www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression
20 novembre 2020

CHSCT du 19 novembre : exigeons le respect !

Exigeons le respect !

Après une coupure bienvenue de l’été, nous avons repris le chemin de l’école en septembre dans des conditions bien particulières. C’est un euphémisme de dire que faire classe avec un masque est complexe. Monter des projets sans se tourner vers l’extérieur est presque mission impossible.

Depuis septembre, l’ensemble de la profession a assuré ses missions du mieux qu’il a pu et parfois bien au-delà du raisonnable en terme d’investissement. Nous l’avons fait parce que nous avons à cœur de faire notre travail : nous sommes des professionnels.

Nous l’avons fait malgré les ordres, annoncés dans les médias sans concertations avec les organisations possibles ou non sur le terrain, puis les contre ordres..., malgré le protocole sanitaire arrivé le vendredi pour être mis en place le lundi matin à … 8h30 ? 10h ? Mardi matin ? …

Le Comité d’Hygiène de sécurité, et des conditions de travail a en charge la protection des travailleurs notamment en matière d’hygiène, de santé et de sécurité. Il doit participer par son analyse à l’amélioration des conditions de travail de chacun.

Un CHSCT se déroulait hier, vendredi 19 novembre. Nous avons donc fait remonter, comme il se doit dans cette instance, les difficultés rencontrées par nos collègues sur le terrain : mise ne place du protocole sanitaire, problème de communication au sein des équipes pédagogiques, position administrative des collègues vulnérables, les heures d’EPS, la piscine, …

En marge de nos interventions, et alors que l’administration ne semblait pas en mesure d’apporter des réponses précises aux questions essentielles que nous posions, nous avons eu à subir en instance des remarques telles que :

  • « La situation sanitaire ne se dégrade plus preuve en est que nos protocoles fonctionnent bien, aucun mort »
  • pour les interventions piscine : « le masque mouillé ne sert à rien, mettez un tuba… »
  • pour le retour des élèves en classes lorsque les parents sont cas positif : «  demander au médecin de nous faire un pronostic sur la date de guérison »
  • « c’est lors des moments partagés entre adultes que la contamination a lieu, donc on isole les adultes les uns des autres et tout va bien l’épidémie ne se propagera plus »

Nous vous laissons juges des appréciations portées, qui nous semblent relever du plus grand irrespect envers chacun d’entre nous et donc envers chacun d’entre vous… La ligne rouge a été franchie.

Nous nous adresserons à l’IA pour que le CHSCT puisse retrouver la dignité et le respect auquel il a droit et dont elle devrait être la garante.

Voici les quelques informations qui nous semblent utiles à la profession :

Depuis la rentrée du 2 novembre voici quelques chiffres :

  • 24 collègues, 5 personnels de vie scolaire, 1 AESH, 7 personnels ATSEM ou agents territoriaux et 211 élèves ont été testés positifs
  • les collèges Marcel Pagnol et Louis Armand ont été fermés entre le 6 et le 12 novembre.
  • le lycée Branly a été fermé 2 jours
  • pas d’école, ni de classes fermées.
  • 3 lycées professionnels, les lycées publics et 2 collèges fonctionnent en hybride.
  • 31 des 38 collèges fonctionnent en mode 1 salle par classe.

Recrutements de contractuels :

La secrétaire générale annonce qu’il est envisagé le recrutement au niveau académique de contractuels pour une durée de 2 mois. Mais que pour le premier degrés cela ne semble pas pertinent. La FSU a demandé le recrutement sur liste complémentaire afin de créer des emplois pérennes et non précaires.

Si cas positif d’enseignants, d’agents ou d’élèves :

Alerter la cellule médicale qui travaille étroitement avec l’ARS ….

Piscine et pratique sportive :

Il n’y a rien dans le protocole qui interdit la pratique sportive à l’école donc il faut dispenser la discipline. Si vous observez des manquements aux protocoles établis dans les piscines, faire remonter à l’administration et nous informer de votre démarche.

Distributions des masques :

  • 72 000 ont été distribués à la rentrée soit 6 masques par personnel. La FSU a réitéré sa demande d’un nombre suffisant de masques par personnels pour couvrir toutes les demi-journées de la semaine.
  • masques transparents : 2400 ont été reçus et 2200 déjà distribués suite à des demandes (enseignement spécialisé, ..). Vous pouvez effectuer des demandes tardives si besoin.
    Pour l’équipement en masque transparents pour les GS et le cycle 2, la DSDEN considère que c’est de l’équipement pédagogique et donc à prendre sur les crédits des fonctionnements des écoles. La FSU a exprimé son opposition à ce point de vue qui ne va pas dans le sens de l’égalité.
  • 50 000 masques pédiatriques lavables ( XS / S ) sont disponibles à la DSDEN et devraient venir équiper les CP et CE1 du département. C’est aux écoles de venir les chercher à la DSDEN.

Test dans l’Education nationale

Ils seront effectués dans les infirmeries des collèges par des infirmières scolaires, volontaires et après avoir suivi une formation.
Les tests seront proposés uniquement aux personnels symptomatiques depuis moins de 4 jours avec une réponse sous moins de 30 minutes. En cas de résultats négatifs, il faut réaliser un test PCR.

Faits établissements :

Les faits d’établissement qui suivent font suite à l’hommage à Samuel Paty et aux cours d’EMC qui en découlent :

  • 6 signalements en collèges
  • 5 en lycées
  • 3 en école
    Pour faire appel à Mme Bonmarty, psychologue du travail, il faut faire une demande auprès de Mme Julien-Titeux, qui lui transmettra automatiquement.
JPEG - 26.9 ko

Vos représentants FSU en CHSCT : Arnaud Cochard-Prier, Tania Fourmy, Noémie Habault, Anaïs Jégouzo, Pierre Licout et Franck Poitou.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir , tous droits réservés.