www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / CAPD 2017-2018 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
2 octobre 2018

CTSD 1er degré du 2 octobre 2018

Le CTSD de repli s’est tenu ce mardi 2 octobre.
Nous avons débuté la réunion par la lecture d’une déclaration, qui faisait suite au vote en contre, de notre part, lors du CTSD du 24 septembre.
Vous trouverez en pièce jointe notre déclaration.
Si l’IA n’a pas fait de réponse sur les dossiers qui lui semblaient relever du niveau national ( PPCR, évaluations CP/CE1, la direction d’école), il a en revanche répondu sur le traitement de la ruralité dans le cadre de la carte scolaire et sur la question du remplacement.

L’IA a indiqué ne pas mettre de pression pour le moment sur le monde rural pour récupérer des moyens. Il considère le nombre de RPI concentrés déjà élevé dans notre département, cela a aussi contribué à réduire fortement le nombre de classes isolées. Il a indiqué qu’il envisageait de rencontrer les parents d’élèves dans les secteurs où des évolutions lui semblaient encore possibles.

Le SNUipp-FSU rappelle l’importance de prendre en compte l’avis des différents acteurs dont les enseignants. L’objet de cette déclaration était avant tout de poser le cadre, si dans vos secteurs ruraux, des projets d’évolution sont en cours, n’hésitez pas à contacter, en amont, les représentants des personnels SNUipp-FSU au CTSD.

L’IA a indiqué la prise en compte d’un P/E (nombre de professeurs pour 100 élèves) dans le monde rural. Ce dernier s’est amélioré ces dernières années, passant de 4,9 en 2015 à 5,02 en 2017.

Le SNUipp-FSU continuera à porter un regard attentif à la situation des écoles rurales dans les prochaines cartes scolaires.

Sur la question du remplacement, l’IA était visiblement très ennuyé car il connaît la problématique des absences non remplacées. Il a mis en avant le fait d’avoir effectué, à cette rentrée, la création de 2 supports de TR servant à assurer le temps de décharge des écoles de 2 et 3 classes, tout comme il avait auparavant créé des postes de TR dédiés aux remplacements des enseignants titulaires lors des journées REP+.

A ce jour, 5 contractuels ont été recrutés ou sont en cours de recrutement. Nous avons rappelé que les questions légitimes des familles en dehors de toute remise en cause personnelle des contractuels effectuant ces missions, montraient la limite du recours à ce statut dans le premier degré. L’IA a indiqué qu’aucune demande n’a été faite pour le moment de recrutement supplémentaire. Il estime qu’on atteindra au maximum 10 contractuels et affirme qu’au delà il aurait du mal à recruter.

Nouveau vote de la carte présentée : contre 10 (6 SNUipp-FSU, 2 UNSA, 1 FO, 1 SGEN)

Vos représentants en CTSD : Vincent Chevrollier, Christian Guérin, Clémentine Ingold, Anaïs Jégouzo, Pierre Licout et Olivier Thomas.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir , tous droits réservés.