www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
24 septembre 2007

CTPM Lundi 17 septembre 2007 : DECLARATION FSU, UNSA, SGEN-CFDT, CGT, SUD-Education, CSE

Nous le disons avec conviction : améliorer la réussite scolaire des jeunes, il n’y a rien de plus urgent !

Aider efficacement les jeunes les plus en difficulté, former les enseignants pour cela, bloquer le développement des inégalités sociales et le danger que représenterait l’instauration d’une école à deux vitesses, ouvrir un avenir positif pour les jeunes, rien de plus difficile, rien de plus compliqué sans doute mais rien de plus indispensable pour les jeunes, pour nous, pour l’avenir du pays.

Les organisations syndicales (FSU, UNSA, SGEN-CFDT, CGT, SUD-Education, CSEN) qui siègent à ce CTPM partagent cet objectif.

La question que nous posons au ministère de l’Education nationale c’est : comment avancer vers cet objectif avec comme postulat, la suppression de 11 200 emplois à l’éducation nationale qui s’ajoutent aux milliers déjà supprimés ?

Car un tel postulat est inacceptable.

Ces mesures auront des conséquences sur l’encadrement des élèves, sur les conditions d’apprentissage dans les écoles et les établissements scolaires, les possibilités de choix d’orientation, l’accueil des jeunes en situation de handicap ou le fonctionnement des services. Ces mesures ignorent le défi des inégalités sociales et territoriales qui fragilisent notre système éducatif.

Comment croire dans ces conditions à la volonté ministérielle en matière de soutien et d’aide aux enfants en difficulté, d’Education Prioritaire, de culture commune et de réussite de tous ?

Comment croire à la volonté d’améliorer nos métiers quand les conditions de travail se dégradent ? La seule réponse, celle du « travailler plus » ne saurait convenir à des personnels qui ont besoin de temps. Elle représente une menace immédiate pour les recrutements. Combien sont les agents non titulaires, vacations, contrats courts, temps incomplets qui n’ont pas retrouvé d’emploi à cette rentrée ? Le transfert de certaines missions à des emplois aidés n’est acceptable ni pour les personnels maintenus dans des conditions extrêmes de précarité, ni pour les missions qui s’en trouvent déqualifiées. Nous demandons que soit présenté au CTPM un état des lieux de ces situations et d’en débattre.

Cet ensemble augure mal des discussions à venir sur les métiers de l’éducation, tout particulièrement en matière de rémunération.

Nous voulons une politique éducative ambitieuse faisant avancer notre Ecole publique en mettant au cœur la réussite de tous les jeunes. Nous voulons pour cela d’autres choix, un autre budget, une autre politique.

 

223 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande