www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
2 novembre 2008

1/2 journées d’infos syndicales

  Droit à l’information syndicale où en sommes nous ?

L’organisation des écoles imposée par le ministre n’est pas une bonne chose et nous continuons de penser que le retour aux 26 H pour tous est la meilleure des solutions pour tout le monde.

Dans ce contexte se pose le problème de nos droits syndicaux. La circulaire de 1982, qui précise que l’information syndicale se fait sur le temps de travail, n’est pas abrogée, par conséquent elle est toujours d’actualité.

Le ministère a essayé de réduire nos droits, en excluant la possibilité de faire ces réunions sur le temps de travail, mais suite aux interventions syndicales, sa position s’est infléchie. Dans le département nous avons déjà rencontré deux fois l’Inspecteur d’Académie sur ce sujet et nous lui avons fait savoir de façon très ferme que le droit syndical ne devait pas être entravé.

Résoudre les problèmes de façon pratique pour faire vivre réellement nos droits.

Du fait de l’organisation des écoles sur 4 jours, la possibilité d’organiser des infos syndicales sur une demi-journée est très problématique, par conséquent nous les organiserons en dehors du temps de travail avec récupération.

Nous avons choisi de les organiser le mercredi matin et le samedi matin durant le mois de novembre (cf. page 3).

La récupération est difficile à organiser sur les 108 heures du fait de la multiplicité des situations particulières et diversifiées des écoles. De plus il est impossible de récupérer sur les concertations pédagogiques et les conseils d’école.

Au vu de la situation, la solution de récupération la plus simple, et celle qui posera le moins de problème, c’est de récupérer sur le vendredi 22 mai (lendemain de l’ascension, jour où l’absentéisme scolaire risque d’être très important). C’est notre exigence sur ce dossier.

Alors que les écoles et ses enseignants sont la cible d’attaques destructrices, le partage des informations, la rencontre de la profession et le débat pour organiser la riposte sont indispensables pour l’avenir de l’école pour notre avenir.

Champhol, 23 octobre 2008,

Le Secrétariat Départemental.

  1/2 Journées d’Info Syndicales : Mode d’emploi

Cette année nous tiendrons les demi-journées d’informations syndicales en dehors du temps scolaire (les mercredis et samedis matins)

C’est-à-dire :

  • En dehors du temps de classe
  • En dehors du temps de concertation
  • En dehors des animations pédagogiques
  • En dehors des 60 heuresNous demandons que la participation aux deux demi journées ouvre le droit à une récupération sur le temps de travail (le vendredi 22 mai).

Nous fournirons aux collègues une attestation de participation.

Comme par le passé le SNUipp ne communiquera aucune listes des présents à l’Administration, si elle le demandait.

Nous demandons que ce soit elle qui se charge de recenser, école par école, les collègues autorisés à vaquer le 22 mai.

Calendrier des 1/2 journées d’Info Syndicale

samedi 8 novembre 9H00—12H00 CHAMPHOL Salle des champs brizards CHATEAUNEUF EN THYMERAIS Foyer socio-culturel
mercredi 12 novembre 9H00—12H00 CHAMPHOL Salle des champs brizards DREUX Gymnase Michelet
samedi 15 novembre 9H00—12H00 DREUX Gymnase Michelet NOGENT LE ROI École J. Rostand
mercredi 19 novembre 9H00—12H00 CHATEAUDUN Salle C rue Touffaire NOGENT LE ROTROU Foyer socio-culturel TOURY ANET

L’information syndicale est un droit…

… Participez tous aux demi-journées d’Infos syndicales du SNUipp !

 

Pour conserver un droit, il faut l’exercer !

  Compte Rendu de la rencontre du 22 octobre au Rectorat

Lorsque nous demandions des précisions à notre Inspecteur d’Académie sur les modalités de la mise en place de l’information syndicale, du fait de la nouvelle organisation de l’école, la réponse était : « cette question se traite au niveau du Recteur pour une position commune académique ».

Dans ces conditions, l’ensemble des sections du SNUipp/FSU de l’académie a demandé à rencontrer le Recteur, par courrier, le 2 octobre dernier. Le Recteur a démissionné dans des conditions particulières le 7 octobre. Le nouveau Recteur à été nommé le mercredi 22 octobre en Conseil des Ministres : Paul Canioni (Recteur de la Réunion et anciennement de la Corse).

Dans ce contexte, nous avons donc été reçu par le représentant du Recteur (lequel ?), l’Inspecteur d’Académie du Loiret et Monsieur Jean louis Fort Secrétaire Général Adjoint du rectorat, le mercredi 22 octobre. (Mode de représentation de l’administration curieuse)

En préambule, nous avons expliqué notre démarche, c’est-à-dire celle d’un dialogue social intelligent et non pas d’un affrontement primaire ou d’une procédure administrative longue et compliquée.

Ensuite, nous avons présenté notre demande de façon très claire, c’est à dire l’organisation de nos infos syndicales en dehors du temps de travail et la récupération, le vendredi 22 mai pour tous les collègues qui participeraient à deux infos syndicales de l’année. Cette proposition nous semble la plus cohérente et fait preuve du bon sens élémentaire. D’ailleurs certains départements ont trouvé un accord avec leur administration qui a validé ce dispositif.

La réponse du représentant du Recteur fut totalement hors sujet, ne faisant référence qu’aux textes qui sont d’ailleurs parfois contradictoires. Ignorant la réalité des écoles, ce discours technocratique ne tient même pas compte de l’existence de 26 années de droit à l’information syndicale dans le 1er degré. Après une bonne heure de discussion, nous avons pu mesurer la volonté de ne pas trouver de solution viable pour l’exercice du droit syndical. Il a même ignoré les différences existantes entre les départements de l’académie depuis cette rentrée. Ce discours lénifiant est insupportable !!! A noter que le Secrétaire Général Adjoint du rectorat n’a pas dit un mot.

Considérant que cette audience ne prend pas en compte la complexité de l’organisation des écoles imposée par le Ministre, nous allons de nouveau solliciter l’Inspecteur d’Académie, responsable de l’organisation dans son département et allons solliciter une nouvelle audience avec le nouveau Recteur pour refaire le point sur ce dossier avec plus de sérénité.

En conclusion, notre revendication de récupérer le temps d’informations syndicales en dehors du temps de travail, sur le temps de service auquel nous sommes astreints est toujours d’actualité. Et c’est dans ce sens, que nous avons programmé des infos syndicales. (cf page 3).

Pour faire entendre nos droits, soyons nombreux à participer aux infos syndicales afin de faire vivre ce droit élémentaire de démocratie sociale. C’est aussi par le rapport de force que nous pourrons continuer à exercer nos droits, l’information syndicale fait partie de notre temps de travail. Elle s’inscrit dans la démarche de dialogue social souvent mise en avant par le gouvernement !!!

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.