www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / CAPD 2015-2016 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
12 octobre 2015

CAPD du 12 octobre 15

Un point principal à l’ordre du jour de cette CAPD, les promotions pour 2015-2016.

A noter que, pour cette commission paritaire, les collègues en CLM et CLD ont pu prétendre à une promotion quel que soit la vitesse de passage.

C’est la concrétisation d’une demande que nous formulions depuis de nombreuses années et qui n’est pour nous qu’une marque de justice.

Suite à notre déclaration (ci-dessous), l’IA reconnaît l’augmentation de la charge de travail des enseignants du premier degré, mais tente de modérer nos propos en rappelant la formation initiale remise en place, l’amélioration des indemnités pour les enseignants en REP et les mesures pour les directeurs d’école.

Si ces mesures sont réelles, elles sont loin de répondre aux besoins et à l’égalité de traitement pourtant attendue entre les enseignants du premier et du second degré.

Nous avons une nouvelle fois vérifié que l’avancement des PE « d’origine » atteignant le 10è échelon était freiné du fait de la concurrence avec les ex-insits à cet échelon et au suivant (voir encadré).

Pour les fins de carrière, nombre de nos collègues n’accéderont pas à la hors classe, malgré l’allongement des carrières rendu obligatoire par le recul de l’âge légal de départ à la retraite imposé par la loi de 2003.

Tous les résultats des promotions sont accessibles ici

L’avancement et « le bouchon »…

  • Au 9e échelon au grand choix : plus de 95% des collègues sont issus du corps des PE à l’origine.
  • Au 10e grand choix : le barème reste supérieur à 44 points dans sa majorité. En dehors de situations de rachats d’année d’ancienneté, les PE d’origine ont au maximum 24 ans d’AGS. Par conséquent, l’ancienneté ajoutée à la note ne permet pas d’obtenir ce barème. Le barème du dernier promu n’a chuté que de 3 points depuis 3 ans (en comparaison des 9 points au 9e).
  • Au 11e grand choix : le barème reste supérieur à 52 points. En dehors de situations de rachats d’année d’ancienneté, les PE d’origine ont au maximum 24 ans d’AGS. Par conséquent, l’ancienneté ajoutée à la note ne permet pas d’obtenir ce barème. Pourtant, la grille revendiquerait que des collègues issus du corps des PE d’origine puissent être concernés depuis 2012 par le 11e échelon si leur carrière s’était déroulée au grand choix. Le barème du dernier promu n’a chuté que de 3 points depuis 3 ans (en comparaison des 9 points au 9e).

Un des éléments significatif est le décrochage de 8 points au 9e échelon grand choix, puisque la quasi-totalité des collègues instituteurs devenus PE ont déjà atteint le 9e échelon.

Pour les barèmes au choix, il y a une relative stabilité voire une légère augmentation aux 9e et 10e .

Le phénomène de « bouchon » dénoncé par le SNUipp au moment de la création du corps des PE n’est pas endigué. Seuls les collègues entrés après 2000 ne connaissent pas pour l’instant ce phénomène. Ils ne tarderont cependant pas à le connaître puisque les promotions précédentes successivement ralenties lors des passages d’échelon vont se retrouver au sein des promouvables aux 10e et 11e.

  • Au 9e échelon au choix : passage à 100% pour des PE d’origine (sauf carrière particulière)
  • Au 10e choix:passage à 85% pour des PE d’origine
  • Au 11e choix:passage à 0% pour des PE d’origine (aucun PE dans le corps d’origine n’est promouvable après 24 ans)

Questions diverses :

Situation postes personnels :

la situation fait apparaître un excédent de 16 postes à ce jour. L’IA envisage sa résorption pour le mois de janvier. A noter que depuis la rentrée, 1 PES a démissionné sur les 139 recrutés.

Animations Pédagogiques et temps partiel :

aucune directive précise n’est donnée concernant le choix des animations. La seule contrainte est que le volume d’animation pédagogique doit correspondre au temps de travail.

Récupération des TR :

3 TR sont concernés par une récupération pour la première période.

Simplification Administrative :

face à l’augmentation de la charge de travail (des directeurs notamment), un premier groupe de travail s’était tenu l’an dernier. Une synthèse académique doit être publiée le 13 octobre. Un nouveau groupe départemental doit se tenir le 3 décembre.

AVS :

cette année, les recrutements ont été accélérés pour répondre le plus rapidement possible aux besoins. Il reste 7 ou 8 recrutements à pourvoir.

Dans le département, 680 situations nécessitent la présence d’un AVS. Elles sont majoritairement couvertes par des contrats CUI (310 pour l’Eure-et-Loir).

CAPD formation continue :

elle devrait se tenir le 17 novembre, mais une relance doit avoir lieu, car certains stages manquent de candidatures.

Conseil de formation :

préparatoire au plan de formation 2016, il doit se tenir dans la première quinzaine de décembre.

Temps de décharge pour les collègues accueillant des PES :

pour l’IA, ce temps est à prendre sur les 108 heures, mais ne peut en aucun cas résulter d’une diminution du temps d’APC. Il remarque d’ailleurs qu’il lui parait paradoxal de réclamer un maintien des heures élèves dans le second degré et une diminution dans le premier degré. L’occasion pour nous de lui rappeler que notre demande n’est pas de diminuer le temps scolaire des élèves, mais de restituer à tous l’heure hebdomadaire consacrée aux APC et que cette question du temps élève devait être déconnecté du temps de travail des enseignants.

Il est important dans ce contexte de nous retourner la lettre pétition à destination du recteur

Evaluations CE2 :

nous avons souligné le surcoût pour les écoles du tirage des livrets par les écoles. L’IA le reconnaît mais rappelle que si l’évaluation est obligatoire, le choix du support revient aux équipes, ainsi que les modalités de restitution aux familles.

Les évaluations CE2 demeurent un outil de diagnostic pour les enseignants et un outil pour le pilotage du projet d’école.

Indemnité ECLAIR :

pour la dernière année, l’IA n’envisage aucun changement sur les modalités de versement.

Vos délégués du personnel : Céline Prier, Tania fourmy, Sandrine Péricat, Sylvie Jolivet, Patrick Théraud et Jean-Christophe Rétho

 

285 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande