www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
18 septembre 2007

Les Français et l’école : On enquête

Quel regard portent les français sur l’école primaire ? En cette rentrée, le SNUIpp a commandé une enquête à l’institut de sondage CSA « opinion des français sur l’école maternelle et élémentaire ». Décryptage.L’ école maternelle et élémentaire au cœur des débats.

Hasard du calendrier, c’est au moment de la sortie du rapport du HCE « mettant sévérement en cause l’école primaire » (1) comme relayé dans la presse, que le SNUipp avec le CSA a souhaité connaître l’opinion des français sur leur école.

Premier enseignement, ceux-ci en ont une perception positive : Ils sont 84% pour la maternelle et 71% pour l’élémentaire à estimer que « l’école fonctionne bien ». La complexité du métier et des missions enseignantes est même relevée. Les Français attendent de l’école primaire non seulement qu’elle « transmette des connaissances » (54%), mais qu’elle contribue à « l’épanouissement des enfants » (48%), « transmette le goût de l’effort » (42%). Ils ne sont que 30% à estimer que la formation des futurs citoyens » est une priorité.

Si le capital confiance est net, le statut-quo n’est pas pour autant souhaité. 55% « estiment que la réussite de tous les élèves ne peut être atteint que dans une école transformée ». A ce titre, la responsabilité des évolutions semble être renvoyée à l’institution. Pour l’ensemble des français, l’investissement éducatif apparaît comme un enjeu fort. Ils tracent d’ailleurs quelques pistes qui se situent du côté des conditions d’enseignement : « la baisse des effectifs (60%) », « le suivi individualisé » (53%), « le travail en petit groupe » (43%). Arrive ensuite comme nécessité de changement pour 35% « la mise en place des dispositifs d’accompagnement » qui pointe l’importance du temps périscolaire.

Enfin, 45% des français ont le sentiment que « le métier d’enseignant en primaire est plutôt dévalorisé aux yeux de la société ». Une manière de dire que cette même société n’accorde pas toute son attention à l’école et à ceux qui, en première ligne, la font ?

(1)Le Monde du 24 Août Sondage exclusif CSA/SNUipp par téléphone le 22 août 2007 auprès d’un échantillon national représentatif de 1004 personnes agés de 18 ans et plus.


SELON VOUS, L’ ÉCOLE MATERNELLE / ELEMENTAIRE FONCTIONNE… ?

%Bien Très bienPlutôt bienMal Plutôt malTrès mal NSPP
Ecole maternelle… 10084 156910 91 6
Ecole élémentaire… 10071 96223 212 6

EN CE QUI CONCERNE L’ EVOLUTION DE L’ ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE, SUR QUOI FAUT-IL METTRE L’ ACCENT EN PRIORITE DANS LES ANNEES QUI VIENNENT ?

( réponses données à l’aide d’une liste)Ensemble des Français%
Baisser le nombre d’élèves par classe 60
Assurer un suivi individualisé des élèves en difficulté 53
Développer le travail en petits groupes d’élèves 43
Mettre en place des dispositifs d’accompagnement des élèves ( après l’école ou en dehors du temps scolaire ) 35
Doter les écoles de plus de maîtres que de classes 27
Favoriser le travail en équipe des enseignants 22
Innover sur le plan pédagogique 21
Baisser le temps d’enseignement de maîtres 4
- Ne se prononcent pas….1
Total (3)

ESTIMEZ-VOUS QUE LA REUSSITE DE TOUS LES ELEVES EST UN OBJECTIF QUI PEUT-ETRE ATTEINT… ?

Ensemble des Français%
… dans une école transformée55
… dans l’école aujourd’hui…33
- Ne se prononcent pas …12
Total100

AVEZ-VOUS LE SENTIMENT QUE LE METIER D’ ENSEIGNANT EST PLUTÔT VALORISE AUX YEUX DE LA SOCIETE ACTUELLE OU PLUTÔT DEVALORISE ? …

Ensemble des Français%
… plutôt valorisé 44
… plutôt dévalorisé45
- Ne se prononcent pas … 11
Total 100

UN REGARD POSITIFEntretien avec Jean-Daniel Levy, directeur adjoint du CSA.


-Quels sont les principaux enseignements à retirer de cette enquête d’opinion ?

  • Les Français portent un regard relativement positif à l’égard du système éducatif et ce d’autant qu’ils le connaissent précisément. Ainsi, ils estiment que l’accueil et les conditions dans lesquels leurs enfants apprennent fonctionnent plutôt bien. Lorsque l’on regarde dans le détail, parmi les parents d’enfants scolarisés en maternelle ou en élémentaire, l’opinion sur l’école est encore meilleure. -Comment expliquer cette double perception qu’a la société du métier d’enseignant, à la fois valorisé et dévalorisé ?
  • D’un côté, l’enseignant est identifié comme le porteur de la transmission de savoirs . De plus, il y a une remise à l’honneur de l’importance du diplôme, de la transmission d’informations, de valeurs telles que la citoyenneté. Tout cela renforce le sentiment des enseignants d’avoir une place importante à jouer dans la société. De l’autre, enseigner est devenu un métier difficile, un métier que beaucoup ne se voient pas exercer eux-mêmes. Chacun a conscience qu’enseigner à des enfants aujourd’hui est plus compliqué que par le passé, que les conditions d’exercice de la pratique professionnelle se font avec des moyens budgétaires plus tendus qu’il y quelques années. -Dans ce contexte, quels défis pour le monde enseignant ?
  • Les Français ont des attentes fortes envers l’école telle qu’ils la perçoivent. De fait, ces attentes peuvent être un peu éloignées soit des débats qui agitent l’ensemble du corps enseignant, soit des revendications propres à ce que vivent les professeurs des écoles. Les français sont ainsi plus mitigés que les enseignants interrogés en 2004 sur l’idée de transformation de l’école même s’ils souhaitent des évolutions. Celles-ci se situent plus du côté des conditions perçues par les élèves (baisse des effectifs, travail en petit groupe, …) que des conditions émises par les enseignants (plus de maîtres, plus de travail en équipe, …) et qui touchent directement à la qualité d’exercice du métier. Un des enjeux pour le monde enseignant est de faire en sorte que ces besoins en terme de fonctionnement, de conditions de travail touchent l’opinion publique de manière suffisamment forte pour qu’ils soient pris en compte.

 

280 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande