www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE  / 2011-2012 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
19 juin 2012

Carte scolaire départementale :
le projet de répartition des 1000 postes

40 postes pour l’Académie,
7 postes seulement pour le Département
Et une nouvelle carte scolaire !!!!!

Une dotation complémentaire de quarante postes à l’académie devrait être actée au CTM de demain, dont 7 pour le département d’Eure et Loir.

Avec 4 postes de réserves l’IA disposerait de 11 postes pour les opérations de carte scolaire à venir (juin et septembre).

Les premières orientations de l’IA pour le groupe de travail du 22 juin sont les suivantes :

  • De 10 à 12 ouvertures de classe (en priorité « les petites écoles rurales fragiles et les écoles des zones d’éducation prioritaire »).
  • De 6 à 7 fermetures.
  • IME réouverture potentielle de 1 à 2 postes.
  • Postes de TR : le département est au 90e rang national, voir aussi ci-dessous.

Nouvelles contraintes

  • Ouverture probable d’un centre éducatif fermé et d’un ITEP sur Chartres.
  • Des décharges de direction (liées aux ouvertures et fermetures).

La carte scolaire de février, avec –24 postes, a été faites avec d’énormes contraintes électoralistes. Cette nouvelle dotation aurait du permettre uniquement des améliorations pour la rentrée 2012. Les écoles sont victimes du dysfonctionnement de la carte scolaire de février.

La rentrée se fera au final avec 17 postes de moins (-24 +7) que cette année.

Au vu des premières orientations de l’IA, nous dénonçons le nombre trop important de fermetures envisagées à cette période de l’année, ainsi que le manque criant de moyens pour les RASED, l’ASH, la direction et le fonctionnement de l’école, et l’Éducation Prioritaire en terme de MCR.

Ces orientations qui devaient s’inscrire dans un plan d’urgence pour l’école primaire ne sont pas la hauteur des besoins de notre département et en décalage avec les suppressions de février.

Lors du groupe de travail du vendredi 22 juin, nous défendrons toutes les situations qui nous ont été remontées.

À l’issue du groupe de travail nous envisagerons avec les écoles et les collègues les modalités d’actions pour faire entendre nos revendications pour les écoles, avant un CTSD le 3 juillet qui entérinera les mesures.

Pour toutes demandes d’ouvertures et les menaces de fermetures n’hésitez pas à faire remonter les éléments aux délégués du personnels du SNUipp-FSU.

Remplir l’enquête ici

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.