www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

29 novembre 2017

“L’école a besoin de toute la recherche”

Au moment de la nomination du professeur de psychologie cognitive Stanislas Dehaene à la tête du nouveau Conseil scientifique de l’Éducation nationale, le SNUipp-FSU demande que la recherche, toute la recherche, croise l’expertise des enseignants afin de lutter efficacement contre les inégalités.

Le communiqué

L’école a besoin de toute la recherche

Plus d’une cinquantaine de personnalités ont répondu à l’appel du SNUipp-FSU et demandent ensemble au ministre de l’Éducation nationale de développer et de diffuser la recherche, toute la recherche, dans tous les domaines intéressant l’école par le biais de la formation.

Pour le SNUipp-FSU, cet appel doit tracer la feuille de route du tout nouveau Conseil scientifique de l’Éducation nationale créé vendredi par le ministre avec à sa tête Stanislas Dehaene, spécialiste des neurosciences.

Le croisement de l’ensemble des travaux de la recherche avec l’expertise des enseignants est indispensable pour construire une école capable de réduire les inégalités et de former des citoyens libres de pensée.

Le SNUipp-FSU se montrera vigilant pour que, dans le dialogue permanent que l’école doit entretenir avec la recherche, aucune discipline ne s’impose aux autres et qu’aucune ne soit ignorée. La recherche ne peut en effet être instrumentalisée. Elle doit au contraire éclairer les pratiques des enseignants pour construire des savoirs professionnels en faveur d’une école de la réussite de tous les élèves.

La vidéo

Aux côtés de Francette Popineau, co-secrétaire générale du SNUipp, Rolang Goigoux, François Lantheaume, Olivier Maulini et Christine Passerieux expliquent leur engagement.

L’appel

PDF - 955.1 ko
Appel du SNUipp-FSU - L’école a besoin de toute la recherche
« L’école de la réussite de tous et de la formation des citoyens a besoin de toute la recherche »

Changer l’école et la rendre plus efficace pour plus de justice et d’égalité impose de renforcer la formation initiale et continue des professeurs des écoles. Pour réaliser cette ambition, les enseignants ont besoin, au cours de leur formation, que la recherche éclaire leurs pratiques afin de construire ensemble les savoirs professionnels en faveur d’une école de la réussite de tous les élèves.

Dans le dialogue permanent que l’école doit entretenir avec la recherche, aucune discipline ne peut légitimement s’imposer aux autres et aucune ne doit être ignorée. La recherche ne peut être instrumentalisée dans des débats médiatiques le plus souvent réducteurs.

La complexité des processus d’apprentissage suppose une coopération durable entre chercheurs et praticiens. Toutes les recherches et tous les mouvements pédagogiques, qui prennent l’école et les apprentissages pour objet, concourent à la constitution d’un corpus de connaissances en perpétuel développement. Cette dynamique de la connaissance ne peut se réduire à un prêt-à-penser immuable dont les enseignants ne seraient que les interprètes.
Le sens et les enjeux des apprentissages reposent sur l’expertise enseignante. C’est le pédagogue qui s’empare, traduit, et met en œuvre la ressource délivrée par la recherche. Il travaille à la transposition pédagogique des savoirs universitaires en savoir-faire dans des situations d’enseignement / d’apprentissage.
Le développement et le déploiement de cette expertise s’inscrit nécessairement dans un processus continu d’appropriation des apports de la recherche et de la formation.

C’est pourquoi, nous, chercheurs, enseignants et formateurs, appelons le ministère à développer et à diffuser la recherche dans tous les domaines intéressant l’école par le biais de la formation et à valoriser ainsi la professionnalité des professeurs d’école pour construire une école capable de réduire les inégalités et de former des citoyens libres de pensée.

