www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
7 décembre 2008

Agir sans hésitation !

Le 10 décembre 14 h 30 devant l’IA

Entre le 8 et le 18 décembre : suspension de « l’aide personnalisée »

Depuis le début de l’année, nous avons saisi, ensemble, toutes les occasions pour faire connaître la détermination de la profession à ne pas laisser casser l’École :

Le 11 septembre, rassemblement devant l’Inspection Académique

Le 7 octobre, grève massive et « accrochage » de couches devant l’IA

Le 19 octobre, manifestation nationale à Paris (plus de 300 collègues, parents, élus, et associations complémentaires de l’École)

Le 20 novembre, grève encore plus suivie que la précédente. 1300 manifestants à Chartres !

Le 21 novembre, débat organisé par la FSU avec le GFEN sur les réformes en cours dans l’Éducation Nationale.

Dans la suite de ces actions, et en toute cohérence, le SNUipp et la FSU appellent à poursuivre l’action entre le 8 et le 18 décembre prochain.

Le 10 décembre, dans le cadre de la journée nationale d’action, nous organisons dans un cadre très largement unitaire, un rassemblement bruyant devant l’Inspection Académique pour exprimer, une nouvelle fois, notre refus des mesures de casse de l’École mises en place par le gouvernement.

  Rassemblement départemental

à 14 h 30 devant l’Inspection Académique

Une audience a été demandée au Préfet pour faire état de nos revendications

Entre le 8 et le 18 décembre, toujours dans le cadre national, nous appelons toutes les écoles à suspendre l’aide personnalisée, afin de faire le point sur le dispositif.

Ce temps ainsi dégagé doit être mis à profit pour faire une synthèse départementale puis une synthèse nationale de cette « nouvelle » disposition ministérielle.

A cette fin, vous trouverez une enquête rapide à retourner au SNUipp 28.

La préparation de la carte scolaire, la programmation de la suppression des RASED, l’augmentation prévue des effectifs, les dysfonctionnements de l’École dont nous sommes tenus injustement pour responsables, sont autant de raisons (s’il en manquait) pour que nous soyons toujours très nombreux à nous faire entendre.

Tous ensemble, continuons à défendre l’École Républicaine, contre le gouvernement qui entend la détruire et avec elle toutes les valeurs dont elle est porteuse !

Champhol, le 4 décembre

Le secrétariat départemental du SNUipp.

  60 H : suspendre, pour prendre le temps de faire un bilan

La mise en place de l’aide personnalisée se fait dans la confusion. Elle suscite de nombreuses difficultés et fait l’objet d’interrogations, voire de vives critiques que l’annonce de la suppression des RASED n’a fait que renforcer.

Le SNUipp a demandé, dès la rentrée, un bilan qualitatif au ministère qui n’a toujours donné aucune réponse.

Le SNUipp a mis en place un dispositif de suivi pour donner la parole aux enseignants, et établir un bilan, pour interpeller les Inspecteurs d’Académie et le Ministre.

Vous avez été très nombreux à répondre à la première enquête sur l’organisation des 60 h, dont les conclusions sont parues dans le Fenêtres sur Cours n°319.

Au terme de ce premier trimestre, nous vous proposons de suspendre l’aide personnalisée dans la période du 8 au 18 décembre et d’utiliser ce temps pour faire un bilan à partir du questionnaire prenant en compte les élèves, les familles et les enseignants. (pas de notion de service non fait, car nous continuerons sur ce temps pour faire le bilan).

Nous vous remercions d’y participer en remplissant cette nouvelle enquête en ligne sur le site du SNUipp : http://www.snuipp.fr/60heures ou sur papier en la renvoyant à la section départementale.

Le SNUipp en fera un bilan pour débattre, faire de nouvelles propositions, afin de peser sur l’avenir et la réussite de tous les élèves, et d’obtenir la réouverture du dossier du rythme de la journée de l’élève et de la semaine scolaire.

Modèle de lettre aux parents

Madame, Monsieur,

En septembre 2008, sans aucune concertation, le ministère a décidé de supprimer 2 heures de classe pour tous les élèves. Il a également annoncé la mise en place d’heures d’aide personnalisée pour les élèves rencontrant des difficultés.

Ce dispositif soulève de nombreuses interrogations et inquiétudes liées à son organisation et à son efficacité. Les enseignants souhaitent pouvoir mieux prendre en charge la difficulté des élèves sur le temps de classe (avec des effectifs moins chargés, avec des enseignants supplémentaires pour travailler en petits groupes, ….). Ils souhaitent aussi que soient mieux prises en compte les inégalités en attribuant des moyens supplémentaires là où les élèves en difficulté sont plus nombreux.

Ils s’opposent aux suppressions de postes d’enseignants, alors que les effectifs seront en hausse dans les écoles, aux suppressions de 3000 postes d’enseignants spécialisés qui permettent d’aider les élèves en difficulté (RASED), à la remise en cause de la maternelle…

Après un trimestre, les enseignants de l’école ……………………… décident de suspendre l’aide personnalisée dans la période …………………………., pour prendre le temps de faire un bilan et vous rencontrer pour apprécier l’intérêt de cette nouvelle organisation, proposer éventuellement d’autres formes de prise en charge des élèves en difficulté et intervenir auprès du ministre et de l’inspecteur d’académie.

Nous comptons sur votre compréhension et votre soutien.

Les enseignants

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.