www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / Résultats 06-07 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
12 février 2007

Carte scolaire : Après le CTP le compte n ’y est toujours pas !!

La dotation pour le département est de 10 postes pour 465 élèves supplémentaires. Dans ce contexte, à l’issue du CTP du 12 février, l’Inspecteur d’Académie propose la carte scolaire suivante. Elle peut encore évoluer et ne sera officialisée qu’après le CDEN du jeudi 15 février.

  PROPOSITIONS DE FERMETURES

Écoles élémentaires :

  • LUCÉ J. Ferry (2 classes)
  • DREUX Condorcet/Buisson
  • DREUX Berthelot
  • CHARTRES Ampère
  • CHARTRES F. Villon (dans l’attente de la confirmation de l’inscriptions des élèves par la mairie)
  • CHARTRES J. Ferry
  • NOGENT LE ROTROU J. Macé

Écoles maternelles :

  • BAILLEAU ARMENONVILLE
  • CHARTRES J. Ferry
  • St RÉMY S/AVRE La Vallée
  • TOURY
  • ARROU

R.P. :

  • CHAUDON/St LAURENT élémentaire

Situations encore à l’étude :

  • SITUATION GLOBALE DE CHATEAUDUN
    • CHATEAUDUN Ile de Chemars
    • CHATEAUDUN Caniaux
    • CHATEAUDUN MCR école Prévert
  • Le poste de soutien à Langevin Nogent le Rotrou (requalification possible en MCR)

Postes spécifiques :

  • 2 postes de SPIJ ( Chartres et Dreux) et pas de moyens pour les réseaux d’aides (aucun départ en stage prévus)
  • 1 blocage SPIJ Chartres en attente du projet pédagogique
  • 0,5 poste de MCR, à Dreux (école J. Zay).
  • 1 postes surnuméraires, J. Zay à Dreux
  • 1 poste CRI à Mainvilliers ZOLA
  • 1 poste à l’IME de Vernouillet
  • 1 poste G sur Maurice Carême à Chartres

  PROPOSITIONS D’OUVERTURES : 18 classes

Écoles élémentaires :

  • CHARTRES Farman
  • DREUX St Martin
  • St SYMPHORIEN LE CHATEAU
  • BONNEVAL
  • CHATEAUNEUF EN THYMERAIS
  • AUNEAU M. Fanon
  • AUNEAU E. Zola

R.P. :

  • FONTAINE LA GUYON/St AUBIN
  • BERCHÈRES/ROUVRES
  • BAZOCHES/NOTTONVILLE/PERONVILLE
  • LES CORVEES/LE THIEULIN/St DENIS
  • MAGNY/MARCHEVILLE

Écoles primaires :

  • ROUVRAY St DENIS (en élémentaire)
  • VERT EN DROUAIS (en élémentaire)
  • THIMERT GATELLES (en maternelle)

Écoles maternelles :

  • NOGENT LE ROI Mesquite
  • VOVES G. Sand
  • DREUX Berthelot
  • BONNEVAL Maternelle

Postes spécifiques :

  • 1 poste de référent (6e poste sur le département pour le secteur de Dreux)
  • 0,5 pour les AVS et 0,5 pour le SASEMA
  • 3 postes stages longs
  • 5 postes de réserve pour la rentrée

Situations à prendre en compte pour le SNUipp :

  • DREUX Louise Michel Maternelle (à surveiller)
  • DREUX Semmelweis Maternelle (à surveiller)
  • ILLIERS COMBRAY Maternelle (à surveiller)
  • LE COUDRAY Maternelle (à surveiller)
  • SAINT LUBIN DES JONCHERETS (à surveiller)
  • NOGENT LE ROTROU G. Brassens (à surveiller)

  MESURES SPÉCIFIQUES À ÉTUDIER :

Transfert de CLIS :

Une des trois CLIS de Châteaudun (à déterminer) vers Bonneval
La CLIS de Dreux Condorcet/Buisson vers Nogent le Roi

Transfert d’un poste G de Toury à BROU (pour le secteur BROU BONNEVAL)

Transfert du poste de Psy de Toury à Voves (redécoupage des secteurs entre les deux postes de VOVES)

Pilotage de l’Adaptation et la Scolarisation des élèves Handicapés :

