www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE  / 2017-2018 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
18 novembre 2017

Carte Scolaire 
CDEN du 17 novembre

Le CDEN dit « de rentrée » s’est tenu ce jour. Il avait pour but de présenter les mesures d’ajustement prises à la rentrée par l’IA pour le premier degré et les conditions de rentrée dans le second degré, situations évoquées lors du CTSD de rentrée du 22 septembre.

Rentrée dans le 1er degré

Sur ce point, nous avons eu un échange avec l’administration sur la situation générale de la rentrée.

  • Nous avons pointé un certain nombre de situations restées sans réponses en termes d’effectifs comme nous l’avions fait lors du CTSD du 22 septembre et des groupes de travail de rentrée. (NOGENT LE ROTROU Centre Maternelle, LUCE Jean Macé, ANET, DREUX Semmelweis, VERNOUILLET Victor Hugo, St PIAT, St LUPERCE… ).
  • Nous avons pointé la difficulté de l’accueil des moins de trois ans sur la commune de Dreux en dehors des dispositifs, du fait en particulier du manque de locaux.
  • Il faut ajouter à cela le dédoublement des CP sans dotation supplémentaire. Le dispositif « plus de maîtres » a permis de développer le travail en équipe, une meilleure explicitation des apprentissages, des regards croisés, l’amélioration du climat scolaire, la prévention et le traitement de la difficulté au sein de la classe. Ce dispositif, plébiscité par les enseignants, est un levier prometteur pour améliorer la réussite des élèves et mérite d’être renforcé. Même si le DASEN indique que les équipes se sont approprié les CP dédoublés avec un fonctionnement intégrant des échanges de services et des temps avec de la co-intervention, il n’en demeure pas moins que des postes de PDMQC ont été supprimés.
  • Nous avons une nouvelle fois dénoncé le fait que les PES soient avant tout utilisés comme des moyens d’enseignement. Concilier préparation de Master, formation initiale, enseignement en classe, préparation de classe et liaison avec le titulaire demande plus qu’un temps plein. Dans ce contexte nous avons revendiqué que du temps et une reconnaissance soient accordés aux collègues « berceaux ».
  • Le SNUipp-FSU a dénoncé l’arrêt du recrutement sur liste complémentaire et le recours à la précarité avec le recrutement de contractuels. Il porte la nécessité de la reprise du recours aux listes complémentaires face à l’embauche massive d’enseignants contractuels.
    Il demande que le concours supplémentaire de Créteil soit reconduit autant que de besoin et qu’il soit étendu à l’ensemble des académies déficitaires.

Pour la FSU, les moyens accordés ne sont pas encore à la hauteur des besoins : abaissement significatif des seuils et en particulier en maternelle, relance de la formation continue, renforcement des RASED, direction et fonctionnement de l’école, développement du plus de maîtres que de classes et sa généralisation…

Vote des mesures dans les écoles :
  • Pour : 7 (1 Conseillère Régionale, 2 Conseillers Départementaux, 4 Maires)
  • Abstention : 11 (2 Unsa, 1 CFDT, 6 FCPE, 1 PEEP, 1 associations complémentaires)
  • Contre : 7 (6 FSU, 1 FO)

Pour la FSU.28

Pierre Licout, Tania Fourmy, Julien Jaffré, Clémentine Ingold, Olivier Mimeau et Jean-Christophe Rétho.

Changement de Rythmes

L’IA indique qu’une circulaire à destination des élus va être éditée, elle précisera le calendrier et les modalités (avis des conseils d’école, délibération de conseil municipal ou d’EPCI (syndicat scolaire), avis de la région pour les transports).

L’IA a rappelé que la décision sera prise pour l’ensemble de la collectivité locale ayant la compétence scolaire. Que le DASEN donnera sa décision au regard de la « cohérence » des différents avis.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.