www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Direction d’école 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
8 juin 2013

Direction d’école :
la vérité des prix
Le ministre répond au SNUipp

Des discussions sur la direction d’école vont s’ouvrir avec le ministère d’ici la fin du mois de juin, contenu et calendrier restant à préciser. Loin des effets d’annonce, le SNUipp-FSU y portera l’exigence d’avancées concrètes pour les directrices et les directeurs.

L’ouverture de discussions sur le dossier de la direction d’école « dans le cadre normal de l’agenda social conduit par le ministère » a été confirmée au SNUipp-FSU qui, comme d’autres organisations, en faisait la demande depuis plusieurs mois.

  • Un premier tour de table devrait intervenir d’ici la fin juin, sans autre précision de calendrier.
  • Sur le contenu de ces discussions, à ce jour, seules « les missions des directeurs » sont officiellement évoquées.

Pour le reste (aide administrative, formation, revalorisation, temps de décharge…), le ministère est beaucoup plus prudent et ne souhaite prendre aucun engagement à cette heure. Et pour cause, faire avancer ces différents dossiers pourtant essentiels pour reconnaître et améliorer le travail des directeurs au service du fonctionnement de l’école nécessite des engagements budgétaires en postes ou en mesures catégorielles…non-financés à ce jour.Des évolutions concrètes à gagner

En tout état de cause, le SNUipp-FSU participera à ces discussions sur la direction d’école et n’esquivera aucun sujet. Mais loin des effets d’annonce, car il ne s’agit pas de « vendre du vent » aux directrices et aux directeurs, il mettra sur la table ses exigences sur un dossier en souffrance depuis trop longtemps et qui devra déboucher sur des avancées concrètes.

Le ministre répond au SNUipp


Vendredi, le SNUipp-FSU interpelait fermement le ministre au sujet de la communication cacophonique sur le dossier direction d’école. Aujourd’hui, confirmant au passage la reconduction des 12 000 contrats EVS, il apporte les précisions nécessaires sur le contenu des discussions à venir.

Le ministre va « mettre en place avec les organisations syndicales représentatives un groupe de travail dans la semaine du 17 Juin sur les missions des directeurs d’école », et ce, comme nous l’annoncions « dans le cadre de l’agenda social » présenté en mars dernier. Pour l’heure, il ne s’engage que sur un sujet ouvert à la discussion « la question du soutien administratif ». C’est, en substance, le contenu de la réponse que Vincent Peillon apporte au SNUipp-FSU qui l’avait interpelé à ce sujet vendredi dernier. Il indique également sa décision de reconduire les 12 000 contrats EVS qui arrivaient à terme à la fin de l’année.

Des discussions sérieuses

Après quelques effets d’annonces de nature à jeter le trouble chez nos collègues directrices et directeurs d’école, le SNUipp-FSU éclaircit les réelles intentions du ministre. Nous préférons cette démarche de sérieux et de vérité plutôt que les effets de manche. Ce dossier de la direction et du fonctionnement de l’école en souffrance depuis trop longtemps doit déboucher sur des avancées concrètes. Celles-ci ne s’obtiendront pas d’un claquement de doigts. Au SNUipp-FSU, nous nous engagerons dans ce groupe de travail sans esquiver aucun sujet : formation, temps de décharge, aide administrative, revalorisation, missions et responsabilité. Tout sera mis sur la table et aucune forme d’action n’est à exclure pour obtenir les indispensables évolutions.

Télécharger :

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.