Transformation du poste vacant de CPC EPS de Chartres 3 en CPC généraliste, afin de stabiliser l’équipe de circonscription

Fusions d’école :

  • VOVES G.Sand élémentaire (4 cl) et VOVES J. Moulin (6cl) à Elémentaire 10 classes
  • HOUX (2cl) et YERMENONVILLE (2cl) à Elémentaire 4 classes
  • NOGENT LE ROTROU J. Macé1 (4cl) et J. Macé 2 (3cl) à Elémentaire 7 classes
  • MAINVILLIERS J. Zay mat (5cl) et MAINVILLIERS J. Zay élémentaire (9cl) à primaire 14 classes (décharge totale)
  • LA CHAPELLE DU NOYER VARENNE FERRON primaire (2cl) et LA FRINGALE élémentaire (2cl) à Primaire LA CHAPELLE DU NOYER 4 classes
  • LEVES fusion des deux maternelles

Projets de Fusions d’école :

  • RP LE THIEULIN/ LES CORVEES/ ST DENIS LES PUITS : transfert du poste de ST DENIS LES PUITS au THIEULIN à LE THIEULIN primaire 5 classes (6 cl si ouverture)
  • MAINVILLIERS P. De Coubertin mat (5cl) et MAINVILLIERS P. De Coubertin élémentaire (10 cl) à primaire 15 classes (décharge totale)
    De notre point de vue il n’y a pas lieu d’envisager une fusion sans consulter les équipes concernées au premier chef et avant même que les postes de direction n’aient été proposés au mouvement

direction d’école :

  • 0,5 poste de décharges de direction IME (0,25 pour André Brault à Chartres et 0,25 pour Les Trois Vallées à Dreux)
  • projet de 3 postes de bonification de décharge au titre des Réseaux Ambition Réussite :
    • +0.50 Elem M. Berthelot (dech tot)
    • +0.25 Elem Gambetta (0.75)
    • +0.25 Mat Dr Semmelweis (0.5)
    • +0.25 Mat B. Rabier (0.5)
    • +0.25 Mat M. Berthelot (0.5)
    • +0.25 Mat Florian/La Fontaine (0.5)
    • +0.25 Mat H. Boucher (0.5)
    • +0.25 Elem C. Beullac (0.5)
    • +0.25 Elem P. Bert (0.5)
    • +0.25 Elem J. Prévert (0.5)
    • +0.25 Elem Mendès France (0.5)

la décision sera prise à l’issue des différentes mesures de carte

  • Situations particulières :
    • HANCHES (13 cl et 324 élèves) : maintient de l’attribution complémentaire de 0.5
    • CHARTRES Ampère et J. Guéhenno : maintient des deux décharges
      Nous avons demandé d’ajouter sur cette liste les écoles bénéficiant d’une décharge exceptionnelle reconduite annuellement
  • Perte d’une décharge transitoire :
    • MAINVILLIERS E. Zola (9cl) : 0.25
    • SAINT LUBIN LES JONCHERETS 1 : 0.25

Vos représentants au CTP : Hugues VILLEMADE, Jean KLEIN, Joël SILLY, Sandrine PERICAT, Sylvie JOLIVET, Bruno BAIRE, Jean-Christophe RETHO

