www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / Résultats 07-08 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
31 mars 2008

CTP du 31 mars

Carte Scolaire 2008-2009 Se répartir la misère !!!

La dotation pour le département est de 14 postes pour 717 élèves supplémentaires (1 poste pour 51 élèves).

Dans ce contexte, à l’issue du CTP du 31 mars, l’Inspecteur d’Académie propose la carte scolaire suivante. Elle peut encore évoluer et ne sera officialisée qu’après le CDEN du jeudi 3 avril.

Pour le SNUipp, cette dotation ne permet pas une rentrée satisfaisante, c’est pourquoi ses délégués (et eux seuls) ont voté contre la carte scolaire présentée par l’Inspecteur d’Académie.

Résultat du vote : Pour : 10 (administration) Contre : 7 (SNUipp-FSU) Abstention : 3 (SE-UNSA) À cause de ce vote, la carte Scolaire de l’IA est validée par le CTP. Au vu de la situation, dès à présent nous appelons les écoles non satisfaites à venir :

devant la préfecture jeudi 3 avril à 14h lors de la tenue du CDEN

Un préavis de grève a été déposé pour permettre ce rassemblement.

Déclaration du SNUipp :

Dès la dotation de 14 postes connue pour notre département, le SNUipp a souligné qu’elle était insuffisante par rapport aux besoins réels liés à l’arrivée de 710 élèves supplémentaires.
L’Eure-et-Loir retrouve son effectif de 1997. Le problème c’est qu’en 11 ans, nous avons perdu 30 postes !
Personne ne peut donc contester que les conditions d’accueil des élèves vont, une fois de plus se dégrader, compliquant l’exercice du métier pour les enseignants.
Au cours de la préparation de cette réunion, 31 délégations ont été reçues. Toutes ont présenté des demandes d’ouverture ou des refus de fermetures. Toutes avaient des arguments justes.
Aussi, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, vous êtes à nouveau dans l’obligation de décider de mesures qui mettront ou laisseront de nombreuses écoles dans la difficulté. L’insuffisance de la dotation vous oblige à minimiser les difficultés croissantes présentes dans toutes les écoles et exacerbées dans celles concernées par les mesures de carte : scolarisation d’élèves en situation particulière, répercussion du poids des inégalités sociales,…
Le SNUipp n’accepte pas cela.
Dans le même temps, le ministre tient un discours démagogique dont l’École va, une fois de plus, faire les frais :
  • Il va supprimer 2 heures d’enseignement à tous les élèves, en isolant ceux qui vont –plus nombreux sans doute- rester en difficulté, et en leur proposant de venir travailler 2 heures en dehors du temps scolaire.
  • Il instaure également des stages dits « de remise à niveau » pour les élèves de CM1 et CM2 « en grande difficulté en français et mathématiques ». Pour cela il trouve l’équivalent budgétaire de 700 postes. Avec ces moyens, on aurait préféré un doublement de la dotation nationale !

L’Eure-et-Loir aurait donc bien pu avoir les 35 postes nécessaires à une rentrée convenable que le SNUipp réclamait !
C’est bien avec des moyens pour tous que nous ferons l’école de qualité que nous souhaitons.
Faut-il évoquer ici également en parallèle de cette réduction du volume horaire des élèves, la radicale transformation des programmes que le ministre impose, en faisant croire à une concertation alors que nous recevons déjà dans les écoles, les spécimens les ayant intégrés ?
Le nombre de références, reproduites à l’identique dans ces programmes, qu’on retrouve dans les instructions officielles de … 1923, ainsi que l’opacité de leur rédaction nous inquiète au plus haut point. Nous ne sommes pas les seuls : de nombreuses personnalités reconnues pour leurs travaux, leurs recherches ou leur implication dans le domaine de l’éducation, s’élèvent également contre ces nouveaux programmes et l’idéologie dont ils relèvent.
Le SNUipp 28 vient de rencontrer plus de 600 collègues. Le sentiment général qui se dégage est qu’ il ne s’agit pas d’une évolution, ce qui serait souhaitable, mais bien d’une conception rétrograde de l’école qui rompt avec l’ambition pourtant indispensable que nous devrions tous avoir : la réussite de tous les élèves.
Vous allez nous présenter vos propositions pour la carte scolaire de la rentrée prochaine. Celles que vous nous avez déjà fait parvenir sont bien en deçà des besoins des écoles.
Tous les dossiers qui nous préoccupent sont insuffisamment traités faute de moyens :
Trop peu d’ouvertures
Trop de fermetures
Un nouveau recul sur les maternelles
Pas de relance globale de l’ASH
Inquiétude pour l’avenir des RASED et en particulier des postes G.
Pas d’amélioration du remplacement
Pas d’effort supplémentaire par rapport à l’an dernier sur la direction d’école : les fusions ne doivent pas être l’unique réponse à la vacance de postes de direction.
Une remise en cause de la légitimité de certains postes surnuméraires
Pour nous, la rentrée si elle doit s’effectuer sans modification des conditions actuelles, sera une fois de plus dégradée par rapport à la précédente.
C’est pourquoi nous appelons l’ensemble de la communauté éducative à la manifestation nationale à Paris le dimanche 18 Mai pour un service public laïque d’éducation ambitieux pour tous.


OUVERTURES :

Maternelles :

Ø      RP Alluyes/Trizay/Montboissier

Ø      RP Combres/Happonvilliers/Montigny Le Chartif/Nonvilliers-Grandhoux

Ø      Fresnay le Comte/Meslay le Vidame

Ø      RP Magny/Marchéville

Ø      Chartres Marie Pape Carpentier (différée suivant les effectifs)

Ø      Lèves J.P. Reschoeur

Ø      Toury.

Ø      Illiers maternelle (ouverture conditionnelle)

 

Elémentaires :

Ø      Abondant

Ø      La Bazoche-Gouet

Ø      Bonneval

Ø      Le Boullay Thierry/Le Boullay Mivoye

Ø      Chartres Henri Matisse (différée suivant les effectifs)

Ø      Clévilliers

Ø      Goussainville (si local correct)

Ø      Nogent le Roi Gaston Coûté

Ø      St Arnoult des Bois

Ø      Theuville

Ø      RP La Chaussée d’Ivry/Oulins

Ø      RP Donnemain/Moléans

Ø      RP Fontaine la Guyon/St Aubin des Bois.

Ø      Lèves J. Vallain

Ø      Lucé J.Zay (ouverture conditionnelle)

Ø      RPI St Bomert/Soizé/Les Étilleux/Coudray au Perche (décision au CDEN)

 

Ouvertures restant à faire (demandées par les écoles et soutenues par le SNUipp 28) pour l’instant encore refusées par l’IA :

Maternelles :

Ø     Thimert Gâtelles (L’IA se dit « attentif »…)

Ø     Lucé Les Lutins

Ø     Dreux L. Michel

Ø     Dreux Croix Tiénac

Ø     Lucé J. Jaurès

Ø     Chartres J. Ferry

 

Elémentaires :

Ø     Dreux P. Bert (L’IA se dit « attentif »…)

Ø     Dreux Prévert Beullac

Ø     Lucé J. Macé

Ø     Lucé J. Jaurès.

 

Conseiller pédagogique :

Ø     Chartres III-ASH.

 

FERMETURES :

Blocages : (ceci équivaut à une fermeture qui pourrait être annulée si les effectifs annoncés sont réellement constatés)

Ø      CHATEAUDUN Caniaux

Ø      LUCÉ les Béguines

Ø      LUCÉ M. Viollette mat

Ø      DREUX Florian-La Fontaine (étude globale sur le secteur)

 

 

Ecoles élémentaires :

Ø      CHATEAUDUN Caniaux

Ø      DREUX Berthelot

Ø      LUCÉ J. Ferry

Ø      CHARTRES J. Guéhenno/CHARTRES Ampère (1 fermeture pour le groupe)

Ø      ECROSNES

Ø      SENONCHES

Ø      LUCÉ M. France

Ø      CHARTRES J. Ferry

Ø      CHARTRES G. Philipe

Ø      St GEORGES S/EURE

Ø      EPERNON L. Drouet (décision CDEN)

Ø      VOVES J. Moulin (décision CDEN)

 

Ecoles maternelles :

Ø      LUCÉ M. Viollette

Ø      NOGENT LE ROTROU J. Macé

Ø      CHATEAUDUN Ile de Chemars ou blocage sur Caniaux élém

Ø      CHARTRES Les Catalpas

Ø      LA LOUPE (décision CDEN)

Ø      CHARTRES A. Fournier

Ø      CHARTRES P. Fort

 

ASH :

Fermetures

Ø      IME Vernouillet

Ø      SPIJ Nogent le Rotrou (rééquilibrage des moyens au niveau du département)

Ø      Changement d’implatation  RASED (Champholà Luisant) (décision CDEN)

 

Ouverture :

Ø      ITEP de Senonches (après rencontre avec le président des PEP 28)

 

LES CLASSES D’APPLICATION – propositions de fermetures

Modifications d’implantations :

Fermetures de postes adjoints d’application restés vacants et ouvertures dans des écoles où exercent les maîtres formateurs titulaires du CAFIPEMF.

