www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : ESPÉ  / PE1 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
24 avril 2009

Spécial CRPE 2009 - Transfert de scolarité - Liste Complémentaire

B I E N V E N U E …

C’est le jour J. Celui où se joue toute une année de préparation de concours pour ceux d’entre vous qui ont suivi la première année IUFM mais aussi pour ceux, plus nombreux, qui n’ont pas eu cette possibilité et cette chance.

Depuis plusieurs années maintenant, le SNUipp propose cet article, un peu avant jour du concours, à l’ensemble des candidats au Concours de Recrutement de Professeurs des Ecoles.

A travers cet article, notre objectif est triple : vous informer, vous aider et vous présenter le SNUipp/FSU, premier syndicat des Professeurs des Ecoles et des Instituteurs.

POUR VOUS INFORMER immédiatement.
Répartition académique des postes à pourvoir aux concours externes et aux concours externes spéciaux de recrutement de professeurs des écoles


ACADÉMIES

POSTES
mis aux concours externes

POSTES
mis aux concours externes spéciaux

AIX-MARSEILLE

198

AMIENS

258

BESANÇON

109

BORDEAUX

259

6

CAEN

122

CLERMONT-FERRAND

107

CORSE

10

13

CRÉTEIL

777

DIJON

199

GRENOBLE

232

GUADELOUPE

70

2

GUYANE

68

2

LILLE

507

LIMOGES

59

LYON

309

MARTINIQUE

55

4

MONTPELLIER

174

28

ANDORRE

2

NANCY-METZ

238

1

NANTES

272

1

NICE

164

2

ORLÉANS-TOURS

246

PARIS

158

POITIERS

150

REIMS

163

RENNES

152

15

LA RÉUNION

81

2

ROUEN

207

STRASBOURG

188

49

TOULOUSE

196

8

VERSAILLES

846

SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON

1

Répartition académique des postes à pourvoir aux seconds concours internes et aux seconds concours internes spéciaux de recrutement de professeurs des écoles


ACADÉMIES

POSTES
mis aux seconds concours internes

POSTES
mis aux seconds concours internes spéciaux

BORDEAUX

1

CAEN

4

CRÉTEIL

44

GUYANE

40

NICE

4

ORLÉANS-TOURS

12

PARIS

9

RENNES

9

LA RÉUNION

7

STRASBOURG

5

VERSAILLES

30

Répartition académique des postes à pourvoir aux troisièmes concours de recrutement de professeurs des écoles


ACADÉMIES

POSTES
mis aux troisièmes concours

AIX-MARSEILLE

15

AMIENS

10

BESANÇON

1

BORDEAUX

12

CAEN

5

CLERMONT-FERRAND

4

CORSE

1

CRÉTEIL

41

DIJON

14

GRENOBLE

6

GUADELOUPE

4

GUYANE

2

LILLE

11

LIMOGES

4

LYON

15

MONTPELLIER

15

NANCY-METZ

12

NANTES

9

NICE

8

ORLÉANS-TOURS

17

PARIS

4

POITIERS

5

REIMS

5

RENNES

8

LA RÉUNION

20

ROUEN

11

STRASBOURG

3

TOULOUSE

3

VERSAILLES

25

POUR VOUS AIDER dans les semaines qui nous séparent de la prochaine rentrée.
Au-delà des informations chiffrées qu’il comporte, ce « REUSSIR Spécial Concours » contient deux fiches de « suivi syndical », l’une concernant le transfert de scolarité, l’autre la Liste Complémentaire du concours 2009. Nous vous invitons à nous les retourner (si nécessaire bien sûr). Elles constituent un outil indispensable au travail des représentants du personnel que nous sommes. Elles nous permettent également de vous tenir informés du déroulement des opérations.

Nous vous invitons donc à conserver ce document, il peut servir dans les semaines et les mois qui viennent !

POUR VOUS PRESENTER le SNUipp/FSU.
Dans chaque centre départemental de l’IUFM, nous tenons tout au long de l’année des permanences hebdomadaires.

Nous souhaitons ainsi créer les conditions d’un dialogue suivi mais aussi celles du règlement des « petits problèmes quotidiens », composante importante du syndicalisme que nous essayons de développer.

