www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
25 février 2009

La FSU 28 reçue par le Recteur

À l’occasion de la visite éclair du Recteur sur notre département, la FSU 28 (H. Villemade - FSU, O. Mimeau - SNES, J. Klein - SNUipp) a été reçue, à sa demande, par M. Canioni (Recteur) et M. Picoche (Inspecteur d’Académie d’Eure-et-Loir).

L’audience a été très courte, en raison de la durée de cette visite.

2 sujets ont été traités :

Sur le second degré :

Nous sommes intervenus sur les situations tendues que connaissent les collèges et les lycées d’Eure-et-Loir, dont un bon nombre ont vu leur DHG et la répartition qui en découle rejetés par les C.A.

La question de l’augmentation des heures supplémentaires a amené le Recteur à nous dire qu’il était conscient du problème et sensible à notre intervention. Il doit réexaminer la situation des établissements dont certains connaissent des taux d’HS dépassant de loin les 10%.

Sur le premier degré :

En dehors des problèmes récurrents qui touchent les écoles (RASED, remplacement, fonctionnement, dotation départementale, mouvement, formation des enseignants…) la discussion a essentiellement porté sur le recrutement de listes complémentaires. Notre département connaît à ce jour 15 postes vacants (confirmé par l’IA). La FSU a demandé un recrutement à ce niveau de manière à atteindre le plafond d’emploi. Le désaccord persiste entre la FSU et le Recteur. Nous avons confirmé notre détermination sur ce point, face au refus du Recteur.

L’échange a également porté sur la situation du département. Selon le Recteur, l’académie et notre département devraient être excédentaires à la rentrée prochaine ! Ce serait une première ! Cet élément a été confirmé par l’Inspecteur d’Académie.

La FSU 28 est très dubitative. Les raisons évoquées par nos interlocuteurs sont de 2 natures :

Les enseignants, comme l’ensemble des salariés, connaissent des difficultés financières importantes ! (ah bon ? en ce qui nous concerne nous ne le découvrons pas !). Il semblerait, que de nombreux collègues qui avaient déposé un dossier de retraite l’aient annulé. Ce sont donc autant de prévisions de postes vacants qui sont remises en cause. Pour la même raison, l’administration s’attend à une réduction de la durée des congés parentaux, dès maintenant. (Faut-il y voir une anticipation des conséquences des propos du Président de la République ???).

Quoi qu’il en soit, cela signifie qu’il faudra être très vigilant sur le dossier des temps partiels. On peut s’attendre à une limitation de l’accès à ce droit, pour « raison de service », au-delà des temps partiels de droit.

D’autre part, si cette hypothèse se vérifiait, l’administration ne pourrait plus opposer aux collègues qui demandent à quitter l’Eure-et-Loir, le fait que nous sommes déficitaires ! Au contraire, en toute logique, l’IA devrait très sensiblement assouplir sa position pour laisser partir ceux qui sont dans une situation personnelle souvent douloureuse. Le SNUipp 28 saura rappeler les propos tenus aujourd’hui lorsque l’examen des demandes d’exeat sera à l’ordre du jour…

Enfin, devant l’évocation du remplacement (des centaines de journées non remplacées), Tant le Recteur que l’IA sont revenus sur le fait que l’administration n’allait pas recruter des enseignants pour 40 ans (durée d’une carrière) pour pallier un creux dû principalement à une « épidémie de grippe ou de gastro… » Les grands remplacements sont assurés, « et une ou deux journées peuvent se gérer à l’école… » Chacun appréciera. Et si la situation devait perdurer, pourquoi ne pas embaucher des vacataires, nous a suggéré le Recteur !

La délégation de la FSU 28 a immédiatement réagi en refusant ce type de solution, par ailleurs déjà mis en œuvre dans quelques départements !

Là aussi, ATTENTION ! À quand des CDD recrutés à l’ANPE, ou l’appel aux retraités, pour assurer les petits remplacements ?

La FSU 28 a bien noté les propos du Recteur et sera extrêmement vigilante sur l’évolution des dossiers qu’elle à soulevés.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.