www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

3 mai 2016

Enfin l’ISAE à 1 200 euros dès la rentrée !

Le SNUipp-FSU se félicite que l’ISAE soit enfin portée à 1 200 euros dès la rentrée 2016. Il demande néanmoins qu’elle soit versée à tous les enseignants des écoles et rappelle que le dossier de la revalorisation reste sur la table.

L’ISAE à 1 200 euros dès la rentrée 2016 !

C’est maintenant officiel. Après une trop longue attente, l’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (ISAE) va enfin être augmentée de 800 euros annuels et donc portée à 1 200 euros par an.

Le gouvernement a fait le bon choix d’élever l’ISAE au niveau de l’indemnité du second degré (ISOE) dès la rentrée 2016. Cela constitue une avancée importante vers la reconnaissance de l’engagement professionnel des enseignants du primaire qui s’investissent sans compter pour la réussite de leurs élèves. C’est un geste légitime de reconnaissance : « À qualification égale, rémunération égale ».

Pour obtenir gain de cause, il aura fallu que les personnels, à l’appel du SNUipp-FSU, multiplient les initiatives et les actions :

  • lettre à la ministre signée en novembre 2015 par plus de 51 000 collègues,
  • journée de grève le 26 janvier suivie par plus de 100 000 collègues,
  • lettre au premier ministre signée en 4 jours par plus de 23 000 enseignants et remise à Matignon le 22 mars.

Le SNUipp-FSU continue, par ailleurs, de demander que cette indemnité soit versée à tous les professeurs des écoles (SEGPA-EREA, ESMS, enseignants référents, conseillers pédagogiques, animateurs TICE…) , en totalité pour les maîtres formateurs et intégrée au traitement indiciaire afin qu’elle soit prise en compte dans le calcul de la pension de retraite.

Pour autant, le déclassement salarial des enseignants des écoles n’est pas réglé et le métier souffre toujours d’un sérieux manque d’attractivité. Le SNUipp-FSU demande donc que la promesse pour 2017 de refonte des grilles de salaires aboutisse à une revalorisation substantielle de rémunération pour tous. Il faut également améliorer les carrières qui restent parmi les plus lentes des enseignants de l’Éducation nationale. À ce titre, le SNUipp-FSU demande que tous les professeurs des écoles puissent partir à la retraite en ayant accédé au dernier échelon de la hors classe.

Plus généralement, pour le SNUipp-FSU, il est également nécessaire de rattraper les pertes de pouvoir d’achat accumulées depuis des années, ce qui nécessite une forte augmentation de la valeur du point d’indice.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.