www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
19 juin 2014

CTA du 17 juin 2014
Interventions du SNUipp-FSU

Le SNUipp-FSU est intervenu sur un ensemble de dossiers pour la défense des droits des personnels du premier degré de l’académie.

AFFECTATIONS DES PES à mi-temps :

Le SNUippFSU a alerté Mme le Recteur sur les conséquences pour les écoles et les personnels des affectations de fait (de force) de ces collègues sans aucune prise en compte des fonctionnements et des particularités des écoles ni des priorités des collègues.

Dans le second degré, les services ont indiqué prendre contact en amont avec les établissements et en ne prendre aucune mesure de carte scolaire ! Nous nous sommes étonnés de cette différence de traitement dans le premier degré ! Notamment dans une période où il est demandé énormément d’effort avec la réforme des rythmes.

Suite à nos interventions Mme le Recteur a indiqué qu’il fallait avoir un regard particulier sur les demandes des écoles touchées par ces mesures.

Mme le Recteur, nous a indiqué que des affectations se feront sur 2 1/4 de postes dans le Loiret et l’Eure et Loir.

RECRUTEMENT DE LISTES COMPLEMENTAIRES… DE CONTRACTUELS CAR L’ACADEMIE SERA EN GRAND DEFICIT DES LA RENTREE !

Pour compenser les 26 postes vacants lors du précédent concours, le ministère permettra un recrutement de 26 PES à mi-temps sur la liste complémentaire de concours qui se déroule actuellement (extension de la liste principale de 26 postes).
Cette autorisation est une sorte de “marché de dupes”.

Les 26 postes non pourvus au concours exceptionnel sont des postes 100% en classe.

En recrutant 26 LC qui travaillent à 1/2 temps en classe (50% en formation à l’ESPE), seuls 13 postes seront pourvus ; le déficit restant donc de 13 !

C’est donc le double de LC (52) qu’il faudrait a minima recruter.

A minima car le déficit réel de l’Académie sera dès la rentrée supérieur.

La meilleure preuve si l’on peut dire est que Mme le Recteur a annoncé (nous citons), “qu’on ne tiendra pas jusqu’à Noël !”.

Elle a ajouté qu’il faudrait donc avoir recours au recrutement de contractuels.

Pour que la “transparence” soit telle à cette époque, il faut vraiment que la situation soit grave ; ce n’est d’ailleurs que la confirmation de ce que nous disons depuis des mois.

Pour recruter des contractuels, la “préférence” de Mme le Recteur irait vers les “reçus-collés” du CRPE.

Encore faut-il qu’il en existe, ce qui n’est pas prouvé. Le SNUippFSU continue à exiger un plan de recrutement en urgence pour la rentrée 2014.

MEDECINE DU TRAVAIL

Le SNUippFSU a demandé une campagne afin de recruter les médecins du travail sur les postes qui sont vacants.
Accord de Mme le Recteur.

INEAT EXEAT

Un groupe de travail académique entre les responsables des 6 divisions des écoles s’est tenu mercredi dernier. 3 collègues sortent du 28 (18, 41, 37), aucun n’intègre le département.

TEMPS PARTIEL

Mme le Recteur a confirmé la mise en place du 80% de droit à la rentrée 2015 suite aux interventions du SNUippFSU.
Pour le 80% sur autorisation, des modalités seront étudiées l’année prochaine.
Le SNUipp FSU a indiqué la situation inacceptable que nous vivons : avec les nouveaux rythmes des collègues se verront imposer leur quotité en fonction de leur lieu d’exercice !
Nous avons à nouveau alerté Mme le Recteur sur les risques de pertes des prestations du libre choix d’activité.
Ainsi un collègue travaillant à 50% perçoit 435,57 de la CAF au titre du complément de libre choix d’activité. En travaillant à plus de 50% (51,52%…) il ne touchera plus que 329,38€, soit une perte de 106,19€ par mois.

Nous avons demandé des réponses en urgence. Mme le Recteur fait remonter ce dossier au ministère et demande aux IA d’être attentifs à cette question. Nous avons dit à Mme le Recteur qu’il était inconcevable que des collègues perdent de l’argent et qu’elle devait (elle et les IA) déclarer des quotités de temps de travail protégeant nos collègues.

ALLEGEMENT DE SERVICES et POSTES ADAPTES POUR RAISONS MEDICALES

Le SNUippFSU a dénoncé avec force la situation des collègues qui malgré un avis favorable du Médecin du travail n’obtiennent pas cet allègement.

Mme le Recteur a souligné l’importance de ce dispositif pour des collègues qui reviennent de maladie.

Elle demande un point sur ce dossier par les 6 IA.

Le SNUippFSU propose aux collègues concernés de faire un recours hiérarchique (nous contacter).

RYTHMES

Mme le Recteur a indiqué vouloir travailler à une harmonisation des horaires et notamment pour arriver à des journées réellement écourtées.

Elle a aussi expliqué vouloir recentrer cette réforme sur les apprentissages.

Pour cela, elle va intervenir en direction des maires pour faire évoluer les organisations.

 

318 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande