www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / CAPD 2013-2014 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
17 mars 2014

Permutations informatiques : groupe de travail “bilan” au ministère

Un groupe de travail ’’bilan’’ est prévu à la DGRH du ministère le mardi 25 mars à 14h30. Le SNUipp-FSU y portera à nouveau son exigence de voir cette question traitée au mieux de l’intérêt des enseignants du premier degré, dont beaucoup vont se voir à nouveau contraints à des choix difficiles entre leurs aspirations professionnelles et leurs situations familiales.

Pour le SNUipp-FSU.28, ce groupe de travail doit être l’occasion de faire un “focus” sur un département comme le notre et demander des mesures d’urgence.

Le secrétariat départemental s’est adressé directement auprès du Secrétariat Général du SNUipp. pour obtenir une réponse exceptionnelle du ministère face à cette situation de crise.


Jean-Christophe Rétho
Secrétaire départemental SNUipp-FSU 28

Aux

Secrétaires Généraux et Nationaux du SNUipp-FSU

Champhol, le 17 mars 2014

Objet : Permutations informatiques

Les résultats du mouvement inter-départemental font apparaître, encore une fois, de très grandes inégalités de traitement au niveau national.

Si nationalement la courbe s’inverse timidement, l’Eure-et-Loir s’enfonce : 91.25% des collègues n’obtiennent pas de mutation.

Avec seulement 8.75% de mutations satisfaites (13.25% en 2013) pour le 28, le verdict 2014 affiche un taux historiquement faible. C’est la chute libre !

Ainsi, les mutations au titre du rapprochement de conjoint sont pour la première fois en dessous des 20% de satisfaction : 16,43% alors qu’ils étaient 26,72% en 2013, 38,46% en 2010…Pour l’Eure-et-Loir, les chiffres sont accablants : moins d’un enseignant sur six pourra rejoindre son conjoint à la rentrée prochaine.

Nous nous sommes adressés à notre IA pour que des mesures d’urgence pour la mobilité des enseignants de notre département soient prises.

Nous ne pouvons accepter que plus de 20 collègues avec un barème supérieur à 500pts (rapprochement de conjoint avec enfants) n’obtiennent pas de mutations.

Cette situation ne pouvant rester sans réponse, nous demandons que lors du Groupe de travail « bilan » du 25 mars au ministère, le SNUipp-FSU :

  • porte un focus sur la situation de notre département,
  • demande, comme l’année passée que des situations soient revues avant la phase des ineat-exeat.

Pour le secrétariat départemental

Jean-Christophe Rétho

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.