Les signataires

  • Gérard ASCHIERI, professeur agrégé honoraire et membre du CESE
  • Caroline BARRAULT, chargée de mission CEMEA
  • Christian BAUDELOT, professeur émérite de sociologie (Paris) et chercheure au CNRS
  • Elisabeth BAUTIER, professeure des universités émérite en sciences de l’éducation à l’Université Paris 8
  • Claire BENVENISTE, membre du GFEN
  • Jacques BERNARDIN, président du GFEN
  • Serge BOIMARE , psychologue psycho-pédagogue et ancien directeur du centre Claude Bernard de Paris
  • Véronique BOIRON, maîtresse de conférences en sciences du langage, didacticienne du français à l’ESPE d’Aquitaine/Université de Bordeaux
  • Stéphane BONNERY, professeur en sciences de l’éducation à l’Université Paris 8
  • Alain BOURGAREL, membre de l’OZP
  • Joël BRIAND, didacticien des mathématiques, université de Bordeaux
  • Mireille BRIGAUDIOT, enseignante-chercheuse en sciences du langage
  • Rémi BRISSIAUD, maître de conférences honoraire de psychologie cognitive à l’Université de Cergy-Pontoise et ESPE de Versailles
  • Sylvain BROCCOLICHI, maître de conférences en sociologie de l’éducation, université d’Artois
  • Jean-Luc CAZAILLON, directeur général des CEMEA
  • Sylvie CEBE, maîtresse de conférences en sciences de l’éducation (Clermont Ferrand-Auvergne)
  • Pierre CHAMPOLLION, professeur honoraire à l’ESPE de Lyon
  • Roland CHARNAY, mathématicien
  • Pascal CLERC, maître de conférences en géographie à l’université de Lyon
  • Sylvain CONNAC, enseignant chercheur en sciences de l’éducation université de Montpellier
  • Boris CYRULNIK, neuropsychiatre et directeur d’enseignement université de Toulon
  • Laurence DE COCK, historienne et enseignante
  • Eric DEBARDIEUX, professeur en sciences de l’éducation à l’Université Paris-Est Créteil
  • Marc DOUAIRE, président de l’OZP
  • Marie DURU-BELLAT, professeure émérite en sociologie
  • Agnès FLORIN, professeure de psychologie de l’enfance université de Nantes
  • Edouard GENTAZ, professeur de psychologie du développement à l’Université de Genève (Unige)
  • Roland GOIGOUX, professeur des universités à l’Université Clermont-Auvergne
  • Joëlle GONTHIER, plasticienne, professeure agrégée d’arts plastiques
  • Jean-Pierre JAFFRE, ancien chercheur au CNRS
  • Yves JEAN, professeur de géographie et président de l’Université de Poitiers
  • Christophe JOIGNEAUX, enseignant-chercheur en sociologie de l’éducation (ESCOLUPEC)
  • Bernard LAHIRE, sociologue, professeur à l’école normale supérieure de Lyon
  • Françoise LANTHEAUME, professeure des universités en sciences de l’éducation à l’Université Lumière Lyon 2
  • Claude LELIEVRE, professeur honoraire d’histoire de l’éducation à l’Université Paris 5
  • Françoise LORCERIE, directrice de recherches émérite au CNRS à l’Université d’Aix-Marseille
  • Michel LUSSAULT, géographe, professeur à l’École normale supérieure de Lyon
  • Philippe MEIRIEU, professeur émérite en sciences de l’éducation à l’Université Lumière Lyon 2
  • Patrick PICARD, chargé d’études à l’Institut français d’éducation
  • Pierre MERLE, sociologue, professeur des universités
  • Stanislas MOREL, sociologue, maître de conférences en sciences de l’éducation, université de St Etienne
  • Denis PAGET, professeur de lettres modernes et membre du Conseil supérieur des programmes au Ministère de l’éducation nationale
  • Christine PASSERIEUX, GFEN (Groupe français d’éducation nouvelle)
  • Pierre PERIER, professeur en sciences de l’éducation à l’Université Rennes 2
  • Eric PLAISANCE, professeur émérite en sciences de l’éducation
  • Sylvie PLANE, professeure émérite en sciences du langage
  • Eirick PRAIRAT, professeur à l’Université de Lorraine et membre de l’Institut universitaire de France
  • Patrick RAYOU, professeur émérite en sciences de l’éducation, université de Paris 8
  • Bernard REY, professeur à l’Université libre de Belgique
  • Bruno ROBBES, maître de conférences en sciences de l’éducation, université de Cergy Pontoise
  • Evelyne ROGNON, présidente de l’institut de la FSU
  • Hélène ROMANO, docteure en psychopathologie, psychothérapeute
  • Jean-Pierre TERRAIL, sociologue et professeur honoraire à l’Université de Versailles-Saint-Quentin
  • Marie TOULLEC-THERY, enseignante-chercheure au Centre de Recherche en Éducation de l’Université-ESPE de Nantes
  • Philippe WATRELOT, professeur en sciences économiques et sociales
  • Jean-Michel ZAKHARTCHOUK, agrégé de lettres modernes, enseignant honoraire.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.