www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE  / 2016-2017 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
22 juin 2017

Carte scolaire 
Groupe de travail du 22 juin
compte rendu

Un groupe de travail carte scolaire s’est tenu ce matin 22 juin pour effectuer des mesures dites « d’ajustements » et aussi pour l’implantation des « CP dédoublés ».

L’IA nous a une nouvelle fois précisé qu’il ne procéderait pas à de fermetures à ce moment de l’année, ne souhaitant pas déstabiliser les écoles et la préparation de la rentrée. L’IA a pris l’engagement qu’il en sera de même à la rentrée de septembre.

Avant de rentrer dans le détail des mesures, il a tenu à donner deux points d’informations concernant la CAPD du 3 juillet :

  • Après avoir envisagé de la reporter au 4 juillet (l’ensemble des DASEN et recteur étant convoqué au ministère le 3 juillet), et face à notre argumentation sur l’importance de cette CAPD en terme de délais, elle sera maintenue au 3 juillet.
  • L’IA n’exclut pas le recrutement de plus de stagiaires (par une extension de lauréats à la Liste Complémentaire). A la demande du SNUipp-FSU, la question du recours aux listes complémentaires (LC) a été traitée par le Rectorat. Si le ministère apporte une réponse positive, ces PES seraient intégrés dans le contingent de la liste principale. Dans ce cadre l’IA annonce devoir « bloquer » 15 demi-postes supplémentaires pour les affectations PES.

Décisions de l’IA concernant les « CP dédoublés »

Dès l’arrivée du nouveau ministre, Jean Michel Blanquer, la mesure concernant le dédoublement des CP en REP+ avance au pas de course sans concertation, avec des annonces différentes au fil du temps.

Si l’on ne peut qu’être favorable à toute diminution du nombre d’élèves par classe, la méthode ne convient pas. La diminution des effectifs doit concerner toutes les classes.

L’école a besoin de continuité pour laisser s’installer les changements plutôt que voir balayer un dispositif par un autre. Le dispositif « plus de maîtres » a permis de développer le travail en équipe, une meilleure explicitation des apprentissages, des regards croisés, l’amélioration du climat scolaire, la prévention et le traitement de la difficulté au sein de la classe. Ce dispositif, plébiscité par les enseignants, est un levier prometteur pour améliorer la réussite des élèves et mérite d’être renforcé.

Pour la mise en œuvre l’IA procède de différentes façons selon les écoles :

  • Une école va bénéficier uniquement de créations de postes :
    • Ferdinand Buisson : maintien PDMQDC et 2 ouvertures pour dédoublement des CP
  • 3 écoles voient uniquement la fermeture du poste de PDMQC transformé en poste d’adjoint :
    • Gambetta : fermeture PDMQDC et 1 ouverture pour dédoublement des CP
    • Jean Zay : fermeture PDMQDC et 1 ouverture pour dédoublement des CP
    • Mendès France : fermeture PDMQDC et 1 ouverture pour dédoublement des CP
  • 3 écoles « combinent » sur les deux « modèles » :
    • Marcelin Berthelot : fermeture PDMQDC et 2 ouvertures pour dédoublement des CP
    • Prévert Beullac : fermeture PDMQDC et 2 ouvertures pour dédoublement des CP
    • Michelet : fermeture PDMQDC et 2 ouvertures pour dédoublement des CP
  • 1 école où ce sera le Status Quo :
    • Paul Bert : maintien PDMQDC et aucune ouverture

Cela représente 11 postes, 5 créations et 6 modifications de support.

Les PDMQDC dont le poste est fermé restent dans l’école et se verront proposer un poste d’adjoint créé dans l’école à cette rentrée. La nomination se fera à titre provisoire. En effet c’est le conseil des maîtres qui valide la répartition des classes. Le collègue bénéficiera pour le mouvement 2018 d’une priorité pour mesure de carte scolaire.

En terme de formation, il sera proposé un stage pour les 25 enseignants des CP dédoublés et les temps de concertation de REP + seront à utiliser pour mener le travail d’équipe.