Le fonctionnement du système éducatif peut souvent se révéler assez surprenant pour un non-initié. Toutes les sections départementales du SNUipp (voir page 8) et les représentants du personnel sont à votre disposition pour vous aider dans votre entrée dans le métier.

Il y a des mots qui se disent mais ne s’écrivent pas et que nous traduirons ici en vous présentant tous nos souhaits de réussite.

A bientôt dans les différents centres départementaux de l’IUFM Orléans-Tours.

Bonne chance à tous.

Le SNUipp de l’Académie Orléans-Tours

Cet article contient deux fiches-contrôle syndicales. Elles constituent des outils très importants pour les représentants SNUipp/FSU qui siègent dans les commissions.

N’oubliez pas de nous les retourner ! CONSERVEZ CE DOCUMENT !

  R E C R U T E M E N T S

PLACES AUX CONCOURS

Au plan national

Concours externe :

6577 places ( - 2782 par rapport à 2008)

Second concours interne :

150 places ( + 35 par rapport à 2008)

Concours 3e voie :

290 places ( - 106 par rapport à 2008)

  Formation des maîtres et mastérisation

De nouvelles évolutions grâce à la mobilisation

Voici les dernières informations concernant la réforme de la formation des enseignants.

Il y a déjà quelques semaines, au lendemain des manifestations du jeudi 19 mars, le ministre de l’Éducation Nationale avait écrit à la FSU, contraint par les multiples actions menées depuis quelques mois à reculer et à modifier son projet autour de la mastérisation. Ces derniers jours les choses ont encore évoluées grâce notamment au front unitaire des personnels des universités, de la recherche, du primaire et du secondaire, des présidents d’université et des directeurs d’IUFM.

Concernant tout d’abord les inscriptions au concours, elles pourront pour l’année 2009/2010 s’effectuer comme cette année en IUFM. Cette inscription vaudra inscription en M1. Il s’agit d’un point important puisqu’il permet à la formation en IUFM d’être maintenue et assure la poursuite de l’existence des IUFM pour les enseignants des écoles.

Les étudiants présents aux épreuves d’admissibilité de la session 2009 pourront à titre exceptionnel et dérogatoire, s’inscrire aux épreuves de la session 2010. Les contenus des concours seront identiques.

Ainsi, en cas de réussite à un concours de la session 2010, le bénéfice du concours sera garanti pendant un an aux candidats inscrits en M1. Les étudiants seront ensuite recrutés comme enseignant stagiaire pour la rentrée scolaire 2011, sous réserve de l’obtention de leur M2 à l’issue de l’année universitaire 2010-2011.

En ce qui concerne la formation, dès septembre 2009, des stages de pratique accompagnée ou en responsabilité rémunérés seront mis en place pour l’année de M2.

A la rentrée 2010, 1/3 de l’obligation de service des nouveaux enseignants, recrutés lors de la session 2010 des concours, sera consacré à une formation continue renforcée (tutorat, formation universitaire).

Le Ministre de l’Education Nationale a confirmé le maintien du rôle des PEMF et confirmé l’ouverture prochaine de discussions de leurs missions.

Des avancées, certes intéressantes qui ne doivent cependant pas masquer les nombreuses interrogations qui demeurent.

En effet le maintien des IUFM comme acteurs de la formation dans la préparation aux métiers de l’enseignement est indispensable mais de nombreux points doivent être tranchés :

 ? Quels seront le contenu et l’organisation de la formation de l’année post-concours ?

 ? Quel sera le nombre de stagiaires en postes à la rentrée 2010 ?

 ? Quelle sera leur formation professionnelle ?

 ? Que devient le recrutement sur liste complémentaire ?

Pour le SNUipp, la formation en IUFM, seule préparation existante pour les épreuves actuelles, doit être reconnue comme première année de master et l’année de stagiaire, après la réussite du concours, doit être une véritable année de formation en alternance avec au moins un mi-temps en formation à l’IUFM.

Nous demandons également le rétablissement à 10000 du nombre de postes au concours au lieu de 7000 comme le prévoit la « masterisation ».

  TRANSFERTS DE SCOLARITE

DE QUOI S’AGIT-IL ?

C’est la possibilité d’effectuer son année de formation professionnelle (PE2) dans un autre département que celui du recrutement.

