent pour permettre des départs en formation en particulier pour des collègues en réflexion sur la suite de leur parcours professionnel.

Mouvement :

A ce jour, 505 collègues ont effectué ou ré-effectué des vœux. C’est relativement peu au vu du nombre de participants obligatoires (autour de 400) et du nombre habituel de participants au mouvement dans notre département (+ de 850). Rappelons que pour les collègues titulaires, il ne faut pas s’empêcher de faire des vœux sur poste par crainte des nouvelles règles qui, pour eux, restent globalement sans conséquence.
Les différents bugs du serveur peuvent être une partie de l’explication. Pour autant, il est important de ne pas attendre le dernier moment pour faire ces vœux et éviter les bouchons de fin de saisie.
Les services de la DPE annoncent avoir mobilisé tous les personnels nécessaires et faire tout pour tenir le calendrier prévu. Sur ce point précis, nous avons rappelé que ce calendrier était déjà très tardif et peu compatible avec la vie réelle des écoles.
Dans la déclaration préalable, nous avons rappelé notre désaccord qui reste entier par rapport aux nouvelles procédures du mouvement.

EREA :

Mme Julien Titeux s’est voulu rassurante sur les conséquences des fermetures de 3 postes d’enseignant à l’EREA sur les horaires des collègues de l’EREA. Elle annonce également un nouveau mode de recrutement des AED pour permettre une meilleure adéquation aux postes.
Nous avons rappelé la demande des collègues de l’EREA d’une audience chez Mme la Rectrice. A ce jour, aucune date de rendez-vous n’est fixée. Ce manque de transparence est inacceptable.

Hors Class et Classe Ex :

La circulaire nationale est enfin parue au BO et une circulaire départementale devrait arriver dans les jours à venir. Les demandes devraient être traitées lors de la CAPD du 4 juillet.
Stages MFIN : formation continue ASH :
Là encore le BO vient d’être publié : il précise la nécessité de postuler avant le 20 mai. Une circulaire académique et départementale devrait là aussi arriver dans les jours à venir.
La dotation académique est de 20 stagiaires et donc 3 pour le département d’Eure et Loir !!!
Comment s’en satisfaire quand on sait que ces stages ont la double mission de compléter la formation initiale tronquée des CAPPEI et de permettre la formation continue des collègues spécialisés ? Le compte n’y est pas !!! A l’heure de la promotion tout azimut de l’école inclusive, l’offre formation n’est pas à la hauteur des besoins, pas à la hauteur des enjeux. Nous avons une fois de plus relayé les inquiétudes de la profession quant aux conditions de mise en place de l’école inclusive et à la souffrance professionnelle liée au manque d’information et de formation.

DAME :

Dans la déclaration préalable, nous avons soulevé la question des lieux d’exercice des collègues des DAME. Mme la DASEN nous a répondu par courrier que l’ARS prendrait en charge les frais de déplacement. Cette réponse ne peut suffire car c’est bien l’adéquation des lieux de nominations et des lieux d’exercice qui est en question. Nous ne manquerons pas de ré intervenir sur ce sujet en amont de la future carte scolaire et du prochain mouvement.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir , tous droits réservés.