www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
9 septembre 2013

L’ingérence du maire de Lucé dans
le fonctionnement de l’école des Lutins est
inacceptable et intolérable

Communique Presse

Depuis la rentrée scolaire, le maire de Lucé a tout fait pour déstabiliser le fonctionnement de l’école des Lutins en prétextant le droit de retrait des ATSEM (en réalité factice) et en instrumentalisant les parents d’élèves lors de réunions le mardi 3 septembre.

Ce matin une vingtaine d’individus ont tenté de bloquer la rue d’accès à l’école avec des barrières et avaient pris des dispositions pour interdire l’entrée de l’école (la serrure de l’école était sabotée et le portail de la cour cadenassé).

Dans ce contexte l’entrée des élèves et des personnels enseignants s’est faite sous protection policière. Notre collègue directrice n’a pas pu accéder à son lieu de travail du fait de menaces d’agressions physiques, le DASEN sur place jugeant de la gravité de la situation a demandé à notre collègue de pas venir à l’école.

Le DASEN a réaffirmé que notre collègue directrice n’avait rien à se reprocher comme l’a affirmé le procureur de la République dans ses conclusions le 6 septembre. Suite à cette décision de la justice, notre collègue devait prendre son poste lundi comme l’avait indiqué le DASEN ce 6 septembre.

Devant l’insécurité avérée de la rentrée de ce matin à l’école des Lutins (pour les élèves et les personnels) le DASEN, par mesure de protection de notre collègue, a décidé de ne plus lui confier la direction de l’école des Lutins.

Cette mesure n’est pas une sanction administrative mais une mesure de protection de la collègue et d’intérêt du fonctionnement du service.

La FSU et FO étaient extrêmement inquiètes face cette situation. Nous condamnons fortement la position du maire de Lucé qui, par ses actions, a nui gravement au fonctionnement de l’Ecole Républicaine. Dans ces conditions, nous continuerons à défendre nos collègues fonctionnaires de la République et prendrons toutes les dispositions pour que le droit soit respecté. De plus, nous prendrons toutes les mesures pour que la directrice et ses collègues soient réhabilitées dans l’opinion publique.

L’ingérence du maire de Lucé dans le fonctionnement de l’école est inacceptable et intolérable.

Pour la FNEC/FO

Nicole MAS

Pour la FSU

Hugues Villemade

Chartres le 9 septembre 2013

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.