www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Dossiers  / ZEP - REP - RAR - ECLAIR 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
25 novembre 2014

Éducation Prioritaire
un projet inacceptable pour l’Eure-et-Loir
Rassemblement le 3 décembre
Grève le 8 décembre

Après deux groupes de travail au niveau académique (15 octobre et 24 novembre) et un groupe de travail au niveau départemental (10 novembre) sur la future cartographie de l’éducation prioritaire, le projet pour l’Eure-et-Loir n’est pas acceptable (cf communiqué de presse).

PDF - 164.2 ko
CP Education Prioritaire 2014

Même si nous avons faire entendre nos arguments, il est indispensable de se mobiliser pour que l’administration puisse changer son projet. Actuellement, ce sont environ 2000 élèves sur les 10000 scolarisés en éducation prioritaire qui en sortirait.Le projet n’est pas finalisé et nous pouvons collectivement le faire bouger.

Le processus de réception des délégations, à notre initiative, à l’Inspection Académique des écoles et des collèges se poursuit jusqu’au 5 décembre. Ces délégations sont très importantes car les personnels apportent des éléments de terrain essentiels sur le dossier de l’éducation prioritaire.

Dans ce contexte le SNUipp.28 et la FSU.28 appellent les collègues du département :

  • A se rassembler le 3 décembre à 15h30 devant l’Inspection Académique de Chartres.
  • A la grève le lundi 8 décembre, jour du CTA, et à se rassembler à 13h30 devant le rectorat

Word - 22 ko
Modèle de lettre aux parents
Word - 22 ko
Modele_de_declaration_prealable_d

Nous devons agir collectivement pour exiger les moyens d’une véritable Éducation Prioritaire qui ne laisse aucun élève au bord du chemin.


Groupe de travail Académique du 24 novembre

Le second Groupe de Travail Académique s’est tenu ce lundi en présence des IA de chaque département et des représentants des personnels.

Ce second groupe avait pour objectif de faire la synthèse des remontées de chacun des groupes départementaux, avant le CTA du 8 décembre ou la nouvelle carte de l’Éducation Prioritaire devrait être présentée pour avis.

La FSU s’est exprimée, pour dénoncer le cadre contraint de l’enveloppe destinée à la révision de la carte de l’Education prioritaire précisant qu’une dizaine de réseaux supplémentaire n’aurait pas été un luxe, (à ce titre nous demandons l’entrée du collège Mathurin Régnier de Chartres et des écoles du secteur). La FSU a aussi rappelé l’incohérence de la non prise ne compte de l’échelon école. Incohérence qui amène à la sortie pure et simple de l’Éducation Prioritaire des écoles « orphelines » (non rattachées à un collège de ZEP).

Dans ce cadre, l’IA du 28, qui a la charge de ce dossier académique, a indiqué :

  • qu’avec 2 moyens supplémentaires par rapport à l’existant notre académie n’avait pas été mal lotie.
  • Que concernant les écoles « orphelines », le ministère envisageait une convention rectorale garantissant les moyens (effectifs réduits, dispositif « - 3ans » et « maître sup »…) et que les projets de ces écoles seraient soutenus. Les indemnités quant à elles ne seraient pas maintenues au-delà de 3 ans (circulaire ministérielle).

Pour la FSU, ce « conventionnement » ne protège pas concrètement à la même hauteur que le label « REP » quand les cartes scolaires sont difficiles. Pour la FSU et le SNUipp la seule bonne réponse est le classement en REP des écoles. D’ailleurs cette proposition de convention montre bien qu’il y a besoin d’apporter une réponse aux écoles “orphelines”. C’est donc un argument de plus pour obtenir le classement en REP des écoles même quand le collège de secteur n’y est pas.

Nous sommes aussi intervenus pour que des écoles aujourd’hui hors ZEP puissent être classées REP lorsqu’elles sont rattachées à un collège en REP (Lucé Mendes-France et les Béguines, Mainvilliers Zola). Ainsi que sur le passage de « REP » à « REP+ » pour l’école St Exupéry de Dreux.

Si l’IA s’est montré à l’écoute, aucune garantie n’a été donnée sur le devenir de ces situations.

Dans ce contexte, et dans la continuité des actions menées par la FSU et le SNUipp (interventions dans les instances, délégations). La FSU.28 a adressé aux rédactions locales un communiqué de presse (en pièce jointe et en complément de ce CR).

La FSU.28 appelle les collègues du département :
  • A se rassembler le 3 décembre à 15h30 devant l’Inspection Académique de Chartres.
  • A la grève le lundi 8 décembre,jour du CTA et à se rassembler à 13h30 devant le rectorat

Nous devons agir collectivement pour exiger les moyens d’une véritable Éducation Prioritaire qui ne laisse aucun élève au bord du chemin.

Pour la FSU.28

Jean-Christophe Rétho

(seul représentant du personnel de l’Eure-et-Loir au groupe de travail académique)

 

259 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande