www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE  / 2020-2021 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression
26 juin 2020

GROUPE DE TRAVAIL CARTE SCOLAIRE du 26 juin 2020

Nous étions cette après-midi réunis en groupe de travail carte scolaire pour étudier les dernières mesures de carte en vue de la préparation de rentrée 2020.

D’entrée l’IA DASEN nous a annoncé que le département disposait, pour réaliser ces ajustements, d’un nombre très faible de supports.

Après les mesures réalisées en avril (Cf Cpte rendu du 16 avril) la réserve est quasi nulle : 0.14 postes. A ce nombre s’ajoute 5 moyens provisoires liés à des postes de RASED vacants.

L’IA DASEN précise que, les années précédentes, ce chiffre de moyens provisoires liés à des postes de RASED vacants était de l’ordre de 15. Cette différence s’explique par un nombre important de départ en formation CAPEI pour notre département cette année : 6 en RASED, 5 en ULIS, 2 en UE et 1 en DDEAS.

Nous ne pouvons que nous satisfaire de voir enfin reconnu le manque de personnels formés sur notre département et ce nombre de départs conséquent répond à des demandes répétées du SNUippFSU28 depuis des années.

A cela s’ajoute la gestion ministérielle de la carte scolaire sous Covid qui a annulé, au vu des circonstances, toutes les fermetures en milieu rural sans attribuer les moyens réellement nécessaires.

La preuve est faite, s’il le fallait, que notre département a besoin de postes supplémentaires pour permettre de réaliser un projet ambitieux pour l’école à la hauteur des enjeux de la rentrée prochaine.

Au vu de ces éléments l’IA DASEN a annoncé les mesures suivantes :

Décharges de directions liées à la charte ruralité (année 2/3) :
+0.17 Combres
+0.17 Mignières

Décharge particulière RMC (poste Maths) : 0.5

Poste EFIV (gens du voyage) : 0.5 (qui vient compléter un 0.5 sur des moyens second degré)

2 TR provisoires pour l’année

Décharges exceptionnelles liées au besoin de couplage :
+017 Brou
+017 Orgères
+0.17 La Loupe
+0.17 Mendes France Dreux
+0.17 Semmelweis Dreux
+0.17 Rechèvres Chartres
+0.17 Fontenay s/Eure
L’explication qui nous est donnée est purement technique. Ceci va évidemment profiter au fonctionnement des écoles concernées et ne correspond pas à une réponse face à un besoin affiché.

Après ces mesures, la balance affichée est de 1.11 poste pour effectuer les ajustements de rentrée.

Nous étions porteurs de demandes de décharges de direction exceptionnelles de certaines écoles. L’IA DASEN n’en a accordé aucune, argumentant sur le caractère exceptionnel de ces décharges et sur la faiblesse des moyens à ce jour qui ne lui permet pas d’y répondre. Pour toutes ces écoles, cela fragilise encore plus leur fonctionnement, ce sont des actions ou des projets qui ne pourront être menés. En résumé : du moins pour l’école.
Nous avons rappelé que l’envoi de tels signaux conduit au découragement et au renoncement à exercer ces missions.

Ces demandes sont pourtant bien fondées sur des besoins de temps exprimées par ces écoles pour mener à bien les missions liées à la direction et au fonctionnement de l’école. L’IA DASEN a également mis en avant le projet de loi en cours d’étude à l’Assemblée. Nous avons rappelé que le contenu de ce projet de loi ne répond en rien aux difficultés de la direction d’école et qu’il va plutôt à l’encontre d’un réel fonctionnement des équipes.

Nous avons également fait remonter 4 situations de demande d’ouverture. Malgré les chiffres incontestables, l’IA au vu des moyens n’a pris aucune mesure, réservant sa décision en septembre.

De même, nous avons soutenu la demande de poste complet pour l’USEP dans notre département, sans plus de chance, l’IADASEN reconnait la qualité du travail de l’USEP (y compris pendant la période de confinement), mais au vu des moyens dont elle dispose, elle ne procèdera pas à une ouverture de poste.

Plan français :
Nous avons questionné sur les conditions de mise en place du plan français.

L’IA adjoint a indiqué que, suite à une demande ministérielle incontournable, il y aura à la rentrée une réorientation des missions des conseillers pédagogiques de circonscription sur ce plan français. Par ailleurs, il indique que des moyens en PEMF sont déployés auprès des circonscriptions pour aider à cette mise en place (1/4 sur toutes les circos sauf Dreux qui a déjà 3 CPC et ½ sur Chartres 3 qui n’a qu’un CPC).

Nous avons alerté sur cette redéfinition des missions qui ne peut se faire aux dépens du travail habituel des circonscriptions. De plus la spécificité du plan RMC était bien la formation entre pairs (sans lien à la circonscription). Cet aspect a été fortement valorisé par les collègues ayant participé à la formation ainsi que par le formateur. Ce bilan qualitatif est aujourd’hui évacué au profit de ce qui peut apparaitre comme une logique comptable.
Mr Paillette IENA a d’ailleurs précisé que le dispositif RMC connaissait sa dernière année dans les conditions actuelles et devrait, dès 2021, être lui aussi organisé en circonscription.

Module de Formation d’Initiative Nationale

Une circulaire est arrivée très récemment dans les écoles à ce sujet. Ces MFIN normalement ouverts à tous les enseignants et AESH ont pour double objet de compléter la formation CAPPEI et de permettre une formation continue liée au handicap pour tous.

Au vue du faible nombre de départs possibles (8 l’an dernier), et suite à cadrage académique ces MFIN ne sont accessibles qu’aux enseignants en poursuite de CAPPEI. Nous avons dénoncé là encore cette gestion au rabais et les délais extrêmement courts pour candidater (réponse attendue pour le 1er juillet).

ULIS Collège Jean Moulin :

Du fait de la non ouverture du collège J Moulin à la rentrée prochaine l’ULIS coll qui y est attachée a été affectée lors du dernier CDEN sur le collège H Boucher. Pour autant, et de manière transitoire, au vu du lieu de scolarisation actuel des enfants concernés, cette ULIS fonctionnera à la rentrée sur 2 établissements : 2j H Boucher Chartres et 2j J Monnet Luisant. Nous resterons vigilants à ce que fonctionnement reste transitoire. Par ailleurs, au vu de ces conditions particulières,nous avons demandé à ce qu’un appel à candidature soit publié.

Affectation des PES :
L’administration affiche la volonté de nommer les PES dès que possible. Les épreuves du concours commencent aujourd’hui. La perspective de nomination autour du 20 juillet semble envisagée.

AESH/PIAL /Information école :
En cette veille de sortie, nous avons demandé à ce que chaque école soit destinataire d’un courrier précisant les modifications possibles des PIAL et les affectations des AESH.

Par ailleurs, le groupe de travail spécifique AESH est, au vu du calendrier, reporté à la rentrée de septembre.


Nous avons conclu ce groupe de travail en affichant sur les perspectives de rentrée qui ne pourra se dérouler de façon sereine sans poste supplémentaire.

Clémentine Ingold, Céline Prier-Chéron, Olivier Thomas

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir , tous droits réservés.