www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Direction d’école 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
14 décembre 2006

Direction d’école : graves menaces sur les équipes enseignantes

JPEG - 6.2 ko


La décision grave de l’Inspecteur d’Académie de menacer les directeurs et les directrices « pour
service non fait » impose à toutes et tous une grande responsabilité.

Il s’agit tout simplement d’une remise en question d’un droit fondamental d’expression et de
revendication. Une liberté est menacée.

Cette grève administrative engagée il y a 6 ans maintenant, n’avait jamais fait l’objet de sanction
arbitraire.

Qu’y a-t-il de nouveau cette année pour que le Ministère franchisse ce pas ?

Les années successives de grève administrative ont par leur efficacité (notamment informations non
communiquées à l’administration sur les effectifs) amené, à plusieurs reprises, les gouvernements
successifs à ouvrir des négociations. Les propositions des différents ministères n’ont jamais vraiment
répondu aux attentes sur la direction d’école : du temps, des moyens, de la considération.
En fin d’année scolaire dernière, le Ministre a fait des propositions autour d’un protocole mettant en
avant une mesure phare : une décharge de direction des écoles à 4 classes occupée par un PE2 (quid de
la formation initiale et de la formation continue ?…).
Le Ministre liait la signature du protocole à la levée de la grève administrative. Le SE/UNSA a fait
le choix de signer seul ce protocole, sur cette base. Le SNUipp et le SGEN-CFDT ont refusé et ont
appelé à poursuivre le mouvement.

Il faut savoir que de nombreuses écoles d’Eure-et-Loir ne bénéficient d’aucune décharge de
direction…

Pour le Ministre, la grève administrative est terminée. Pour autant, plus de 30 % des écoles du
département n’ont pas renvoyé l’enquête lourde de rentrée (le dernier rappel de l’IA a été
envoyé à plus de 130 écoles). Le Ministre veut faire taire tout type d’action, toute forme de
revendication et passe à la répression (service non fait).
Alors que les directrices et les directeurs font
et leur service d’enseignant et assument leur fonction de direction !
Tout le monde comprendra donc dans quelle phase politique nous nous trouvons. Le SNUipp 28
n’accepte pas ces menaces injustes et arbitraires.
Les directeurs et directrices accomplissent
quotidiennement leur mission : ils enseignent, ils organisent, ils réunissent, ils planifient, ils
coordonnent
. La profession doit se rassembler pour que le dossier sur la direction d’école soit
réouvert sur la base de nos revendications et reçoive de vraies réponses.

  RÉUNION DIRECTION ET FONCTIONNEMENT DE L’ÉCOLE

 MERCREDI 20 DÉCEMBRE
14h00
AU SNUipp.28

  3 rue Louis Blériot
28300 CHAMPHOL

PDF - 93.6 ko

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.