www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Direction d’école 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
6 janvier 2015

Direction et fonctionnement de l’école
Groupe de travail simplification administrative

La circulaire de simplification administrative est parue mais concrètement tout reste à faire pour l’allègement du travail quotidien des directrices et directeurs d’école.

Depuis l’ouverture des discussions sur la direction d’école, le SNUipp-FSU demande, entre autre, un réel « choc de simplification administrative ». Au niveau national, lors des réunions sur ce thème, il a fait des propositions concrètes qui restent plus que jamais d’actualité.

Pour autant, depuis plusieurs années maintenant, la charge de travail n’a eu de cesse d’augmenter avec l’accroissement des demandes administratives et hiérarchiques. Il n’en reste pas moins que cette simplification, si elle se concrétise, ne va pas révolutionner l’activité des directeurs et directrices, caractérisée par des tâches envahissantes, avec en plus des variations selon l’endroit où l’on exerce (tant au niveau national que départemental). Il nous semble que c’est encore et toujours la question du temps et du volume de décharges de service qui reste au cœur de nos revendications car c’est la demande première des collègues directeurs d’écoles.

La circulaire ministérielle concernant la simplification des tâches est parue au BO du 6 novembre. Cette circulaire présente les axes qui vont être travaillés afin de simplifier les tâches liées à la direction d’école. Elle reprend bon nombre de points soulevés par le SNUipp-FSU.

Des groupes de travail doivent maintenant se tenir dans les départementspour aboutir à des protocoles départementaux de simplification administrative pour la rentrée 2015. La circulaire en définit le cadre. Un premier groupe de travail s’est tenu ce jour à l’Inspection Académique, la délégation de la FSU (6 représentants) comprenait 4 directeurs d’écoles aux profils différents (taille de l’école, volume de décharges, maternelle et élémentaire) afin de coller à la diversité départementale.

Résumé des échanges :

En premier lieu, nous avons tenu à rappeler qu’au-delà de la simplification administrative, c’est la question du temps qui paraissait cruciale pour accomplir la mission qui était confiée aux directeurs, quelle que soit la taille de l’école, des diverses sollicitations auxquelles il est confronté, cela nécessite que toutes les directions d’école bénéficient d’un temps de décharge.

Outre ces questions cruciales, certains points ont été abordés pour lesquels une réflexion départementale et/ou académique sera engagée. Un nouveau groupe de travail point d’étape se tiendra d’ici la fin de l’année :

  • Problème de gestion de la boîte mail de l’école : doublon des envois, manque de clarté sur l’identification de l’émetteur, problème des formats, problème des spams, manque de cohérence des envois entre l’organisation centrale et les circonscriptions (45 adresses différentes sur une école donnée émanant d’un service et cela sans compter les mails des collègues, de la mairie,… de janvier 2014 à janvier 2015).

Une mise à plat des procédures va être engagée par les services de l’IA.

  • Maintenance informatique et serveur utilisés par certaines villes.

L’ia a rappelé que la maintenance appartenait aux communes, que cela était rappelé par la loi.

  • Animation pédagogique : gestion chronophage induite par l’application Gaia

La mise en œuvre de Gaia est un dispositif qui devait servir à remplir de façon automatique un certain nombre de données, aujourd’hui, elle induit une perte d’efficacité pour les directeurs, les collègues, les circonscriptions, au regard du bénéfice.

  • Affelnet : ce transfert de charge et de compétences s’est fait sans mise à disposition de temps complémentaire et sans suppression des dossiers papier.

Pour le SNUipp, ce temps dépendait auparavant des secrétariats de collège ce qui ne peut être reconduit dans les écoles sous cette forme

  • Manque de lisibilité et d’organisation du site de l’IA ainsi que moteur de recherche inopérant.

Le squelette du site est imposé au niveau national, des modifications ont déjà été faites mais l’administration reconnaît que cela n’est toujours pas satisfaisant.

  • Lien avec la MDPH demandeur de temps, les informations relatives au traitement du dossier ne sont pas connues du directeur qui est pourtant un relais indispensable auprès des familles
  • Formation continue des directeurs : nous avons rappelé la nécessité d’être formé régulièrement dans le cadre de stages pour permettre d’intégrer l’évolution des outils informatiques mais aussi pour compléter la formation initiale des directeurs sur des sujets précis (annonce d’une demande de dossier MDPH, préparation d’une réunion avec un élu…), mais aussi afin de profiter des situations rencontrées.
  • Nouvelle formation initiale des directeurs : un tutorat sera mis en place, rémunéré 300€ brut annuel. Nous avons souligné que si la formation par les pairs pouvait être un outil intéressant, la seule vraie question qui se pose est la mise à disposition d’un temps nécessaire pour assurer cette nouvelle mission puisque rien n’est prévu dans la circulaire.
  • Clé OTP : les collègues du premier degré ne disposent pas d’une clé OTP comme les collègues du second degré ce qui induit un passage forcé par le directeur
  • Réunion de directeurs : avec la multiplicité des rythmes, se pose la question des temps proposés pour ces réunions (soir, temps de classe avec ou sans remplaçant, mercredi…).

Par ailleurs, la fréquence plus ou moins grande des réunions selon les circonscriptions doit être questionnée.

Pour le SNUipp-FSU.28

Sylvie Jolivet (directrice élémentaire 3 classes, sans décharge), Olivier Thomas (directeur élémentaire 7 classes, ¼ de décharge), Céline Prier (directrice maternelle 8 classes en éducation prioritaire, ½ décharge), Patrick Théraud (directeur élémentaire 12 classes et 1 clis, décharge totale), Jean-Christophe Rétho, Hugues Villemade.


Lu au BO spécial n°7 du 11 décembre 2014

· Référentiel métier des directeurs d’école

· Organisation de la formation des directeurs d’école (arrêté)

· Formation des directeurs d’école (circulaire)

Dans le cadre du chantier métier direction d’école, le ministère a organisé des groupes de travail afin d’élaborer un référentiel métier et les éléments de contenus de la formation. Les textes ont été publiés au BO spécial n°7 du 11 décembre 2014.

Circulaire référentiel du métier direction d’école :

3 axes ont été retenus, définissant les compétences, les capacités et les connaissances spécifiques nécessaires :

· Responsabilités pédagogiques ;

· Responsabilités face au fonctionnement de l’école ;

· Relations avec les parents et les partenaires de l’école.

Arrêté et circulaire formation des directeurs d’école

Durée de la formation : aux 3 semaines préalables à la prise de fonction et 2 semaines au début la première année s’ajoutent 3 jours de stage à la fin de cette même année. A partir du référentiel métier, les éléments du contenu de la formation ont été redéfinis.

Autres nouveautés :

Un module de préparation à l’entretien (inscription sur la liste d’aptitude). Les personnels nouvellement nommés sur une direction d’école seront accompagnés d’un tutorat assuré par un directeur expérimenté et rémunéré 300 € pour cette mission. Ces tuteurs bénéficieront d’une formation à l’observation et à l’analyse des pratiques professionnelles.

 

184 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande