www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Refondation de l’École 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
24 juin 2014

Horaires des écoles au 23 juin

Le 23 juin, le ministère de l’Education Nationale a rendu public les horaires de toutes les écoles pour la rentrée 2014.

Le SNUipp-FSU.28 a construit un tableau qui donne toutes les données départementales au 23 juin 2014. A la lecture de ce tableau, nous pouvons observer une grande hétérogénéité entre les écoles et par conséquent des rythmes très variés pour les élèves.

PDF - 256.2 ko
HORAIRES ECOLES 23 juin def

Pour mémoire, le ministère de l’Éducation Nationale pensait que les journées étaient trop longues et qu’il fallait mieux répartir le temps de classe pour une meilleure réussite. Sans aucune négociation le ministère a imposé cette réforme « mal pensée » par deux décrets : « Peillon » et « Hamon ». Lors du dernier CDEN aucune voix ne s’est prononcée en « pour » concernantles horaires départementaux.

En fait, La philosophie de cette réforme est un désengagement de l’état dans l’organisation du temps de classe au détriment des collectivités territoriales qui ont la charge d’organiser le « périscolaire ».

Dans notre département voici la réalité des conditions de rentrée des élèves sur une base de 24 H semaine :

  • 52, 6 % des élèves auront 4 journées de classe de 5H15 et une matinée de 3 H (le mercredi) (Décret « Peillon »)
  • 20, 2 % des élèves auront 3 journées de classe de 6H et deux matinées de 3 H (le mercredi et dans la plupart des cas le vendredi matin, l’après-midi étant libérée) (Décret « Hamon »)
  • 13 % des élèves auront 2 journées de classe de 6H, 2 journées de classe de 4H30 et une matinée de 3 H (le mercredi) (Dérogation au décret « Peillon »)
  • 6,1 % des élèves auront 4 journées de classe de 5H30 et une matinée de 2 H (le mercredi) (Décret « Peillon » avec un « petit » mercredi matin)
  • 8,1% des élèves auront un rythme avec des journées irrégulières.
    (Décret « Peillon »)

D’un point vue pédagogique quel est le bon rythme pour les élèves ?

Avec ce dossier des rythmes le gouvernement a réussi à semer la pagaille dans l’organisation des écoles pour un résultat final insatisfaisant à la fois pour les élèves et les personnels.

Cette réforme va continuer d’accentuer les inégalités territoriales vis-à-vis des élèves, c’est d’autant plus est inacceptable.

Depuis des mois le SNUipp-FSU revendique la réécriture totale des décrets :

  • pour que l’état reprenne la main sur l’organisation des écoles
  • pour que l’égalité républicaine soit de nouveau la philosophie de l’organisation des rythmes scolaires.

Les mauvaises conditions de rentrée qui s’augurent, nous confortent dans notre revendication, c’est pourquoi nous avons déposé une alerte sociale.

Et les APC ?

Contrairement à des informations émanant des circonscriptions, la seule information sur les APC qui se trouve dans la circulaire du 9 mai 2014 suite au décret “Hamon” du 7 mai, concerne le volume annuel des APC qui n’est pas modifié.
Il n’existe aucune restriction quant à l’organisation de l’APC.
Pour le SNUipp-FSU, l’organisation des 108 heures doit être totalement revue avec la fin des APC.

Champhol le 24 juin 2014

Pour le SNUipp-FSU.28

Hugues Villemade et Jean-Christophe Rétho

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.