Selon le discours de l’IA concernant les locaux, la mairie de Dreux et les IEN sont passés dans toutes les écoles concernées pour faire le point. Seule l’école Michelet avait un problème de place cette année : des mesures vont être prises pour disposer d’un local à la rentrée. Nous avons émis beaucoup de craintes sur cette question pour la généralisation sur les CE1 en REP+ ainsi que les CP et CE1 en REP l’année prochaine.

La dotation pour la carte scolaire est donc amputée de 5 postes ce qui rend les autres opérations de carte scolaire difficiles, en particulier pour les écoles qui demeurent encore « à surveiller ».

Mesures de rentrées

Nous avons argumenté sur l’ensemble des situations pour lesquelles nous avions les informations. Nous avons d’abord pointé les écoles victimes d’une fermeture de classe en février dernier (Amilly, Boisville la St Père, Luisant St Exupéry, Lucé J. Macé…).

Concernant les écoles à effectifs forts, les délégués du personnel du SNUipp-FSU sont intervenus sur les situations pointées par l’IA et ont apporté des éléments concernant d’autres écoles (Vernouillet L. Pergaud, Lucé J. Zay, La Loupe Roland Garros (UPE2A)…).

L’IA a justifié, bon nombre des « situations » à surveiller par deux critères :

  • l’incertitude des arrivées en PS pour les écoles maternelles et primaires qui voient une hausse des PS
  • les possibles « doublons » dans les prévisions du fait des radiations qui ne sont pas encore faites.

Les décisions de l’IA

Ouvertures

  • mat LOUIS PERGAUD Vernouillet
  • élém ST EXUPERY Dreux
  • prim MARSAUCEUX Mézières-en-Drouais
  • élém LES HIRONDELLES Aunay-sous-Auneau

Plus de maîtres que de classe 

  • RPI Argenvilliers – Beaumont les Autels – Luigny (au titre de la convention ruralité)

Décharge de direction

  • Mendès France DREUX changement lié à l’augmentation du nombre de classe
  • Logron /Lannerray : 0,25 exceptionnelle
  • Houville La Branche
  • Orgère en Beauce

Nous avons porté les demandes d’autres écoles, en particulier des écoles disposant d’une Ulis école.

Situations qui seront réétudiées en Août

  • mat ILE DE CHEMARS Châteaudun
  • mat JEAN MACE Châteaudun
  • mat LES BEGUINES Lucé
  • mat ST EXUPERY Luisant
  • mat CHARLES PEGUY Nogent-le-Roi → ajustement avec l’autre école, équilibre avec la municipalité
  • mat CENTRE Mat Nogent-le-Rotrou
  • élém LA MIHOUE Champhol
  • élém LA VIVONNE Illiers-Combray
  • élém JEAN MOULIN Les villages Vovéens
  • prim JEAN GOUJON Anet
  • prim LES CHAMPS DORÉS Béville-le-Comte
  • prim Garnay
  • prim Hugo-Zola Mainvilliers
  • prim JULES VERNE St Luperce
  • prim St Piat
  • prim Fontaine la Guyon → équilibre avec St Aubin des bois
  • prim Boisville la St Père
  • élém Amilly
  • élém Jean Zay LUCE
  • élém Jean Macé LUCE

Dans un contexte de conditions de travail difficiles, les enseignants des écoles rappellent leurs exigences. C’est ce qui ressort de la consultation nationale du SNUipp-FSU qui a recueilli en quelques jours plus de 28 000 réponses.

S’ils veulent majoritairement avoir la possibilité de pouvoir travailler sur 4 jours, les enseignants savent aussi que l’essentiel est ailleurs. Ils demandent en tout premier lieu une baisse des effectifs par classe, particulièrement élevés en France. Ils revendiquent la reconnaissance de tous leurs temps de travail ainsi que le développement des RASED. Ils réclament enfin la généralisation du « Plus de maîtres que de classe », d’être aidés pour réussir l’inclusion de tous leurs élèves, d’avoir du temps pour le travail en équipe et de bénéficier d’une formation de qualité.

Vos délégués du personnel au GT Carte scolaire : Pierre Licout, Sylvie Jolivet, Anaïs Gaudillat, Tania Fourmy, Sandrine Péricat et Jean-Christophe Rétho.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.