www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE  / 2011-2012 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
9 février 2012

Audience auprès du Député G. Hamel

Où comment assumer son budget en prenant appuis sur l’IA.

Suite à une réunion d’information syndicale du SNUipp-FSU.28 auprès et à la demande des collègues de l’ECLAIR de Dreux 1, il avait été décidé d’organiser une manifestation Drouaise le 30 janvier pour dénoncer les suppressions de postes (RASED, MCR…) et le démantèlement de l’Éducation Prioritaire.

Dans le même temps, une demande d’audience auprès du Député de la circonscription de Dreux pour lui exposer les conséquences de son vote en termes de moyens, avait été sollicitées.

Absent le 30 janvier, il a accepté de nous recevoir le vendredi 3 février, accompagné de l’Inspecteur d’académie.

Nous avons exposé les conséquences des suppressions de postes sur le drouais et en particulier dans l’Éducation Prioritaire (6 MCR, 3E, 1G, le surnuméraire de Michelet, le secrétaire RAR) et nos revendications concernant les RASED et « plus de maîtres que de classes ».

L’IA est ensuite venu au secours du député pour présenter les éléments de son projet de carte scolaire (que les délégués du personnel avaient unanimement rejetés le matin même) en argumentant qu’il faisait 3 ouvertures de classes sur Dreux, qu’il maintenait 13 postes de RASED et 6 MCR ; alors qu’ailleurs (Haute Garonne) c’était bien pire…

Nous sommes intervenus pour notifier que les ouvertures, compte tenu des effectifs étaient tout à fait justifiées et que les besoins des élèves en aide spécialisées étaient importantes dans les écoles concernées tout comme l’action des MCR.

Chacun des membres de la délégation a ainsi pu, avec des exemples, argumenter sur le besoin, a minima, du maintien des moyens, précisant que si aujourd’hui on notait une progression des résultats des élèves (en particulier dans les collèges L. Armand et P.et M. Curie) la présence de ces dispositifs n’y étaient pas pour rien !

Après plus d’une heure et demie d’échanges, pour une audience initialement de 30 minutes, le député a demandé à ce que les services de l’IA reprennent à nouveau le dossier pour le CDEN.

Dans le même temps le député assume le budget qu’il a voté, mettant en avant la « crise économique majeure » ce qui ne change en rien le cadre plus que contraint de préparation de la rentrée 2012.

Les enfants des quartiers populaires et le élèves en difficultés sont donc loin d’être la priorité de ce gouvernement dont l’action est dictée par les marchés financiers. Nous restons vigilants et mobilisés pour défendre ces situations.

La délégation : trois parents d’élèves des écoles Gambetta, H. Boucher et Berthelot, Nathalie Bonvalot (Mat semmelweis), Jocelyne Jouteau (Elem Gambetta), Muriel Lavigne (RASED), Anne Sachot (MCR) et Jean-Christophe Rétho (SNUipp-FSU28).

JPEG - 608.5 ko
audience Hamel

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.