www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / CAPD 2013-2014 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
27 mars 2014

Groupe de travail académique
postes adaptés 1er degré

Ce groupe de travail s’est tenu le mardi 25 mars à Orléans. Nous avons fait une déclaration en ouverture de cette réunion (Cf. ci-dessous). Pour résumer, il n’y avait que 5 postes pour entrer dans le dispositif pour 42 demandes (27 ont été classées ne relevant pas du dispositif et 15 ont reçus un avis favorable) pour la rentrée 2014.

Sur les 15 avis favorables 8 demandes ont été classées prioritaires par l’administration pour 5 places disponibles.

Après de longues discussions, nous avons contraint l’administration à faire le constat qu’il n’était pas possible de départager toutes les situations. Par conséquent, la réunion s’est terminée par le classement des 4 plus prioritaires par l’administration et pour les 4 autres pas de décision faute de supports en nombre suffisant.

Au vu de ce contexte difficile, le SNUipp/FSU de l’académie Orléans-tours a rencontré le Secrétaire Général du rectorat le mercredi 26 mars pour lui demander de mettre immédiatement les moyens nécessaires pour les dossiers prioritaires et de prévoir une programmation de moyens pour la rentrée 2015.

Pour les représentants du SNUipp/FSU de l’académie Orléans-Tours

Hugues Villemade


Groupe de travail, postes adaptés du 1er degré du 25 mars 2014

Madame le Recteur,

Depuis plus de 2 ans, nous vous alertons sur la situation dramatique des postes adaptés du 1er degré dans notre académie. A plusieurs reprises, vous vous étiez montrée consciente de la situation et même dans un courrier du 13 avril dernier vous « reteniez le principe d’abonder la dotation actuelle de postes adaptés ». Mais dans les faits rien n’a changé.

A l’étude des documents pour la rentrée 2014, la situation s’est encore dégradée. Sur les 35 postes adaptés de l’académie, 17 ou 18 seraient occupés par des PALD et 13 par des maintiens en PACD (Le maintien de collègues sur des supports de postes adaptés de longue durée est légitime au vu de leur problématique, mais cette réalité avec des moyens restreints provoque un embouteillage pour les enseignants relevant de ce dispositif).

Par conséquent, il ne resterait seulement que 4 ou 5 possibilités pour rentrer dans le dispositif. Vos services ont prononcé 15 avis favorables sur 42 demandes. Une fois de plus, c’est donc 10 ou 11 collègues qui se retrouvent dans une situation difficile pour la rentrée 2014.

La possibilité d’entrer dans ce dispositif est de plus en plus difficile et va devenir impossible dans un avenir proche. Nous considérons que la situation relève de l’urgence et qu’il est indispensable d’agir rapidement pour que la situation s’améliore. Le calibrage de 35 postes ne correspond plus aux besoins de la profession.

Au vu de cette situation, nous vous demandons la création des postes nécessaires pour répondre aux besoins exprimés lors de ce groupe de travail.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.