www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
11 décembre 2018

Compte-rendu du conseil de formation

Le conseil de formation est constitué de personnels de l’administration (IA, IA adjointe, IEN, administratifs), de collègues PEMF et CPC, de personnels de l’ESPE 28, de représentants des PES et d’AVS et des représentants des personnels des organisations syndicales élues à la CAPD.
Ce conseil de Formation avait deux points à l’ordre du jour : un bilan d’étape du PDF 2018-2019 et un premier bilan de la prise de fonction des PES.

Bilan d’étape du PDF 2018-2019

Depuis le début de l’année, les formations sont mises en place de manière conforme à ce qui avait été prévu sur le calendrier fixé en juillet dernier. Aucun stage n’a été annulé pour l’instant pour des problèmes de remplacement. En ce sens, aucun stage n’est prévu dans la quinzaine précédant les congés, hormis les formations Erasmus+.
Au total, 14 258 journée stagiaire sont prévues, en augmentation sur ces dernières années. Une grande partie de ces journées concernent un public désigné :

• 20 jours de stage école et 19 jours de liaison inter degré CM2 – 6e.

• Journées Rep+

• Formation directeur et faisant fonction

• Accompagnement des enseignants en CP et ce1 dédoublés. Une grille d’observation de ces classes est en cours de rédaction au niveau académique.

• Formations spécifiques : PMQDC, – de 3 ans, coordinateur Ulis, Maître E, psychologue de l’Education nationale, formation de formateurs

• Erasmus + : Deux sessions sont encore prévues aux vacances de février et de printemps.

Pour les animations pédagogiques , elles ont été recentrées à la demande du ministère sur les fondamentaux en élémentaire math et français avec pour chaque domaine 3h en présentiel, 3h en distanciel et 3h en autonomie. Le SNUipp désapprouve la restriction de l’offre de formation sacrifiée sur l’autel de la pensée unique.

Pour les formations à candidatures individuelles , elles ont pu être étoffées par le biais de formation hors temps de classe et sur temps de décharge pour les directeurs.
Il reste des places sur la formation « travailler avec une AVS ». Les IEN les proposeront dans leur circo mais il n’y aura pas un nouvel appel à candidature à tous les collègues.
Il reste aussi des places sur les formations destinées aux directeurs déchargés. Elles seront proposées à des personnels administratifs qui pourraient être intéressés (porter secours notamment). Ces formations n’ont pas fait le plein car elles signifient, comme nous l’avons fait remarquer en CAPD, que les collègues déchargés, quand ils accèdent à ces formations, prennent du retard sur les tâches courantes de la direction.

Formation Math RMC

Deux demi-postes, un 1er degré et un 2nd degré, de Référent Math de Circonscription ont été créés. L’IA a déjà annoncé qu’il souhaitait en créer au moins 1 ou 2 autres l’an prochain.

Pour cette année, 4 secteurs de collège (2 Rep+ à Dreux, secteur des Petits sentiers à Lucé et Mainvilliers) ont été ciblés. Sur chacun de ces secteurs, 10 enseignants volontaires vont bénéficier d’une formation. Cette formation se déroulera avec 5 visites en classes sur des séances de math, un entretien à la suite de chaque visite et une journée de mise en commun des 10 enseignants du secteur. Pour répondre à notre demande, l’IA a précisé que les enseignants de Dreux feront la journée de mise en commun sur une journée Rep+. Pour Lucé et Mainvilliers, une journée est prévue sur temps de classe avec remplacement. Enfin le temps des échanges sera pris sur 3h d’animations pédagogiques en autonomie.
Les directeurs des écoles concernées vont être informés de ce dispositif en réunion et la proposition sera faite aux enseignants durant les animations pédagogiques en présentiel.
Si cette formation semble intéressante et ambitieuse, le SNUipp-FSU désapprouve le fait qu’elle se fasse au détriment des animations pédagogiques en autonomie, pour les enseignants volontaires.

Bilan d’étape de la prise de fonction des PES 2018-2019

En Eure et Loir, il y a cette année 77 PES (62 sur liste principale du concours, 4 liste complémentaire, 7 en renouvellement, 5 en prolongation). Un PES a démissionné sans avoir pris son poste.

Les PES ont des profils différents, 15 hommes et 64 de femmes. Le taux de 25 ans et moins diminue, 20% ont plus de 35 ans et ont donc eu d’autres expériences professionnelles. 61% des PES sont originaires d’Eure-et-Loir.
Suite à nos demandes passées, l’IA a précisé qu’il essayait que les PES connaissent leur poste avant les vacances d’été pour prendre contact avec les écoles et avoir le temps de s’installer.

Pour l’instant, 7 PES bénéficient d’un accompagnement renforcé mais aucun n’est en alerte. La pression semble plus grande pour les PES qui sont sur un mi-temps en classe par rapport à ceux qui effectuent deux ¼ temps.
Une application « Muse » permet cette année de regrouper les comptes-rendus de visite et documents qui seront étudiés pour la titularisation. Cette application permet un gain de temps pour les tuteurs et les PES.

Une nouvelle maquette de formation initiale devrait être proposée pour l’an prochain. Pour l’instant, le ministère a communiqué des taux d’horaire par domaine (français et math, on revient aux fondamentaux !) mais sans préciser de modalités d’application.

Le SNUipp28 a, une nouvelle fois, proposé la mise en place d’un stage filé un jour par semaine et de stages massés. Cette modalité aurait l’avantage de limiter plus encore la gymnastique de l’emploi du temps (entre école et Espé) et de se former sur les différents cycles. De plus, cela éviterait que les PES soient toujours nommés sur les mêmes supports, même si ce cadre a évolué suite à nos interventions. Nous invitons les écoles qui seraient concernées par l’affectation d’un PES depuis plusieurs années, et qui souhaitent que ce poste ne soit plus bloqué, à nous le signaler rapidement. Les PES doivent bénéficier d’une formation initiale de qualité et ne doivent pas être uniquement considérés comme des moyens d’enseignement ou de remplacement.


Formation des AVS et AESH

Le SNUipp-FSU se félicite de la présence d’une AVS au conseil de formation et de la réflexion sur la mise en place de leur formation. Toute nouvelle AVS embauchée doit avoir 60h de formation réparties sur les 2 ou 3 premières années. Dans les faits, il s’avère que ces 60h s’étalent plutôt sur 5 ans. Un statut d’AVS est à l’étude. Dans ce sens, leur formation devrait aller en augmentant.


Questions diverses

Le SNUipp-FSU28 a interpellé l’administration sur les multiples problèmes relatifs à l’envoi des convocations aux animations pédagogiques :
Pour les convocations envoyées avec des délais très courts, l’administration en est consciente et essaie de prévenir les collègues au plus tôt. Nous ré interviendrons sur ce dossier qui doit transformer le discours en actes.
Pour les ordres de mission sans frais de déplacement, il s’agit d’une erreur qui a été rectifiée. Le SNUipp FSU28 rappelle qu’un ordre de mission sans frais est illégal. Le versement d’indemnités de déplacement est le résultat d’une longue bataille. Tout problème relatif à un ordre de mission doit nous être rapporté.
Pour les convocations (parfois envoyées après la date !) des heures en autonomie, les écoles ne doivent pas en tenir compte. L’administration est obligée de saisir une date sous gaia et les convocations ont été envoyées par erreur.

Votre représentante au conseil de formation
Pascale Dunoyer

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir , tous droits réservés.