www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : ESPÉ 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
24 juin 2016

Conseil de formation du 24 juin
Formation des PES
formation continue
Animations Pédagogiques

Le conseil de formation est constitué de personnels de l’administration (IA, IA adjointe, IEN, administratifs), de collègues PEMF et CPC, de personnels de l’ESPE 28, de représentants des PES et des représentants des personnels des organisations syndicales élues à la CAPD (SNUipp-FSU et SE).

Quatre points à l’ordre du jour de ce conseil de formation :

  • Bilan du Plan départemental de formation 2015-2016
  • Plan de formation 2016-2017
  • Bilan formation PES 2015-2016
  • Formation PES 2016-2017

Bilan du Plan départemental de formation 2015-2016

Dans le cadre du bilan de la formation 2015-2016, L’IA s’est félicité de n’avoir annulé aucun stage cette année. Ce résultat est lié à la décision de ne pas organiser de stage sur les deux dernières semaines de chaque période.

L’IA souhaite que ces stages puissent se dérouler et que la « tension autour des moyens de remplacement » ne perturbe pas le déroulement de ces stages…

L’IA en a profité pour présenter une application de gestion du remplacement permettant de pointer chaque fin de semaine (le jeudi) l’état du remplacement et les perspectives pour les semaines suivantes.

310 journées stagiaires programmées → 220 réalisées (du fait d’absence de stagiaires ou de manque de candidats sur un stage).

  • Les stages inter degré ont été remplacés par des stages écoles
  • Stages REP+ : 1 semaine en Septembre et Juin, et de façon filé tout au long de l’année. Le problème de la période de remplacement en juin n’a pas permis de réaliser la totalité de la formation.

Nous avons une nouvelle fois dénoncé l’offre soit si peu importante et de si courte durée. Nous avons rappelé qu’il était difficile de s’inscrire dans une vraie démarche de formation en seulement 2 jours.

Pour le SNUipp-FSU, la formation continue doit être ambitieuse et permettre de réactualiser ses connaissances, d’acquérir de nouvelles compétences, de s’enrichir du regard d’autres professionnels, d’accéder aux travaux les plus récents de la recherche en éducation et y permettre l’investissement des enseignant-es du primaire. Elle doit permettre des validations d’acquis et ouvrir droit à la reconnaissance de qualifications nouvelles. Elle concerne tous les aspects du métier.

Elle se distingue des animations pédagogiques, elles-mêmes trop souvent destinées aux formations institutionnelles imposées. La formation est un droit. Elle doit avoir lieu sur temps de classe, sur des stages courts ou longs, être librement choisie, accessibles à tous les enseignant-es quel que soit leur poste et suppose des moyens de remplacement suffisants.

Plan départemental de formation 2016-2017

Si les intentions annoncées par le DASEN de relancer la formation continue et d’en faire un levier pour la réussite des élèves sont une orientation que nous partageons, les moyens et les modalités restent encore trop loin du compte.

Formation CAPA-SH et DEPS

6 départs ont été validés :

  • 2 Psychologues
  • 2 option G
  • 1 option E
  • 1 option D
Stage de formation à public désignés

CAFIPEMF :

Le nouveau texte définissant le CAFIPEMF a été adopté au CSE du 10 avril 2015. Dans ce cadre le SNUipp-FSU a obtenu que le processus de certification soit étalé sur deux ans, avec l’épreuve d’admissibilité en première année et d’admission en deuxième année et que la certification soit accompagnée (situations d’observation, modules inscrits dans les plans académiques de formation et l’implication des ESPE dans la nouvelle certification).

Les candidats admissibles seront automatiquement inscrit en Master « MEEF pratique de l’ingénierie et de l’information » et dispensé de certaines UE (validation des acquis), les frais de scolarisation sont pris en charge par le rectorat. (33H en présentielle et 100h à distance (en M1)).

De ce fait il y aura un cadrage académique concernant le volume horaire et le contenu.

Pour les candidats à l’admissibilité 2 demi-journées de préparation sont prévues

Directeurs 2016-2017

4 jours de stages ont eu lieu en juin (6, 7, 9 et 10 juin) pour les néo-directeurs (les faisant fonction auront ce temps de formation en 2016-2017), 3 semaines supplémentaires auront lieu l’année scolaire prochaine.