En effet, à l’issue de votre affectation dans les centres départementaux, certains d’entre vous, notamment pour des raisons familiales, souhaiteront effectuer l’année de PE2 dans un autre centre de l’Académie Orléans-Tours, voire dans un centre d’une autre Académie.

Attention, ce transfert n’est pas de droit. Il ne vaut que pour l’année de stagiaire.

La titularisation se fait dans le département de recrutement.

LE DOSSIER A CONSTITUER :

Imprimé de « demande de changement provisoire d’affectation de centre de formation » à télécharger sur le site de l’IUFM (www.orleans-tours.iufm.fr).

A joindre : une lettre explicative manuscrite ainsi que les justificatifs de domicile, de mariage, vie maritale ou PACS, copie du livret de famille, attestation employeur du conjoint…

A QUI LE FAIRE PARVENIR ?

 ? L’original : à l’Inspecteur d’Académie du département de recrutement avant le 30.06.09 pour les stagiaires issus de la Liste Complémentaire session 2008 avant le 01.08.09 pour les stagiaires issus de la session 2009.

 ? Un double :

Ø aux services centraux de l’IUFM à Orléans

72 Fg de Bourgogne,

45044 ORLEANS CEDEX

Ø au SNUipp 41 (Stéphane RICORDEAU)

5 rue Alain Gerbault, BP 30836,

41008 BLOIS CEDEX

· Nous vous conseillons en outre d’adresser une copie de l’imprimé administratif au centre IUFM que vous souhaitez quitter et au centre IUFM que vous souhaitez rejoindre.S’il s’agit d’une demande inter-académique, même démarche en y ajoutant l’envoi d’un double de votre dossier complet aux services centraux de l’IUFM que vous souhaitez rejoindre.

QUI ETUDIE LES DOSSIERS ET QUAND ?

C’est la commission académique des transferts qui se tient à l’IUFM d’Orléans dans les derniers jours du mois d’août.

Tous les dossiers sont étudiés par cette commission.

Les motifs des demandes et les places disponibles dans les différents centres déterminent les possibilités de transfert.

La priorité est donnée au rapprochement de conjoint avec ou sans enfants.

Dès la fin des travaux de cette commission, nous en ferons connaître les résultats à tous ceux d’entre vous dont nous disposerons des coordonnées (voir fiche de contrôle et de suivi et paragraphe ci-dessous).

POURQUOI UNE FICHE DE SUIVI ET DE CONTROLE ?

Depuis 1998 et sur demande insistante du SNUipp/FSU, la représentation des personnels est assurée au sein de cette commission. Il s’agit d’un acquis appréciable, gage de transparence, d’équité et de diffusion complète de l’information.

Accompagnée si possible de pièces constitutives du dossier, cette fiche nous permet à la fois de vérifier la prise en compte des demandes, leur traitement équitable et la pertinence du travail préparatoire des services de l’IUFM.

Elle nous permet enfin de transmettre dès la fin des travaux le résultat aux intéressés.

Nous vous invitons donc, dès maintenant, à nous contacter si vous désirez un transfert et à nous transmettre un double de votre demande.

Commission Académique du Lundi 25 Août 2008

Beaucoup de demandes (80 à l’interne de l’Académie) et deux IA (du 45 et du 28) ultra -rigides, voilà un premier élément de contexte !

Quatre heures de réunion !

Face à un IA du 45 décidé à ne lâcher personne, position inverse de celle tenue un an auparavant, et à une représentante de l’IA 28 très raide aussi, il a fallu argumenter et encore argumenter. Heureusement, d’autres représentants de l’administration (IA41, IA37) ont fait preuve de bon sens, de pédagogie et d’humanité. Il nous a donc fallu répéter et encore répéter que l’intérêt des personnels, de la formation, des écoles et donc des élèves était de placer les PE stagiaires dans les moins mauvaises conditions pour apprendre leur métier (à l’IUFM), l’exercer (dans les écoles) et vivre aussi (un peu quand même) pas trop loin de leur famille.

Les résultats en résumé :

Dans un contexte pareil, ils sont cette année encore certainement les moins mauvais qui pouvaient être obtenus. 32 accords de transferts ont été obtenus. Le point négatif est l’impossibilité d’obtenir le moindre rapprochement de conjoint « simple sans enfant ».

