www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
14 avril 2014

CGT - FSU
1er mai 2014
Fête internationale des travailleurs
Non à l’austérité

Nous considérons que le pacte de responsabilité, et en particulier les 50 milliards d’euros d’économies programmées, répond d’une logique inacceptable d’austérité et attaque inévitablement le financement des services publics, de la protection sociale et de la solidarité nationale alors que les besoins sociaux augmentent. Dans le contexte actuel, l’argent public doit servir les intérêts des salariés et non ceux des actionnaires.


Dans cette situation, les organisations syndicales continuent de manifester pour faire avancer leurs revendications concernant, le maintien du code du travail, l’emploi, le pouvoir d’achat et la protection sociale. Et faire entendre aussi leur solidarité internationale avec l’ensemble des salariés.

De plus, les organisations syndicales réaffirment que l’extrême droite ne peut pas être une réponse à ces problèmes. Le programme du Front National est tourné contre les salariés même si ce parti veut changer son image pour pouvoir prétendre gouverner le pays. Le contenu de son programme est constitué des arguments traditionnels de l’extrême droite basés sur le rejet des étrangers et des plus démunis, sur le racisme et l’exclusion, les valeurs réactionnaires de l’insécurité, les inégalités femmes-hommes, les discriminations.

Emploi : Pour un arrêt des licenciements

Les plans sociaux continuent de se multiplier, le chômage progresse sans cesse, l’intervention de l’Etat dans la politique industrielle n’est pas à la hauteur des enjeux. Une relance de l’emploi passe aussi par des créations de postes dans la fonction publique pour assurer un service public garant d’égalité. La dégradation des conditions de travail et de l’emploi toucheles salarié-e-s du privé comme du public.

Salaire : Pour une augmentation générale

Le pouvoir d’achat des salarié-e-s, continue de se dégrader et dans le même temps les banques et les actionnaires continuent d’engranger les dividendes sans se soucier du monde du travail. Les organisations syndicales revendiquent une augmentation de salaire générale (ce qui garantit la protection sociale par notre salaire socialisé) et en particulier une hausse très significative du SMIC (qui doit rester une référence) pour atteindre 1700 € brut. Il est grand temps de mieux répartir les richesses en faveur des revenus du travail.

Protection sociale : Pour renforcer la Sécurité Sociale

La décision de mettre fin à la contribution des entreprises à la branche famille de la sécurité sociale à l’horizon 2017 va constituer un manque à gagner pour la protection sociale et risque d’entraîner sa fiscalisation. Et par conséquent une amputation de plus pour le pouvoir d’achat.

Concernant les retraites, nous revendiquons l’augmentation des ressources (élargir l’assiette des cotisations) pour garantir un système par répartition collectif solidaire et une retraite à 60 ans à taux plein sans décote pour tous, lemaintien du code des pensions et la prise en compte de la pénibilité.

Bourse du travail : Pour une création

Nous sommes un des seuls départements de France à ne pas avoir de bourse du travail. Nous rappelons que le rôle des organisations syndicales est indispensable au bon fonctionnement de la démocratie sociale. Nous interpelons les pouvoirs publics pour la création d’une bourse du travail.

Manifestation 10 H 30
Devant la Préfecture à Chartres

A l’issue de la manifestation, nous nous retrouvons pour un barbecue dans le Parc des Vauroux à Mainvilliers pour un moment convivial, pensez à vous inscrire auprès de votre organisation syndicale.

 

188 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande