www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
25 septembre 2008

LA GRÈVE du 7 octobre : les dispositions…

Dans le cadre de la journée nationale d’action, la FSU 28 appelle l’ensemble des personnels de l’éducation
Dans le premier degré (écoles maternelles et élémentaires), les nouvelles dispositions mises en place, malgré la contestation de toutes les organisations syndicales et les oppositions des associations de maires, s’appliquent depuis la parution de la circulaire 2008-111 du 26 août 2008, au BOEN du 4 septembre 2008. L’objectif est clair : réduire le droit de grève et limiter de fait la participation des personnels des écoles à tout mouvement.

Déclaration d’INTENTION de faire grève :



Chaque collègue qui ENVISAGE de participer à un mouvement de grève doit le faire savoir 48 heures avant à son IEN.
Cette déclaration ne conduira à aucun retrait de salaire et ne fera pas l’objet d’un relevé nominatif.
De la même manière, elle n’oblige en rien à participer effectivement à la grève.
Seul le pointage individuel réalisé par l’IA après la grève, amènera l’administration à procéder à un retrait de salaire pour service non
f a i t.
La seule fonction de cette déclara- tion préalable est d’activer, auprès des maires, par l’IEN, la procédure d’accueil par du personnel communal, si au moins ¼ des collègues de l’école envisage de cesser le travail.

Comment entendre les 48 heures ?
Ces 48 heures doivent comprendre au moins 1 jour ouvré.
Pour une grève le mardi, cette déclaration doit arriver au plus tard
le vendredi soir.

Sous quelle forme ?
Elle doit impérativement être individuelle et écrite :
Toutes les formes sont recevables : courrier, fax ou mail, pourvu que cela soit reçu au plus tard le vendredi soir pour un mardi, comme le 7 octobre par exemple.

Quelles conséquences ?
Pour les enseignant(e)s « simplement » une procédure administrative supplémentaire.
Pour les IEN, faire le décompte par école (et seulement le décompte) des enseignants potentiellement en grève et éventuellement demander au maire de la commune de mettre en place un système d’accueil.
Ce n’est pas au directeur de faire cette démarche.
Pour le reste, rien ne change. Nous prévenons les familles, comme nous l’avons toujours fait.

Et moi ?

  • J’envisage de faire grève le mardi 7 octobre. J’envoie ma déclaration d’intention préalable pour qu’elle arrive au plus tard le vendredi 3 au soir. Je suis en grève. Je ne réponds pas à l’enquête habituelle de l’IA qui suivra.
  • J’envisage de faire grève le mardi 7 octobre. J’envoie ma déclaration d’intention préalable pour qu’elle arrive au plus tard le vendredi 3 au soir. Je décide finalement de ne pas participer au mouvement de grève. Je réponds donc à l’enquête habituelle de l’IA que j’ai assuré mon service, je ne ferai donc pas l’objet d’un retrait de salaire.
  • Je n’envisage pas de faire grève. Rien à faire avant la grève, par contre, comme toujours, je réponds à l’enquête habituelle de l’IA que j’ai assuré mon service et ne ferai l’objet d’aucun retrait de salaire.
Word - 28.5 ko
Déclaration d’intention

Proposition de modèle de déclaration préalable d'intention :

M m e o u M . ¼¼ . .                                                 à                                    M. Mme l'Inspecteur(trice).

Enseignant à l'école ¼¼.                                                                             Circonscription de ¼¼¼.

Adresse

Objet : grève du 7 octobre 2008                                                                    ¼¼¼¼¼¼.., le 3 octobre 2008

M. Mme l'Inspecteur(trice)

J'ai l'honneur de vous informer de mon intention de participer au mouvement de grève du 7 octobre prochain.

Comme le précise la circulaire n° 2008-111 du 26-08-2008 parue au BOEN du 04-09-2008, je me réserve le

droit de ne pas participer à ce mouvement.

Je préciserai, sur l'enquête envoyée a posteriori, si j'ai ou non assuré mon service le 7 octobre.

Recevez, M. l'Inspecteur (Mme l'Inspectrice), mes salutations respectueuses.

signature

 



GRÈVE du 7 octobre : Informer les parents


Word - 31 ko
Lettre aux parents

Proposition de lettre aux parents :

 

École de ………

 

Madame, Monsieur,

 

Le 7 octobre l’ensemble des salariés français est appelé à se mobiliser par un front unitaire de 6 organisations syndicales : CFE-CGC, CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA. A l’occasion de la journée mondiale pour le travail décent.

Les conditions de travail de tous les salariés, le pouvoir d’achat, les conditions de scolarisation des enfants de notre pays sont autant de raisons qui nous conduisent à suivre ce mouvement.

Dans le secteur qui nous préoccupe plus particulièrement, celui de l’école, les sujets d’inquiétudes sont innombrables.

Le Ministre montre un peu plus chaque jour, qu’il méconnaît totalement le système éducatif. C’est un comble !

La réussite de vos enfants, nos élèves, est notre souci majeur.

Les multiples réformes vont dégrader le système éducatif dans son ensemble, comme cela n’a jamais été le cas.

Contrairement à ce qu’affirme le Ministre, les premiers à en faire les frais sont les élèves.

Les classe chargées, le suivi des élèves en difficulté, les programmes, les modifications de la semaine scolaire et la désorganisation qui les accompagne, nous amènent, avec tous les partenaires de la communauté éducative à vous alerter.

À l’école primaire (maternelle et élémentaire), tous les élèves ont 2 heures de classe en moins par semaine. Aucun élève, même ceux qui seraient « en difficulté », n’aura 2 heures de soutien par semaine.

Le dispositif ne prévoit pas cela. Le Ministre ment, tant aux parents qu’aux élèves.

Cela nous est insupportable !

 

Pour voir plus clair sur le « projet éducatif » qu’on nous propose il suffit de connaître les perspectives budgétaires pour 2009 :

Ø       L’école primaire devrait perdre 6000 postes.

Ø       Les réseaux d’aide (RASED) perdraient 3000 postes, synonyme de leur suppression

Ø       Le système de remplacement environ 3000 également !

Un tel budget pourrait amener  l’Eure-et-Loir à n’avoir aucun poste pour  la rentrée 2009, alors que les effectifs vont continuer d’augmenter !

 

Pour notre part, nous avons donc décidé de faire la grève le 7 octobre prochain.

 

Votre enfant n’aura donc pas classe ce jour.

 

Comptant sur votre compréhension, soyez assurés que nous oeuvrons et oeuvrerons toujours pour que l’École ait les moyens de ses ambitions dans l’intérêt des élèves.



 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.