www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / CAPD 2014-2015 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
1er juin 2015

Pétition mouvement
Pourquoi ?

Moment clé dans la vie professionnelle des enseignants des écoles, le mouvement permet d’obtenir un poste selon ses vœux plus difficilement ces dernières années. Les règles imposées par l’administration doivent encore évoluer.

Face à cette situation le SNUipp-FSU lance une pétition nationale. http://questionnaires.snuipp.fr/mouvement/

100000000000011800000082A2D941FD

Changer d’horizon géographique ou pédagogique, obtenir un poste à titre définitif, se rapprocher de chez soi… Les raisons ne manquent pas aux enseignants des écoles pour participer au « mouvement ». Or, ces dernières années, les possibilités d’obtenir une affectation à titre définitif au plus près de ses vœux se sont sensiblement réduites, le problème principal résidant dans l’impossibilité d’émettre des vœux en deuxième phase de mouvement. De fait, et depuis 2008, l’administration impose une harmonisation nationale des règles, peu compatible avec des réalités très différentes d’un département à l’autre. Résultat, en Ardèche par exemple, le taux de satisfaction des personnels participants au mouvement est passé de 55% en 2007 à 33% en 2014. En cause dans ce département, la multiplication des bonifications qui viennent prendre le pas sur l’AGS ainsi que la limitation à 30 du nombre de vœux. Ailleurs, c’est l’obligation de formuler des vœux géographiques qui pose problème, comme dans la Somme où la moitié des candidats au changement de poste se voit contrainte de formuler trois «  vœux géo  », d’où des affectations dans des communes parfois très éloignées du domicile. La prolifération des postes à profil est également en cause, comme dans l’académie de Bordeaux. Là, cas unique en France, une circulaire du recteur profile les postes de direction à plus de 10 classes, ceux implantés en REP+ ainsi que les «  plus de maîtres que de classe.  » Toutes ces dispositions limitent les possibilités de mutation et sont sources de profondes insatisfactions. Elles doivent donc être levées, c’est le sens de la pétition nationale lancée par le syndicat.


Zoom sur l’Eure-et-Loir

Dans notre département, la mobilisation des délégués du personnels et de la profession dès mai 2009 a permis le retour à deux phases de vœux. Le boycott de la CAPD mouvement et de nombreux recours portés par le SNUipp-FSU.28 ont été les vecteurs de cette victoire syndicale.

Pour autant nous devons rester vigilant-es et mobilisé-es.

La circulaire mobilité n’a que peu évolué depuis 2008 et relègue au facultatif un second mouvement

L’Inspecteur d’Académie a, depuis son arrivée plusieurs fois pointé « ce particularisme Eurélien », répétant à qui voulait l’entendre qu’il « n’avait pas d’obligation de mettre en place une seconde saisie de vœux ».

Dans ce cadre, le SNUipp-FSU.28 invite tous les collègues à signer et à faire la pétition en ligne :

http://questionnaires.snuipp.fr/mouvement/

 

220 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande