www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
10 janvier 2015

Déclaration commune unitaire lue devant 1300 personnes vendredi 9 janvier à Chartres

Ce soir nous sommes rassemblés pour rendre hommage aux victimes de l’abominable attentat contre le journal Charlie Hebdo :

  • Frédéric Boisseau, agent d’entretien,
  • Franck Brinsolaro, brigadier au service de la protection,
  • Jean Cabut, dit Cabu, dessinateur,
  • Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse,
  • Stéphane Charbonnier, dit Charb, dessinateur,
  • Philippe Honoré, dit Honoré, dessinateur,
  • Bernard Maris, économiste et chroniqueur,
  • Ahmed Merabet, agent de police,
  • Mustapha Ourrad, correcteur,
  • Michel Renaud, ancien directeur de cabinet du maire de Clermont,
  • Bernard Verlhac, dit Tignous, dessinateur,
  • Georges Wolinski, dessinateur.

En les assassinant c’est l’intelligence, la liberté créatrice et l’humanisme qu’on assassine. Ensemble, affirmons notre attachement à la liberté d’expression et au droit à la caricature. Une infime minorité cherche à jouer de nos divisions et à exacerber nos peurs. A nous de leur donner tort en exprimant notre attachement commun et indéfectible aux valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité.

Rappelons-nous qu’en 2007 le journal Charlie Hebdo avait été relaxé suite à un procès ou la liberté d’expression était menacée. La Justice avait réaffirmé un principe fondateur de notre République. Nous sommes rassemblés ce soir pour dire que cet assassinat ne nous freinera pas dans notre combat contre toutes les formes d’intolérance, de haine de l’autre : racisme, antisémitisme, islamophobie, intégrismes religieux ou encore misogynie, homophobie, etc

Les démocrates que nous sommes, quelles que soient nos convictions philosophiques ou religieuses, ne doivent pas laisser notre société s’enfoncer dans la violence et l’obscurantisme. Soyons unis pour défendre et faire vivre les valeurs de notre République.

Nous sommes rassemblés pour exprimer notre combat contre toutes les idées de stigmatisation et contre l’exclusion sociale qui sont le terreau de la montée des extrémismes de tout poil. La place accordée dans certains médias au discours de la haine et du racisme est inacceptable. Collectivement, faisons entendre nos idées humanistes et laïques facteurs de progrès social pour tous.

Faisons vivre la Liberté : Restons debout et dignes. Le débat d’idées est une composante majeure de notre démocratie. Nous n’acceptons donc aucune limitation à nos libertés d’expression.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.