www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
26 janvier 2015

Des moyens pour le remplacement
« ça urge !!! »

Au vu des informations qui nous remontent du terrain, la situation du remplacement s’est fortement dégradée à cette rentrée. Ainsi plus de 140 journées d’absences n’ont pas été remplacées depuis une dizaine de jour. Cela représente plus de 1900 élèves qui se retrouvent sans enseignant remplaçant pour les prendre en charge !


L’IA utilise les moyens de remplacement en priorité sur les remplacements longs (congé maternité, congé parental…). Les absences de courte et moyenne durée non remplacées se multiplient (certaines classes pendant une semaine complète). Les équipes enseignantes sont exaspérées par cette dégradation du remplacement qui installe des dysfonctionnements récurrents au sein des écoles, car l’Etat n’assure pas la mission de continuité du service public d’éducation.

Ce manque de remplaçant, non seulement ne permet pas aux élèves de la classe désignée de recevoir l’enseignement qui leur est dû, mais de plus handicape l’ensemble des classes de écoles.

Turn over, pour « calmer le jeu » !

Dans les signalements effectués sur le site du SNUipp –FSU.28 à cette adresse (http://28.snuipp.fr/spip.php?article1806) certaines écoles ont indiqué que des collègues y effectuant un remplacement étaient appelés pour se rendre sur une autre école (et ainsi abandonner la classe) pour pallier aux non remplacements successifs d’un autre collègue.

Il est important que toutes ces situations soient signalées systématiquement auprès du SNUipp. Cette collecte d’informations nous permettra d’intervenir auprès de l’IA à chaque fois et d’adresser un bilan à toute la profession, d’alerter les fédérations de parents d’élèves et plus largement l’opinion publique.

Alerte : les dégradations vont s’accentuer à la rentrée 2015 !

Cette dégradation est le résultat du manque de dotation en postes opérées ces dernières années.

Si le budget 2015 prévoit 2511 créations de postes dans les écoles, aucune ne verra le jour en Eure-et-Loir. La priorité promise à l’éducation ne se vit pas au quotidien. Or, et l’actualité la plus récente le rappelle, plus que jamais notre pays a besoin d’école.

Besoins d’enseignants

Les nouvelles mesures pour l’éducation prioritaire (allègement en REP +) et la direction d’école nécessiteront 12 postes. Il faudra forcément fermer des postes : pourouvrir des classes, pour le remplacement, les RASED, le plus de maîtres que de classes… À l’évidence, le compte n’y est pas !

C’est d’un véritable investissement dont l’École a besoin aujourd’hui. C’est une raison supplémentaire d’être en grève le 3 février.

Pour le SNUipp-FSU 28
Jean-Christophe Rétho

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.