Le poids du stage filé en responsabilité :

Depuis deux ans, les PE stagiaires sont devenus, comme le dit en toute franchise le représentant de l’IA 45, des « moyens d’enseignement ». Et dans « moyens d’enseignement », il y a « moyens » ! Tous les départements sont en manque de moyens, nous le savons bien. Et comme certains départements ont rapidement « flairé la bonne affaire » qui fait que 4 PE2 = 1 poste d’enseignant, on comprend que certains IA (les mêmes) soient très « possessifs ».

Pour un transfert : le SNUipp !

Tous les collègues qui nous ont confié leur dossier ont été informés dans la foulée de la commission. La transparence, qui passe par l’information la plus complète et en direction de tous les personnels, c’est l’engagements pris par le SNUipp.

 CALENDRIER des CONCOURS

Epreuve de français 28 avril 2009 de 13h à 17h
Epreuve de mathématiques 29 avril 2009 de 8h30 à 11h30
Epreuve d’histoire et géographie 29 avril 2009 de 14h30 à 17h30

 Résultats ADMISSIBILITE

29 mai 2009 après midi
EPREUVES ADMISSION Du 10 au 26 juin 2009
RESULTATS ADMISSION le 3 juillet 2009 après midi

Pour connaître les résultats des concours,

dès officialisation par le Rectorat,

vous pouvez contacter les sections départementales du SNUipp aux numéros de téléphone indiqués en p. 8.

Les inscrits aux concours 2009 - Académie Orléans-Tours

Concours externe2nd concours interne Troisième concours
Cher 377 42 35
Eure-et-Loir 342 26 37
Indre 392 32 35
Indre-et-Loire 583 38 46
Loir-et-Cher 334 38 40
Loiret 526 42 71
Total 2554 218 264

Pour le concours externe : En 2008 : 2590 inscrits

En 2007 : 2594 inscrits

En 2006 : 2831 inscrits

Pour le second concours interne :

En 2008 : 252inscrits

En 2006 : 235 inscrits

En 2005 : 415 inscrits

Pour le 3e voie :

En 2008 : 316 inscrits

En 2007 : 325 inscrits

En 2006 : 250 inscrits

- Pour le concours externe, on constate un nombre d’inscrits quasiment identique à celui de l’année 2008.

- On constate une baisse des inscrits au 2nd concours interne (-34).

- Pour le 3e voie, on constate également une diminution du nombre d’inscrits (-52).

REMUNERATIONS

Grille indiciaire du corps des P.E. Echelon Indice Echelon Indice
1 349 7 495
2 376 8 531
3 395 9 567
4 416 10 612
5 439 11 658
6 467

· Le PE stagiaire est recruté à l’échelon 1 du corps des Professeurs des Ecoles et accède à l’échelon 2 trois mois après. Il atteint l’échelon 3 à sa titularisation.

· Le collègue recruté sur liste complémentaire débute également au 1er échelon et progresse au même rythme.

La valeur du point d’indice est de 3.73E net en mars 2008.

  La Fédération Syndicale Unitaire

Ses principaux Syndicats Nationaux

La F.S.U. (Fédération Syndicale Unitaire)

Elle est depuis sa création en 1992, la 1re fédération de l’Education Nationale, et aujourd’hui

la 1re fédération de la Fonction Publique d’Etat.

  Elections professionnelles de décembre 2009

Le SNUipp, premier syndicat des écoles, continue de progresser.

Le SNUipp poursuit donc sa progression depuis sa création et sa première participation aux élections professionnelles de 1992. Avec 47,05 % de suffrages exprimés, le SNUipp obtient 2 % de plus qu’en 2005 et plus de 8300 voix supplémentaires pour se situer très près des 100 000 suffrages ! Cette marque de grande confiance adressée par la profession constitue un très bel encouragement à poursuivre sur la voie du rassemblement, celle de l’unité d’action au bénéfice de l’école, de tous ses élèves et de ses personnels.

La progression en voix et en pourcentage du SNUipp se traduit par l’obtention d’un 6e siège à la CAPN (Commission Administrative Paritaire Nationale). Le Sgen-CFDT en recul perd le siège qu’il possédait.