  Déclaration SNUipp/FSU 28 au CTPD du 12 février 2007

Une fois de plus, la rentrée qui se prépare ne s’annonce pas bonne.
Sans doute afficherez vous, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, une certaine satisfaction, en mettant en avant une dotation positive à 2 chiffres, puisque l’Eure-et-Loir se voit dotée de 10 postes pour assurer la rentrée de septembre 2007.
Et pourtant, comme chacun le sait, cela ne suffira pas. Les travaux du GTP de mardi dernier l’ont montré. Si aucun poste supplémentaire n’est attribué à l’Eure-et-Loir, ces 10 postes ne feront que ralentir la dégradation de l’École dans notre département.
En effet, ce sont 465 élèves supplémentaires qui sont attendus ; c’est-à-dire que les écoles n’auront qu’1 poste pour 46,5 élèves. L’an dernier déjà, nous n’avions qu’1 poste pour 80 élèves.
Ces mesures ne vont pas dans le sens de l’amélioration souhaitée par toute la communauté éducative.
Le seul calcul du taux d’encadrement, auquel les représentants du personnel de la FSU ne s’arrêtent pas, nous ramène à la situation que nous connaissions en 1997-1998. Et depuis la rentrée 2002, ce P/E ne cesse de régresser. Nous condamnons avec vigueur la logique ministérielle minimaliste qui réduit l’école de manière simpliste aux leçons de lecture syllabique, de grammaire, et de calcul avec uniquement un maître devant une classe. Nous considérons que l’Ecole doit être l’école de la réussite pour tous et que la lutte contre l’échec scolaire ne peut être abandonnée aux associations péri-scolaires et aux officines privées.
Pourtant, aucun secteur n’est dans une situation satisfaisante. Ni le remplacement, ni la formation, ni l’ASH, ni la maternelle, ni l’éducation prioritaire, ne sont suffisamment dotés. Nous ne pouvons pas nous réjouir de n’être plus les derniers. Le SNUipp/FSU28 ainsi que l’ensemble des collègues nourrissent une autre ambition pour le service public d’éducation dans notre département.
Et c’est aussi pour cela que nous étions nombreux dans la rue le jeudi 8 février, avec tous les autres fonctionnaires
Nous avons noté avec satisfaction les modalités de déroulement du groupe de travail avec audience préalable des différentes délégations des écoles concernées. Pour autant le GTP ne peut pas être le premier moment de concertation. Il devrait être l’articulation entre une concertation préalable avec les équipes d’écoles et les instances paritaires auxquelles nous sommes très attachés.
Par ailleurs vous avez tenu à rappeler le respect des partenaires que sont les élus et les parents d’élèves, respect que nous partageons.
Plusieurs situations particulières nous préoccupent. Nous y reviendrons dans l’examen au cas par cas des mesures que vous envisagez.
Mais il est un dossier pour lequel nous souhaitons tout de suite attirer l’attention du CTP.
Il s’agit du dossier du fonctionnement et de la direction d’école.
Depuis 7 ans maintenant, les directrices et directeurs d’école tentent de tirer le signal d’alarme sur la situation de la direction d’école. Des progrès ont pu être réalisés. Mais dans leur grande majorité, ils ont jugé ces améliorations bien insuffisantes. Ils ont donc rejeté le protocole proposé par le Ministre à la fin de l’année scolaire dernière et ont continué à bloquer certains documents.
La décision de sanction que vous vous apprêtez à prendre à leur encontre, si vous décidez de la maintenir, aura des conséquences très importantes. Le fait de retenir 1/30e de leur salaire est pris comme une « punition » et la négation du travail qu’ils font pourtant, dans les difficiles conditions que tout le monde connaît et reconnaît. C’est pourquoi, une fois encore, nous vous demandons solennellement de ne pas aller jusqu’au bout du processus, dont vous seul maintenant, avez la maîtrise. En renonçant à ponctionner nos collègues au portefeuille, vous rejoindriez la dizaine d’Inspecteurs d’Académie qui a choisi de ne pas agir de la sorte pour préserver le lien avec les directrices et directeurs d’école.

Motion non soumise au vote mais annexée au P.V.

 Motion proposée par le SNUipp 28 soutenue par le SE-UNSA 28
Direction et fonctionnement de l’école

Le CTPD réuni le12 février 2007 à Chartres vous demande de renoncer à effectuer les retenues de salaires envisagées à l’encontre des directeurs qui ne vous ont pas renvoyé l’enquête 19.
Dans un courrier adressé aux directrices et directeurs d’école n’ayant pas rendu l’enquête sur les effectifs, vous envisagez de constater l’absence de service fait. Ce constat d’un infime partie de service non-fait devrait entraîner, selon vous, une retenue sur traitement.
Les problèmes liés à la direction et au fonctionnement des écoles restent entiers. Ils concernent l’ensemble des enseignants des écoles. L’action de blocage est une action collective. Elle ne vise aucunement à pénaliser les élèves ou les maîtres, ni à gêner le fonctionnement de l’école. Elle se situe en direction du ministère.
Les moyens de pression que vous utilisez ne sont pas acceptables. Procéder à des retenues sur traitement reviendrait à sanctionner financièrement des collègues qui effectuent quotidiennement leur travail de direction et d’enseignement. Ce serait une injustice manifeste.

 

121 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande