www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE  / 2013-2014 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
19 décembre 2013

Dotation académique :
Seulement 40 postes pour l’académie Orléans-Tours

Le SNUipp-FSU dévoile académie par académie, la répartition des 2415 postes supplémentaires créés pour la rentrée 2014.

Faites nous parvenir dès que possible l’enquête Carte scolaire


Le ministère vient de présenter la répartition académique des 2 415 postes supplémentaires programmés dans les écoles pour la rentrée 2014 (voir plus bas). Un volume dont il faut retrancher 60 postes supprimés dans les « Communautés d’outre-mer » pour un solde net de 2 355 postes affichés au budget.

Après les années de coupes claires, le SNUipp-FSU acte positivement ces créations qui profiteront aux écoles. Mais, au regard de la situation de notre École, cette dotation reste insuffisante. Le primaire part de tellement loin, que même cette deuxième année de dotation positive – en retrait par rapport aux 3 046 postes de l’an dernier - ne répondra pas encore à tous les besoins et ce d’autant que plus de 30 000 élèves supplémentaires sont attendus.

Pour notre académie la dotation passe à 40 postes pour 2014-2015 contre98 en 2013-2014.

La préparation de la rentrée 2014 s’annonce donc tendue. Le SNUipp-FSU estime qu’il faut à la fois rattraper le grand retard de postes dont souffre le primaire, mais aussi absorber la hausse démographique tout en assurant la reconstruction des RASED, le développement des dispositifs « plus de maitres que de classes », « moins de trois ans », et des brigades de remplaçants afin de relancer sérieusement la formation continue, sans oublier l’allègement significatif des effectifs par classe…

Toutes ces demandes légitimes ne pourront pas être satisfaites. Moins de 300 moyens au niveau national pour le « plus de maîtres que de classes », cela veut dire moins de trois postes par département. Le DASEN va devoir s’employer pour “sortir de son chapeau” les 15 postes promis pour ce dispositif. Tant mieux pour les écoles qui en bénéficieront mais tout cela ne permettra pas d’enclencher la grande transformation de notre École, notamment en éducation prioritaire, là où les résultats de PISA nous invitent à des changements urgents.

40 postes, c’estle minimum que notre seul départementdevrait obtenir pour inverser la courbe et commencer à améliorer les conditions d’apprentissage de nos élèves et les conditions de travail des enseignants. Pour le SNUipp-FSU, il faut voir grand pour nos élèves, un investissement budgétaire au service des transformations pédagogiques indispensables que les enseignants doivent avoir les moyens de mettre en œuvre.

Champhol le 19 décembre 2013

Jean-Christophe Rétho

ACADEMIE Postes
AIX-MARSEILLE 136
AMIENS 20
BESANCON 3
BORDEAUX 125
CAEN 2
CLERMONT-FERRAND 16
CORSE 10
CRETEIL 380
DIJON 2
GRENOBLE 182
GUADELOUPE 0
GUYANE 40
LILLE 74
LIMOGES 13
LYON 264
MARTINIQUE 0
MONTPELLIER 130
NANCY-METZ 2
NANTES 116
NICE 100
ORLEANS-TOURS 40
PARIS 10
POITIERS 16
REIMS 3
RENNES 39
REUNION 60
ROUEN 50
STRASBOURG 24
TOULOUSE 150
VERSAILLES 368
MAYOTTE 40
TOTAL 2415

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.