www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
14 février 2014

Le conseil général d’Eure-et-Loir
dépense l’argent public
a des fins partisanes

Communiqué de presse FSU 28

« Eurélien » spécial de février 2014 : Argent public à quel service ?

Suite à une session extraordinaire du conseil général du 25 janvier exclusivement consacrée au redécoupage cantonal, le Conseil général a édité un numéro spécial de « l’Eurélien » intitulé « cantons redécoupés = territoires menacés » tiré à 208000 exemplaires.

Ce document a été distribué dans les boîtes aux lettres sous blister. Il exprime un point de vue extrêmement partisan alors que cette publication départementale est financée par l’impôt de tous-tes. Le Conseil général n’hésite pas à dépenser plusieurs dizaines de milliers d’euros pris sur les deniers publics pour faire de la propagande. Dans le même temps, sous couvert d’un budget contraint, il supprime la subvention pour « collège au cinéma » dans les collèges, diminue les crédits des CIO et les subventions de certains festivals culturels.

De plus, dans cette revue, on peut lire que le redécoupage cantonal va supprimer des services publics. Or, le Conseil général n’a pas de pouvoir concernant le nombre d’agents de la fonction publique dans les bureaux de poste, les gendarmeries ou les trésoreries.

Ce sont les parlementaires qui décident de la loi de finance et par conséquent du nombre de fonctionnaires et de l’organisation des services publics. On peut d’ailleurs noter que le président du Conseil général, en tant que sénateur, a voté en son temps la suppression de dizaines de milliers de fonctionnaires en appliquant de façon dogmatique le non remplacement d’un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite. Et aujourd’hui, il se place en « défenseur » du service public ! Un tel positionnement est risible et d’une malhonnêteté intellectuelle patente.

Cette publication est enfin un non-sens du point de vue de l’éducation civique. Les conseillers généraux, même s’ils sont élus dans un canton, gèrent une politique départementale d’ensemble et non leur territoire d’élection. Nous ne sommes plus dans un système féodal !!!

En réalité, cette publication est faite pour préserver des intérêts particuliers financés par de l’argent public. La FSU 28 dénonce cette communication outrancière et pointe une fois de plus les dérives de la décentralisation. Les services publics ne doivent pas être instrumentalisés mais doivent être des outils de redistribution de la richesse nationale au service de tous les citoyens.

CHAMPHOL le 14 février 2014

 

194 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande