www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
23 janvier 2012

:-((Grève du 31 janvier : Participation, lettre aux parents, déclaration d’intention.

31 Janvier, en grève et en manifestation à Paris, inscriptions en ligne


Déclaration d’intention

À transmettre au plus tard le vendredi 27 janvier 2012 minuit

Nom……………………………

Prénom…………………………

Affectation……………………………………………………

Monsieur l’Inspecteur, Madame l’Inspectrice,

Les conséquences des 5 700 suppressions de postes dans les écoles maternelles et élémentaires pour la rentrée 2012 sont connues : encore moins d’enseignants spécialisés de RASED pour s’occuper des élèves en difficulté, encore moins de MCR pour mener des pratiques pédagogiques innovantes (que vous avez validées) en direction de la réussite des élèves, encore moins d’enseignants pour les élèves en situation de handicap dans les IME, encore moins de formation pour les enseignants…

Les conditions d’apprentissage pour les élèves et de travail pour les professeurs des écoles vont encore se dégrader.

Dans ce contexte, les projets concernant l’inspection des enseignants génèrent aussi de très vives inquiétudes : mise à mal du travail en équipe aujourd’hui nécessaire pour que l’école remplisse ses missions, atteinte à la reconnaissance indispensable de notre métier.

Pour nous, l’éducation doit redevenir une priorité. Il en va de l’avenir de chacun des enfants, comme de celui du pays.

La loi n°2008-790 du 20/08/08 instituant un droit d’accueil pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires pendant le temps scolaire apporte de nouvelles restrictions à une liberté fondamentale -le droit de faire grève- reconnu à tous les salariés dans la Constitution pour la défense des intérêts professionnels et collectifs.

Le SNUipp en demande d’ailleurs l’abrogation.

Cette loi impose « à toute personne exerçant des fonctions d’enseignement dans une école de déclarer au moins 48h avant la grève son intention d’y participer ». Tout en ayant connaissance de la décision prise par un certain nombre de maires de ce département de ne pas organiser le SMA, mais placé(e) dans l’obligation de le faire de par mon statut de fonctionnaire, je vous informe que j’ai l’intention d’être en grève le mardi 31 janvier 2012.

Conformément à la loi, je vous rappelle que cette lettre « est couverte par le secret professionnel et ne peut être utilisée que pour l’organisation du service d’accueil » (article L133-5).

Le
Signature :


Modèle de lettre aux parents

Chers parents,

Votre enfant n’aura pas classe mardi 31 janvier.

Notre attachement à la réussite de votre enfant et de celle de tous nos élèves, nous amène à nous opposer à de nouvelles mesures qui vont à l’encontre des progrès pour tous. A nouveau, nous tirons la sonnette d’alarme. Depuis plusieurs années, la politique éducative malmène et asphyxie l’école et son fonctionnement.

Les conséquences des 5 700 suppressions de postes dans les écoles maternelles et élémentaires pour la rentrée 2012 sont maintenant connues :

  • encore moins d’enseignants spécialisés de RASED pour s’occuper des élèves en difficulté,
  • encore moins d’enseignants supplémentaires pour mener des pratiques pédagogiques innovantes en direction de la réussite des élèves,
  • encore moins d’enseignants pour les élèves en situation de handicap dans les IME,
  • encore moins de formation pour les enseignants…

Les conditions d’apprentissage pour les élèves et de travail pour les professeurs des écoles vont encore se dégrader.

Dans ce contexte, les projets concernant l’inspection des enseignants génèrent aussi de très vives inquiétudes : mise à mal du travail en équipe aujourd’hui nécessaire pour que l’école remplisse ses missions, atteinte à la reconnaissance indispensable de notre métier.

Dans un contexte de crise, le gouvernement fait le choix de sacrifier l’avenir.

Avec moins d’enseignants, c’est la qualité de l’éducation qui est atteinte.

Pour nous, l’éducation doit redevenir une priorité. Il en va de l’avenir de chacun des enfants, comme de celui du pays.

Parce que nous partageons vos attentes vis-à-vis de l’école, comme celle de l’ensemble de la société, nous souhaitons exprimer notre opposition aux projets en cours et aux suppressions de postes. Les enseignants demandent à pouvoir exercer dans un climat serein et dans de bonnes conditions, pour eux, comme pour leurs élèves.

Face à un gouvernement qui n’écoute ni les parents, ni les enseignants, nous serons en grève mardi 31 janvier.

Nous comptons sur votre compréhension et votre soutien.

Les enseignants de l’école

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.