www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

17 mars 2016

Salaires 
enfin le dégel…
mais pas encore le printemps !

Le rendez-vous salarial du 17 mars a rendu son verdict. Le salaire des fonctionnaires va finalement être dégelé et bénéficier d’une petite revalorisation de 1,2 % en 2 fois (0,6 % au 1er juillet 2016, puis 0,6 % au 1er février 2017).

Après six ans de blocage de nos salaires et un passif s’élevant à près 8 %, on sort enfin du gel du point d’indice. Nous constatons surtout que notre pression constante et nos mobilisations, notamment le 26 janvier dernier, ont obligé le gouvernement à réévaluer son hypothèse de départ d’un maintien du gel ou d’une augmentation symbolique de 0,3 %.

Pour autant, il s’agit plutôt d’un « micro dégel », très en deçà des attentes des agents, et dont les effets ne seront pas visibles immédiatement sur leur fiche de paye. Il faudra attendre juillet pour bénéficier d’un premier petit coup de pouce, puis février 2017 pour le second. Tout cela reste largement insuffisant.

Le contentieux salarial est loin d’être réglé pour l’ensemble des fonctionnaires et de manière spécifique pour les enseignants du primaire dont la faible rémunération est pointée du doigt.

Nous continuons de demander la tenue d’autres rendez- vous « salaires » qui permettent d’aboutir à un vrai plan de rattrapage de notre pouvoir d’achat.

Dans le même temps, il est urgent de régler la situation des enseignants du primaire dont la faible rémunération est soulignée rapport après rapport.

Améliorer nos carrières et porter l’ISAE à 1 200 Euros pour tous et sa transformation en points d’indices est plus que jamais d’actualité,alors que vont s’ouvrir des discussions dans l’Education nationale.

Ce sont ces demandes que nous allons continuer de porter le 22 mars à travers de multiples initiatives qui prendront des formes diverses.

Nous vous proposons également de vous adresser au Premier ministre pour que la revalorisation des salaires des enseignants du primaire soit une priorité. Le 22 mars, nous irons porter publiquement cette lettre à Matignon avec l’ensemble de vos signatures.

Sans attendre, signez la lettre au Premier ministre en cliquant ici.

En Eure-et-Loir, la FSU appelle les agents à exprimer ces revendications le 22 mars par la grève et à se rassembler : 
  • à 14h30 en Assemblée Départementale à la salle Blériot à Champhol (3, rue Louis Blériot)
  • à 17h devant la préfecture à Chartres, rassemblement où nos camarades de la CGT nous rejoindront.

La FSU.28, a convié les organisations syndicales de fonctionnaires à une réunion vendredi 18 mars.

Champhol,le17 mars 2016

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.