www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / Résultats 07-08 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
19 novembre 2007

Groupe de travail du 19 novembre- Langues Vivantes

A l’issue de la CAPD, l’IA avait convoqué un groupe de réflexion sur la mise en place des langues vivantes. L’objectif affiché par l’IA est de mettre en place des postes fléchés (anglais et allemand) dans le mouvement 2008.

Le constat :

Partant du constat que, dans un certain nombre d’écoles, et de manière récurrente, la mise en place est difficile tous les ans, l’IA veut améliorer le fonctionnement en assurant la continuité des parcours « langue vivante » pour les élèves.

L’état des lieux :

Tous les élèves de cycle 3 bénéficie de l’enseignement d’une langue vivante et 20% des CE1.

Anglais pour 96% des élèves, allemand pour 4%.

Le nombre de PE assurant les LV est passé de 320 en 2005, à 346 en 2006, pour atteindre 425 en 2007.

Le nombre de TR langues est le même : 4

Le nombre de Professeurs de collège est identique cette année à celui de l’an dernier : 47.

Le nombre d’intervenants extérieurs est en diminution, 23 cette année pour 136 groupes d’élèves essentiellement en milieu rural.

On compte enfin, 5 assistants étrangers et 6 locuteurs natifs dans le dispositif.

Les critères de fléchage :

Le nombre d’intervenants extérieurs et de professeurs de collège sur une école

Le nombre de collègues habilités

Le nombre de classes

Le point de vue du SNUipp :

Au vu de ce constat et de cet état des lieux, le SNUipp a mis en avant le fait que cette situation était conjoncturelle et que l’amélioration constatée de la couverture continuerait dans les années à venir compte tenu du renouvellement du corps des enseignants du premier degré.

Il nous semble donc que, plutôt que de créer de nouvelles contraintes dans le mouvement départemental, il faudrait augmenter le nombre de TR langues afin de répondre aux situations les plus difficiles.

Si cette demande n’a pas été écartée, il nous a bien été rappelé que cela avait un coût budgétaire (1 support + 1 ISSR) et que le département n’avait pas des moyens extensibles.

Un nouveau groupe de travail est prévu dans la seconde quinzaine de décembre, avec une étude précise, géographique des secteurs qui pourraient être concernés.

D’ici là, faites- nous part de votre avis.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.