Par ailleurs le SNUipp est maintenant majoritaire dans 82 départements (16 pour le Se, 1 pour le Sgen et 1 pour FO).

Par rapport à 2005, le SNUipp gagne 12 nouveaux départements, l’Aude, la Charente Maritime, le Cher, la Loire Atlantique, la Mayenne, la Meurthe et Moselle, la Nièvre, le Haut-Rhin, la Haute Savoie, la Somme, le Tarn, les Vosges.

Ces résultats confirment l’attachement des enseignants aux valeurs et aux revendications portées par le SNUipp pour l’école et la réussite de tous. Les enseignants renouvellent ainsi leur confiance dans sa capacité à les défendre au quotidien et à se mobiliser.

Dans le même temps, les élections aux commissions paritaires des différents corps de personnels enseignants, d’éducation et d’orientation confirment très largement la FSU comme première fédération de l’Education, de la recherche et de la culture.

Le SNUipp :

Syndicat National Unitaire des Instituteurs, des Professeurs des Ecoles et des PEGC (Profs d’Enseignement Général de Collège).

C’est le syndicat de la FSU qui syndique dans le premier degré. Les instituteurs, les professeurs des écoles et les PEGC relèvent de son champ de syndicalisation.

Créé en 1992, il a conforté (élections professionnelles de 2008) sa place de 1er syndicat avec plus de 47 % des voix. Il compte environ 55.000 adhérents.

Le SNES :

Syndicat National des Enseignements du

Second Degré.

C’est le syndicat très largement majoritaire parmi les enseignants des lycées et des collèges.

Il compte environ 80.000 adhérents.

Le SNEP :

Syndicat National de l’Education Physique.

Il syndique les professeurs d’éducation physique.

Il compte environ 13.000 adhérents.

Le SNASUB

Syndicat National de l’Administration Scolaire, Universitaire et des Bibliothèques

Le SNUEP :

Syndicat National Unitaire de l’Enseignement Professionnel.

C’est le syndicat des enseignants des lycées professionnels et des personnels d’éducation



L’UNATOS

Union nationale Agents, Techniciens, Ouvriers, Services

Le SNESUP :

Syndicat National de l’Enseignement Supérieur.

  Elections IUFM 2008

Académie Orléans-Tours

La FSU toujours nettement majoritaire

obtient 53% des suffrages

Dans un contexte de très faible participation du en très grande partie à « l’organisation » du scrutin par l’université, la FSU demeure nettement majoritaire chez les usagers (stagiaires et étudiants) et majoritaire chez les formateurs dans un « paysage syndical éclaté » typique du milieu universitaire.

Cela étant dit, la place de l’IUFM intégré au sein de l’université est loin d’être faite, le poids des élus issus de ce scrutin demande à être affirmé !

La longue et intense mobilisation, toujours en cours, de ces dernières semaines sur la formation initiale des enseignants ( école, collèges et lycées) aura permis de marquer des points.

  Où nous contacter…

Sections départementales

et responsables secteurs IUFM

SNUipp LOIR-ET-CHER Stéphane RICORDEAU – Laëtitia JEANDEAUD BP 30836 – 5, rue A.Gerbault 41008 BLOIS Cédex TEL. 02 54 42 28 30
SNUipp CHER Gilles MASSACRIER– Sonia MAZEDIER Maison des Syndicats - 5 Bd Clémenceau 18000 BOURGES TEL. 02 48 70 80 72
SNUipp EURE-ET-LOIR Jean-Christophe RETHO 3 rue Louis Blériot – BP 81125 Champhol 28304 Mainvilliers cédex TEL. 02 37 21 15 32
SNUipp INDRE Luc Favre – Sophie GRENON 34, Espace Mendès-france 36000 CHATEAUROUX TEL. 02 54 07 61 39
SNUipp INDRE—LOIRE Simon DELAS - Paul AGARD 18 rue de l’oiselet - 37550 SAINT AVERTIN TEL. 02 47 61 82 91
SNUipp LOIRET Bruno CHIROUSE – Yolande CHAMPAGNE 10, rue Molière 45000 ORLEANS TEL. 02 38 78 00 63

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.