REP+

L’implantation de 7 postes de TR a permis l’allègement de 18 demies-journées pour les collègues exerçant en REP+. Cette modalités est reconduite pour l’année 2016-2017, avec 1 semaine banalisée en début d’année.

Cette mesure, que nous avons obtenue pour les écoles primaires au même titre qu’au collège mais pas encore au même volume, est une première reconnaissance des conditions spécifiques d’exercice du métier en éducation prioritaire.

Aujourd’hui, nous souhaitons en faire un premier bilan tant du point de vue de l’organisation, de l’intérêt pour la réussite des élèves, que de celui de vos conditions de travail. Nous souhaitons ensuite rendre publics les résultats de cette enquête en début d’année scolaire prochaine avec un objectif : montrer les apports d’une telle mesure, dénoncer les dérives éventuelles et revendiquer les améliorations nécessaires et indispensables. Votre avis nous intéresse. Merci.

Participez à l’enquête

D’autres stages sont prévus :

  • LV
  • Enseignants nouvellement nommés sur CP
  • UEAM : formation des enseignants des écoles Les Cytisses dans le cadre du dispositif (9 journées par ADAPEI)
  • - 3 ans
  • PDMQDC
  • TPS en classe ordinaire
  • Allophones et enfants du voyage
  • Faisant fonction de directeur (temps de décharges en début d’année par les circonscriptions)
  • PSC1 (premiers secours)
  • préparation à la LA directeur
Stage de formation à candidatures individuelles

5 stages sont programmés, représentant 271 journées stagiaires. Les candidatures seront à faire en début d’années et validées lors de la CAPD formation continue.

Animations Pédagogiques

Les 18h d’animations seront divisées en trois groupes pour l’année scolaire 2016-2017

  • 3h sur « rendre compte des évaluations ».
  • 3h projet d’école.
  • 3h choix de chaque circonscription
  • 9h d’animations « classiques » dont la poursuite des modules obligatoires (agir avec son corps C1, Anglais C2 et Nombre C3) pour 1/3 des collègues du départements (1/3 en 2014-2015 ; 1/3 en 2015-2016 et 1/3 en 2016/2017) pour la dernière année.
    Il a été pointé les besoins de formation spécifique pour les personnels de l’ASH.

Bilan de la formation PES 2015-2016

Les éléments apportés par les PES, correspondent aux remontées que nous avions déjà faites à l’IA et à l’ESPE. Ces éléments font écho à l’enquête menée par le SNUipp-FSU auprès des PES au niveau national (avec une participation de près de 75 % des PES du département).

Au regard des résultats, les professeurs des écoles stagiaires continuent de vivre une entrée dans le métier très difficile, stressante, fatigante et une surcharge de travail qui les empêche d’apprendre sereinement leur métier.

Les PES déclarent en moyenne travailler 48h35 par semaine, soit 35 mn de plus que l’an passé. Ils sont toujours aussi débordés (75%), stressés (62.5%) et ne sont que 24% à se déclarer épanouis. Mais surtout, 85 % d’entre eux ne se sentent pas préparés à la responsabilité de classe alors qu’ils en ont la charge à mi-temps.
La gestion de l’hétérogénéité des élèves (71%) et de la difficulté scolaire (53.1%) sont considérées comme les deux principales difficultés.

Les stagiaires dressent donc un bilan assez négatif de leur formation et de leur préparation à l’entrée dans le métier. Il ne diffère sensiblement pas de celui qui a été tiré l’année précédente. La charge de travail reste bien trop importante, particulièrement du fait du poids du mi-temps en responsabilité. L’entrée dans le métier pourtant déterminante dans le devenir d’un enseignant est donc largement insatisfaisante.

Pour le SNUipp-FSU, il est nécessaire de mettre en place un cadrage national de la formation. Les ESPE doivent avoir les moyens suffisants tant humains que matériels, pour assurer toutes leurs missions et garantir une formation de qualité à tous les étudiants et stagiaires. Les formateurs de terrain doivent être pleinement associés à la formation initiale dans les ESPE.

