www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / CAPD 2015-2016 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
24 novembre 2015

Compte-rendu de la CAPD du 24 novembre 2015

Cette CAPD avait un seul objet à l’ordre du jour : les stages de formation continue.

Nous y avons rajouté une déclaration suite aux événements de la semaine dernière et plusieurs questions diverses. Pour cette CAPD, seuls les 6 élus du SNUipp ont représenté les collègues du département, le siège du SE est resté vide.

À titre d’informations : C’est non sans encombre, que nous avons pu approcher l’Inspecteur d’Académie et les personnels de l’Inspection. Il a fallu pourtant répondre au pourquoi de notre déplacement et après vérification téléphonique, nous avons pu accéder au saint des saints !

La palpation a été évitée de justesse !…

Est-ce le modèle que nous voulons pour nos écoles ?

Déclaration préalable du SNUipp-FSU

PDF - 226.9 ko
déclaration CAPD du 24 novembre

Suite à notre déclaration, l’IA est revenu sur les événements de la semaine dernière. Il a salué le professionnalisme et la qualité de travail des enseignants qui se sont mobilisés dès le dimanche pour avoir des échanges de qualité avec les élèves.

Il a souligné aussi la situation compliquée du département, proche de la région parisienne et directement concerné par un des terroristes. Plus de 200 élèves du département étaient présents au stade de France.

Pour le plan vigipirate, il a rappelé qu’il était déjà en vigueur. Le « contrôle visuel des sacs » qui a posé plus de questionnements est à prendre au cas par cas.

D’une façon générale, s’ il y a un cadre général, chaque école avec ses spécificités doit pouvoir s’organiser. Il ne faut pas hésiter à questionner la mairie et/ou l’IEN.

Pour la notion de « rassemblement » qui reste interdit dans le maintien de l’état d’urgence, il ne faut pas hésiter à faire remonter à l’IA qui peut aussi demander l’avis à la préfecture. En général, les rassemblements dans un cadre fermé, à l’intérieur d’une école ou d’un établissement, restent autorisés. L’IA a dit qu’il n’ouvrait pas le parapluie mais que cela permettait avant tout de protéger les collègues …

Vous avez dit : « SAV de l’Inspection, j’écoute ! »

La fameuse simplification administrative, dont nous reparlerons lors du groupe de travail du 3 décembre, est en marche ?

Formation continue

La CAPD doit statuer sur les départs en stage de formation continue à appel à candidature.

Nous avons rappelé que les enseignants doivent avoir les moyens nécessaires pour prendre en charge les différents besoins des élèves, au sein de classes moins chargées, avec le soutien d’autres professionnels à statut public dans les écoles et l’appui d’une formation continue de qualité. Les enseignants ont également besoin d’être revalorisés. Tout cela nécessite un budget ambitieux et une politique volontariste pour la formation tout au long de la carrière.

Pour le SNUipp-FSU, la formation continue c’est la rencontre de ceux qui font l’école entre eux et avec ceux qui font la recherche. Entre ateliers, conférences, échanges, c’est d’élèves et d’École dont il est question, une école vivante, dynamique et ouverte, une école attentive à tous.

La formation continue, ce doit être des moments où, les collègues peuvent échanger entre eux, où les chercheurs entendent et éclairent les remarques et les moments de classe dits par les enseignants.

Cette « infusion de la recherche » dans l’école devrait être la règle, une réalité banale pour un métier enseignant de plus en plus complexe. Avec des temps de formation de qualité. Ce n’est pas le cas, c’est très dommage, c’est plus que regrettable, c’est un recul important pour une vraie formation auquel chacun a droit.

Il est plus que temps que le volet de la formation continue sorte de la déshérence. Enseigner est un métier qui s’apprend, pour la réussite de nos élèves.

Le plan de formation a été présenté fin septembre. Faute de candidatures suffisantes sur certains stages, un deuxième appel à candidature a été lancé en octobre.

Pour les stages qui n’étaient pas remplis à leur maximum de places offertes, nous avons demandé à ce que les collègues ayant fait plusieurs demandes puissent obtenir deux stages. Selon l’ordre de leurs vœux et les possibilités. Ceci nous paraît la moindre des choses pour des stages de 1 à 3 jours, alors qu’ils étaient de 4 ou 3 semaines il y a encore quelques années.

Consulter les résultats ici. Les adhérents et les écoles en ont été destinataire.

Les formations annulées la semaine dernière sont reportées en décembre.

Pour la formation CAFIPEMF, les modalités ont changé cette année. Elle se fait maintenant sur 2 ans. C’est pourquoi cette année cette formation n’est pas mise en place.

Pour autant, une trentaine de collègues étaient présents à la réunion d’information.

Questions diverses

Situation postes/personnels

Pour l’instant, le département est à +5,5. Ceci peut concerner plus de collègues, certains ayant déjà une affectation pour 0.5 ou 0.75 de leur temps.

L’administration estime que cet excédent sera résorbé en janvier avec de nouveaux congés parentaux ou temps partiels en retour de congé maternité, ainsi que par des détachements en cours d’année.

Accompagnement des PES

A ce jour, 19 PES ont eu besoin d’un « accompagnement renforcé », avec des besoins et à des degrés de difficultés très divers.

2 à 5 PES (sur 136) ont été placés en « alerte ». Pour certains, un changement d’affectation est en cours ou envisagé, cela dans le cadre contraint de leur formation (pas de changement de cycle ou de rythmes scolaires possibles…).

Nous avons rappelé que ces changements d’affectations doivent être accompagnés pour les PES mais aussi pour les équipes concernées.

Info + : Attention, l’élection du collège F du conseil d’école de l’ESPÉ est annulée :décision du Président

Frais de déplacement des personnels itinérants (CPC, Rased…)

Une enveloppe pour frais de déplacements est déterminée par circonscription selon sa superficie et ses spécificités. Cette enveloppe est ensuite répartie pour les différents besoins de la circo.

Nous avons rappelé que ce cadre budgétaire restreint peut avoir des conséquences directes sur les missions des personnels qui auraient des besoins en déplacement alors que l’enveloppe est épuisée.

Par exemple, la démarche qui consiste à amener des parents à solliciter un psychologue scolaire est parfois complexe, elle est rendue encore plus délicate si les parents sont obligés de se déplacer !

L’administration a rappelé que certains frais de déplacements doivent être pris en charge par d’autres services, les formations par exemple ont une enveloppe au niveau du rectorat.

Le SNUipp a rappelé que les précisions données par les services de l’IA oubliaient un grand nombre (la plupart) de collègues amenés à se déplacer ; lors des animations pédagogiques, des réunions de directeurs, des liaisons école/collège…

Il ne faudrait pas que l’administration fasse une mauvaise analyse quant à la participation des collègues à ces réunions, sans versement de frais de déplacements !

Les collègues font régulièrement remonter leur mécontentement et leur sentiment d’injustice face à cette situation.

Petits rappels :

Les formations sur les programmes cycles 2 et 3

Des informations ont été données récemment ou seront données prochainement quant aux changements de dates.

Infos syndicales
PDF - 255.1 ko
RIS 2015 courrier à l’IA et aux IEN

Si votre IEN vous demande une autorisation d’absence, contactez-nous d’urgence. Ce type de demande est nul et non avenu !!!!

Seule l’information à l’IEN et aux familles est nécessaire.

Vos représentants du personnel à la CAPD : Pascale Dunoyer, Vincent Chevrollier, Anaïs Gaudillat, Olivier Thomas, Sylvie Jolivet et Jean-Christophe Rétho.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.