www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression

Documents joints

30 janvier 2014

CDEN du 30 janvier 2014
Rythmes scolaires : la pagaille continue…
MAJ des horaires au 30/01/2014

Ce CDEN se tient dans le cadre obligatoire de la mise en œuvre des rythmes scolaires. Le seul point à l’ordre du jour est la présentation par l’Inspecteur d’Académie des horaires proposés par les communes et collectivités territoriales pour la rentrée 2014.

Avant la tenue des débats sur cette unique question des rythmes, la FSU a tenu à faire une déclaration solennelle, devant toute la communauté éducative, concernant la « journée de Retrait à l’École » et dénoncer cette manipulation et ces rumeurs scandaleuses distillées par des groupuscules proches de l’extrême droite et des mouvements intégristes.

PDF - 99 ko
Déclaration FSU CDEN

En préambule à ce CDEN, le SNUipp-FSU a donné lecture d’une déclaration préalable sur le sujet des rythmes scolaires, seul sujet qui a été débattu ce jour. Nous avons rappelé notre revendication de suspension de mise en œuvre et de réécriture du décret.

PDF - 88.6 ko
Déclaration SNUipp-FSU.28 CDEN

Nous avons étayé notre déclaration par des annexes explicitant les écarts et les inégalités en termes d’organisation pour notre département.

PDF - 294 ko
Annexes Rythmes CDEN

Lors des débats l’Inspecteur d’Académie a précisé les modalités de remontées des horaires et des propositions :

  • Les communes avaient jusqu’au 2 décembre 2013 pour faire remonter des horaires.
  • En l’absence de remontées l’IA définissait les horaires sur la base de ceux du règlement départemental type.

À cette date la situation est la suivante :

  • 150 écoles environ appliquent les horaires du règlement départemental (par choix ou non).
  • 33 font l’objet d’un horaire dérogatoire, qui ne pourra être validé qu’avec un PEDT « cohérent ».
  • Pour la commune d’Auneau les horaires des écoles ne sont pas validés, car fonctionnant sur 8 demies-journées.
  • Suite à notre interpellation, l’IA valide, sous réserve du PEDT, qu’une demi-journée peut faire moins d’une heure.
  • 6 écoles, suite à notre diffusion du projet, ont demandé à modifier les horaires transmis. (la liste en fin d’article intègrera ces changements dès que nous en auront connaissance précisément).
  • 90% des horaires sont « stabilisés », ce qui indique que des modifications sont encore à prévoir et attendues jusqu’au CDEN de juin qui devra valider l’ensemble.

Face à cette pagaille organisée, le préfet reconnaît que « c’est redoutablement complexe » et pour l’IA « l’affaire est compliquée ».

Dans ce cadre, le SNUipp-FSU confirme son engagement de constitution d’un contre rapport national dans l’ensemble des départements, avec tous les collègues.

Cet engagement passe par une journée de mobilisation nationale le 12 février où il rendra public ce contre-rapport.

Cette journée sera déclinée dans tous les départements. En Eure-et-Loir le SNUipp-FSU.28 appelle tous les collègues à se rassembler

mercredi 12 février
14h30
devant l’Inspection Académique.

Question diverse : ESPE 28

Lors du CDEN du 17 octobre, nous avions alerté l’ensemble de la communauté éducative sur le projet de déménagement de l’ESPE 28. Dès le départ, la FSU 28 avec la quasi-totalité des personnels de l’ESPE28 s’est prononcée contre ce projet. Dans ce contexte, nous avons initié une pétition unitaire départementale que nous avons remise au préfet lors de ce CDEN (740 signatures).

Lors de ce CDEN nous avons de nouveau interrogé le conseil général sur ce sujet, sa réponse est que le travail de ses services sur la transformation du bâtiment en collège (en remplacement de Jean moulin) est en cours. Il justifie ce projet en précisant que c’est l’Université qui souhaite que l’ESPE déménage au sein du PUEL (pôle universitaire d’Eure-et-Loir).

Au questionnement de l’implantation de l’école d’ingénieur « Polytech » dans ce même PUEL, a la rentrée 2015, avec une centaine d’élèves, le conseil général pense que tout le monde peut cohabiter : avec des locaux propres pour chacun et d’autres mutualisés pour tous. Cette réponse ne correspond pas à la réalité et ignore les spécificités de la formation initiale et continue des enseignants. La FSU 28 continue de revendiquer que l’ESPE 28 reste dans ses locaux et que le département construise un nouveau collège sur Chartres en remplacement du collège Jean Moulin qui est dans un mauvais état et peu fonctionnel.

Les horaires provisoires présentés lors du CDEN

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.