L’analyse du SNUipp-FSU et les résultats de l’enquète

Dans le département
  • 136 PES,
  • 2 démissions après la rentrée,
  • 32 PES avec accompagnement spécifique et des situations très diverses (visites complémentaires, observations avec formateur, temps de préparation avec formateur, analyse de pratiques…),
  • 11 PES en alerte,
  • 6 avis défavorables pour la validation par les IEN (dont 2 sans mise en alerte),
  • 2 avis défavorables pour la validation par l’ESPE.

Les PES dans ce cadre seront reçus par le jury (selon le calendrier 1,4,5 et 6 juillet).

Si le jury ne valide pas le stagiaire un renouvellement de scolarité (pour une année) ou un licenciement direct peut être prononcé. En cas d’un précédent renouvellement, il peut être prononcé un licenciement.

Le directeur de l’ESPÉ a précisé les 5 « profils » différents de PES et leur accompagnement : 24 % ont eu un accompagnement renforcé (AR) et 8,40 % de mise en alerte (MA).

  • 44,27 % inscrits en M2 (25,86 AR)
  • 9,92 % sont dispensés de master (46,15 % AR)
  • 25,19 % titulaires Meef (18,18 % AR)
  • 9,92 %titulaires du Meefa (24 % AR)
  • 10,62 %autre master (14,14 % AR)
    Cela doit nécessairement interrogé sur les maquettes et les parcours spécifiques.

Pour la représentante des PES présente au conseil de formation elle a tenu à préciser :

  • l’aspect bénéfique des 18h d’animations pédagogiques pour les pst Meef, en particulier car cela a permis d’avoir une vision sur les 3 cycles
  • la problématique de cours « identiques » entre M2 et post M2
  • la possibilité d’avoir des stages d’observation d’une journée en fin d’année sur différents cycles par tous.

Formation PES 2016-2017

D’un façon générale voici les grandes lignes de la maquette :

  • Volume horaire : 277h.
  • Les UE (unités d’enseignements) sont en rapport avec les compétences du référentiel des PE
  • Calendrier universitaire « calé » sur le calendrier scolaire
  • Baisse du nombre d’UE par semestre
  • attention portée pour alléger la seconde partie de l’année scolaire
  • 18 h d’Animations Pédagogiques pour les post MEEF
Postes bloqués

Un projet de 100 postes bloqués doit être finalisé.

Ce volume de 100 postes correspond au nombre de PES à accueillir (85) et aux besoins pour accueillir les prolongations (4) et les renouvellements de scolarité. Le Jury académique de validation doit se tenir le 5 juillet prochain.

Un certain nombre d’école a reçu le 21 juin un courrier du DASEN concernant les PES et leurs modalités de travail. Cela faisait plusieurs jours déjà que le SNUipp-FSU avait demandé que ces informations soient transmises aux écoles et collègues concernés. C’est chose faite. Après contact avec l’administration, la liste définitive des postes n’est pas encore arrêtée mais devrait l’être « très rapidement ».

Dans le détail…

Dès que la liste sera définitivement arrêtée, nous vous la communiquerons.

Comme les années passées, la nomination des PES interviendra à la mi-juillet ( GT prévu le 12 juillet).

A la suite de cette commission, des collègues PES nommés, appelleront le syndicat et auront des difficultés à contacter les écoles, en raison de la date tardive de l’affectation.

Le SNUipp-FSU.28 tiendra une permanence téléphonique et physique à la section à l’issue du GT le 12 juillet

Par conséquent, vous pouvez nous laisser des coordonnées (mail ou téléphone) ainsi que des infos relatives au niveau de classe, que vous souhaitez faire passer, pour permettre un contact rapide avec votre futur(e) collègue en remplissant le formulaire en ligne

Calendrier et accueil :

Les PES devraient être accueillis à l’ESPE les 29 et 30 août.

Comme l’année dernière, durant les 4 premières semaines de septembre, les PES seront en « doublette » sur les jours de classe du titulaire avec ce dernier (en observation et pratique…), une journée par semaine.

Un document à destination des collègues berceaux et des directeurs concernant l’accueil d’un stagiaire est en cours de finalisation. Une réunion en début d’année leur sera proposée par les IEN.

Le SNUipp-FSU a rappelé sa demande de libérer du temps pour les titulaires pour faire le lien avec le PES. Après deux années de pratique, cette problématique est de plus en plus prégnante pour les collègues.

Vos représentants au conseil de formation

Jean-Christophe Rétho et Pascale Dunoyer

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.