 

Ø      Chartres : M. de Vlaminck

Ø      Chartres : J. Ferry

Ø      Dreux : St Exupéry.

 

ASH :

RASED:

Pas d’amélioration en vue.

 

CLIS:

Pas de fermeture envisagée pour la rentrée 2008. Nous avons réitéré la demande d’un groupe de travail sur cette question

 

AVS/ASEH:

Les supports sont conservés mais les personnels en fin de contrat « remerciés » : « C’était dans le contrat » nous a dit l’administration.

 

 

ÉDUCATION PRIORITAIRE:

Postes MCR:

suppression d’1/2 poste à Lucé J. Zay

suppression d’1 poste à Chartres J. Guéhenno

 

Les écoles DREUX Gambetta et H. Boucher ne sont pas classées en ZEP ce qui est un pur scandale !

 

 

DÉCHARGES DE DIRECTIONS :

Ø      La situation de l’école de Hanches (école à 13 classes et 327 élèves) est prise en compte par le maintien de l’attribution complémentaire d’une demi décharge.

Ø      La situation de l’école de Châteauneuf-en-Thymerais (école à 12 classes + 1 Clis et 300 élèves) est prise en compte par le maintien de l’attribution complémentaire d’une demi décharge.

Ø      Une école est concernée par la perte d’une décharge transitoire : Lucé : J. Ferry 11 classes : 0.50.

Le SNUipp a rappelé la situation des écoles bénéficiant de décharges « exceptionnelles ».

L’IA a répondu « qu’il verrait… plus tard ».

 

Fusions d’écoles :

Nous rappelons que pour  procéder à une fusion les conseils d’écoles respectifs et le conseil municipal (ou administration territoriale compétente) doivent être consultés.

Suite à nos interventions lors du GTP, nous avons veillé à ce que cette procédure soit respectée.

Ø      Dreux Prévert (5 classes) et Dreux Beullac (5 classes) deviendront une école élémentaire de 10 classes avec ½ décharge.

Ø      Landelles (3 classes) et Billancelles (1 classe) fonctionneront avec une direction administrative de 4 classes.

Ø      Mainvilliers V. Hugo maternelle (5 classes) et Mainvilliers Zola élémentaire (8 classes+1 Clis) deviendront une école primaire de 14 classes avec décharge complète. En attente de complément d’information.

Ø      St Eliph (3 classes) et Vaupillon (3 classes) fonctionneront avec une direction unique de 6 classes avec ¼ de décharge.

Ø      Tremblay les Villages maternelle (5 classes) et Tremblay les Villages élémentaire (9 classes) deviendront école primaire de 14 classes avec décharge complète.

Ø      Brezolles maternelle (6 classes) et Brezolles élémentaire (7 classes+1 Clis) fonctionnera avec une direction administrative de 14 classes avec décharge complète. Pas de fusion mais l’IA souhaite le maintien de la situation provisoire actuelle. Ce n’est pas techniquement possible. A suivre pour le mouvement.

Ø      La Framboisière (1 classe maternelle) et La Puisaye (2 classes) fonctionneront avec une direction unique de 3 classes. En attente

Ø      La Loupe n°1 (3 classes+1 Clis) et La Loupe n°2 (3 classes) deviendront une école élémentaire de 7 classes avec ¼ de décharge.

Ø      Pierres Les Hautes Perreuses maternelle (2 classes) et Pierres Le Potencourt maternelle (2 classes) deviendront école maternelle de 4 classes.

 

Vos délégués du personnels au CTP : Hugues Villemade, Sandrine Péricat, Bruno Baire, Joël Silly, Sylvie Jolivet, Jean-Christophe Rétho, Jean Klein.

 

337 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande