www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / Résultats 2011-2012 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
7 juin 2012

Seconde phase du mouvement, un nombre de postes bloqués sans précédent !

Une situation inédite.

Le nombre important de PES dans notre département à la rentrée prochaine (45) et le choix de l’Administration de concentrer les supports qui leur sont réservés à proximité des IMF (et donc majoritairement sur l’agglomération chartraine) met en difficulté des collègues restant sans poste à l’issue de la première phase du mouvement.

Aucune information n’ayant été donnée aux collègues, en amont, par l’Administration, sur la politique de blocage de ces supports, ils n’ont pu anticiper cette situation lors de la première phase du mouvement et aucune mesure spécifique n’a été envisagée pour qu’ils retrouvent un support puisque leur « priorité » ne peut plus jouer.

Le principe des priorités a été instauré à la demande du SNUipp-FSU 28 pour permettre aux écoles de préserver une certaine stabilité sur les supports fractionnés, par essence provisoires et afin de maintenir une cohérence pédagogique.

Des points supplémentaires : une mesure inefficace et inéquitable.

Attribuer des points supplémentaires aux collègues « privés de toute priorité » serait contraire à l’esprit dans lequel ont été instaurées les priorités et n’aurait aucune incidence réelle sur leur mouvement : ce surbarème ne serait qu’un effet d’affichage.

En effet, il ne peut en aucun cas assurer à ces collègues d’obtenir un poste dans « leur secteur d’origine », les postes étant quasiment tous réservés pour des PES. Il ne leur permet pas non plus de concurrencer d’autres priorités (50pts) et les place de toute façon en concurrence entre collègues « privés de toute priorité ».

Il risque même, si ces collègues élargissent leurs vœux, de créer des inégalités en cascade.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles.

Nul ne peut dire aujourd’hui ce que sera la « formation » des PES à la rentrée 2012 et encore moins à la rentrée 2013

S’il paraît difficile de trouver des solutions satisfaisantes pour le mouvement de cette année, il est par contre possible d’anticiper sur l’année suivante en considérant l’année 2012-2013 comme une année blanche pour les collègues « privés de toute priorité » et rétablir les priorités qu’ils n’ont pu faire jouer cette année au mouvement 2013.

Cette proposition répond à l’objectif de continuité pédagogique (raison de la mise en place des priorités) et au principe d’équité (aucun nouveau collègue ne pouvant prétendre au mouvement 2013 à une priorité sur les postes bloqués cette année).

Après avoir rencontré les collègues, c’est la proposition que défendront les délégués du personnel du SNUipp-FSU 28 auprès de l’Administration.

 

430 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande