www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
29 août 2007

GTP du 28 Août

Ce groupe de travail est le premier échange entre les représentants des personnels et l’administration pour cette rentrée.

Nous avons évoqué la situation des écoles fonctionnant à quatre jours (un autre GTP est prévu le mercredi 5 septembre pour les autres écoles)

  • Ecole maternelle d’Illiers
  • Ecole élémentaire d’Abondant
  • Ecole élémentaire d’Illiers
  • Ecole primaire de Luray

Pour ces quatre écoles nous avons demandé l’ouverture d’une classe. Nous avons obtenu que les délégations soient reçues par l’inspection académique avant le groupe de travail et nous les avons toutes accompagnées.

L’IA n’a pris encore aucune décision. Il attend de faire le point sur la totalité des écoles du département. Il a demandé aux IEN d’aller vérifier précisément les effectifs mardi prochain et rendra son verdict ensuite, après avoir mesuréla pérennisation d’une éventuelle ouverture.

D’ores et déjà, la réserve de postes du département (5) s’avère insuffisante pour assurer la rentrée dans des conditions seulement correctes.

Une fois de plus, cette rentrée est marquée par la gestion de la pénurie.

Dans le cadre de la rentrée nous avons aussi évoqué quelques dossiers :

Fusion d’écoles

Nous avons rappelé que la procédure devait être respectée et qu’en aucune façon ce genre d’opération ne devait se faire dans la précipitation. Tous les acteurs doivent pouvoir donner leur avis. Nous avons également rappelé que les directions uniques pour 2 écoles étaient provisoires et qu’en aucun cas, elles n’entraînaient une fusion automatique des écoles.

Réponse de l’IA : À ce jour il ne s’agit que de rapprochements provisoires d’écoles, deux immatriculations demeurent. La procédure normale sera respectée : les fusions éventuelles sont examinées en carte scolaire.

RAR

Les écoles Gambetta et Hélène Boucher de Dreux ont été intégrées dans le Réseau Ambition Réussite de Louis Armand depuis le 1er septembre 2007 du fait de la situation sociale difficile du secteur. En revanche, ces écoles ne sont pas classées en ZEP (indemnités, points supplémentaires pour le mouvement, …)

Cette situation est ubuesque et injuste. D’un côté on reconnaît la difficulté et le travail de ces écoles et de l’autre elles n’ont pas la reconnaissance qui leur est due.

Réponse de l’IA : Il n’est pas de la compétence de L’IA de classer des écoles en ZEP. La demande officielle est faite. Dans l’attente, les modalités départementales d’une légitime reconnaissance financière sont à l’étude.

Psychologie scolaire :

La situation départementale est dramatique, 3 secteurs sont vacants ce qui entraîne de graves dysfonctionnements pour les écoles et un exercice professionnel difficile pour nos collègues psychologues scolaires. Celle de la circonscription de Dreux 2, où 2 secteurs sur 4 sont vacants, est très préoccupante. Nous avons demandé à l’administration de tout mettre en œuvre (appel à candidature,…) pour que cette année puisse se dérouler au mieux.

Réponse de l’IA : Il déplore cette situation mais peu d’enseignants réunissent les critères nécessaires à l’exercice de cette fonction. Cependant un nouvel appel à candidature sera envisagé si des personnels peuvent satisfaire aux conditions d’accès.

Direction d’école :

La question n’est toujours pas réglée et les sanctions que nos collègues ont subies sont parfaitement injustifiées. Nous continuons à appeler à la poursuite du blocage des documents administratifs et nous débattrons avec nos collègues sur ce sujet.

Aucun commentaire de l’IA sur ce sujet.

Nous avons rappelé que plusieurs écoles avaient fait des demandes de décharge exceptionnelle pour pouvoir fonctionner correctement et que les réponses positives devaient être apportées rapidement.

Situations connues par l’IA, mais pas de réponse avant l’examen des écoles à 4 jours et demi, mercredi 5 septembre.

Les écoles à 4 classes ayant subi une fermeture conserveront-elles, au moins pour un an comme toute école ayant subi une fermeture, le dispositif stage filé PE2 d’aide à la direction d’école ?

Réponse de l’IA : Ces écoles sortent du dispositif d’aide à la direction et ne bénéficieront plus de moyens supplémentaires

Base élèves :

Ce fichier représente pour nous une atteinte aux libertés individuelles (Cf site du SNUipp). Par conséquent nous demandons que l’expérimentation soit arrêtée et que les écoles concernées ne valident pas la saisie finale des effectifs. Nous appelons les autres écoles à ne pas rentrer dans ce dispositif. Pour que notre position soit totalement claire, nous tenons à préciser qu’il ne s’agit en rien d’un refus d’une prétendue modernité et nous demandons que chaque école soit dotée du même logiciel, dont les données resteront internes à l’Ecole.

Réponse de l’IA : Des problèmes de sécurité se sont effectivement posés. Il a reçu la garantie du ministère qu’ils étaient résolus. Il propose une concertation hors CTP sur ce sujet qu’il juge important.

Point contrats précaires :

EVS, AESH, AVS, …

Nous avons demandé un état des lieux sur toutes les familles de ces contrats en rappelant notre opposition au développement de la précarité. Les besoins existent, il faut créer des emplois statutaires.

Réponse de l’IA :

Sur les 487 contrats aidés (hors AVS) au 30 juin 2007, 335 sont renouvelés au 1er septembre. Parmi ceux-ci 92 ASEH et 85 EVS seront affectés au 1er degré.

De plus 4 nouveaux AVS s’ajoutent aux 37 et demi existants. Ce nombre peut évoluer, la totalité des moyens académiques n’étant pas encore totalement « ventilés »

Remplacement :

La situation a été dramatique l’année dernière. Qu’en sera-t-il cette année ?

Pas de commentaire, l’IA précisant seulement qu’il souhaitait également que la situation s’améliore.

Maternelle

A l’heure où un rapport remis au président de la république fait état de dysfonctionnements de l’école et souligne l’importance de l’école maternelle, quels efforts sont faits pour ce niveau d’enseignement ? Nous rappelons notre fort attachement à l’école maternelle pour tous avec des effectifs maximum à 25 par classe et 15 pour les moins de trois ans.

Pas de commentaire

Vos représentants au groupe de travail : Hugues villemade, Joël Silly, Sylvie Jolivet, Bruno Baire, Jean Klein, Jean-Christophe Rétho

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.