www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : CAPD  / Résultats 08-09 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
30 juin 2009

La CAPD du 30 juin |Mouvement 2009 : phase d’ajustement | les résultats

SCANDALEUX

Alors que nous n’attendions rien de bon de la phase d’ajustement, les résultats sont pires que nos prévisions les plus pessimistes !

Barèmes non respectés, vœux non pris en compte, nominations inexplicables, rien ne nous aura été épargné lors de ce groupe de travail.

Depuis deux semaines, nous n’avons cessé d’intervenir à partir des éléments que vous nous avez fournis.

Lors de la réunion d’aujourd’hui, nous sommes intervenus sur chaque situation pour faire entendre la voix de la raison.

Rien n’y a fait !

L’Administration est restée arc-boutée sur son projet, suivant une pseudo logique, inédite, inexpliquée et inexplicable.

Les résultats que nous publions et les très nombreuses réactions que nous avons eues au téléphone démontrent l’ampleur des dégâts causés par cette surdité !

Nous proposons à tous les collègues qui se sentent lésés un modèle de recours gracieux auprès de l’IA.

Ne pas laisser faire, tel est le mot d’ordre que nous lançons en cette veille de vacances.

  EN GUISE D’EXPLICATIONS

Alors que jusqu’alors, le barème était le premier critère qui départageait les collègues, l’Administration, sans en parler à personne, a décidé d’affecter les postes de la phase d’ajustement en fonction du rang du vœu.

Ce choix est lourd de conséquences pour bon nombre de collègues, qui, par exemple, avaient postulé sur des maternelles de l’agglomération chartraine. Ce type de postes n’existant pas, leur fiche s’est trouvée rejeté en bas de pile.

1re erreur !

De la même manière, les collègues qui souhaitaient être reconduits sur leur support fractionné ont pensé qu’en cochant la case idoine, ce vœu serait traité en priorité avant les éléments portés dans la grille. Il n’en a rien été, puisque l’Administration a traité avant, les éléments portés dans la grille.

2e erreur !

Les propos de l’Administration sont sans égard pour les collègues : vous n’avez pas bien rempli votre fiche !!!

On croit rêver, quand dans le même temps, à aucun moment, les modalités appliquées n’ont été expliquées et que les fiches de vœux ont été remplies avec l’idée que ce qui primait avant tout, était le barème.

Nous avons fait état de toutes les demandes, mais rien n’y a fait. Afin que l’IA prenne la mesure de la colère, nous vous proposons un recours gracieux à renvoyer rapidement à l’IA et au SNUipp.

  DÉCLARATION DU SNUipp à la CAPD

Monsieur l’Inspecteur d’académie.

Sans présager de la manière dont se déroulera le groupe de travail qui procèdera aux nominations dans le cadre de la phase d’ajustement, nous tenons, dans cette réunion, à rappeler quelques principes qui nous semblent incontournables.

En premier lieu, nous réaffirmons que les modalités qui prévalaient jusqu’à cette année pour le mouvement départemental d’Eure-et-Loir avaient l’avantage de satisfaire l’ensemble de nos collègues et qu’elles n’étaient pas en contradiction avec les mesures préconisées par le Ministère.

Avec 8% de collègues nommés à titre provisoire, rien ne justifiait le bouleversement que nous connaissons.

Là où la transparence et l’équité étaient de mise, vous allez mettre en place un système où l’opacité la plus totale entoure les nominations.

Là où tout était mis en œuvre pour assurer le maximum de continuité sur des supports provisoires, vous allez bouleverser des équilibres difficiles à obtenir.

Là où les calendriers permettaient à tous d’être nommés en moins de cinq semaines, il se sera passé plus de 14 semaines entre l’ouverture du serveur et le groupe d’aujourd’hui.

Nous vous avons déjà demandé qu’un bilan objectif soit réalisé à l’issue des opérations de mouvement, nous réitérons cette demande avec force, tant l’écart est immense entre les objectifs annoncés et la réalité des faits.

Plus concrètement, sur la phase d’ajustement, chacun autour de cette table a travaillé à son propre projet.

Pour notre part, nous avons utilisé les renseignements que les collègues nous ont fournis, tout en respectant le cadre imposé des secteurs géographiques.

Comme ce qui nous a toujours été dit lors des différentes réunions préparatoires, nous avons privilégié le barème pour étudier les nominations.

Ainsi, si un collègue ne pouvait être servi sur le premier secteur géographique sollicité, nous avons étudié son voeu suivant.

Cette démarche est toujours celle qui a prévalu dans les opérations de mouvement, à n’importe quelle phase. C’est d’ailleurs sur cette base que nos collègues ont complété leurs extensions de vœux, à un moment où ils n’avaient pas connaissance des supports à pourvoir, conformément à ce qui est écrit dans la circulaire du mouvement du 17 mars dernier à propos de la phase d’ajustement (paragraphe VIII, alinéa 3 : « Comme pour le mouvement principal, l’affectation se fera en fonction du barème de l’enseignant et du nombre de postes vacants dans les écoles situées dans le regroupement ».

Vous avez fait le choix d’appliquer une autre règle, celle de la priorité du rang du vœu, sans à aucun moment en informer qui que ce soit.

Cette modification des règles n’est pas acceptable et va pénaliser bon nombre de nos collègues qui, s’ils en avaient eu connaissance, n’auraient certainement pas formulé leurs vœux de la sorte.

Aussi, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, nous vous demandons que le groupe de travail qui suivra cette CAPD réétudie toutes les nominations une à une en respectant les principes qui ont prévalu jusqu’alors et qui étaient les seuls connus de nos collègues.

C’est pour nous le seul gage de la sérénité indispensable qui doit régner autour des opérations de mouvement et qui permettra à nos collègues de s’investir pleinement dans leur métier au service de l’École publique et laïque et de ses élèves.

  D’autres questions étaient traitées lors de cette CAPD :

Exeat/Ineat :

Les 17 demandes d’ineat sont accordées. A ce jour, 7 sont effectives car l’exeat est déjà accordé.

Par contre, la situation reste pour le moins tendue. 4 exeat sont accordés (2 réels, 2 par échange).

Les décisions ne sont pas définitives et la situation peut évoluer dans les jours à venir. Cependant, le Secrétaire Général a rappelé que les équilibres poste/personnel et l’incertitude sur le recrutement de listes complémentaires ne permettait pas d’accorder l’exeat à beaucoup de collègues.

La douche froide pour de nombreux collègues après les propos tenus par l’IA suite à la limitation du nombre de mutations dans la phase informatique.

Suite à nos interventions, l’IA s’est engagé à examiner chaque situation (raison médicale ou sociale et rapprochement de conjoints) dans le détail.

Un dossier que nous continuerons de suivre.

Intégration dans le corps des PE par liste d’aptitude :

19 possibilités d’intégrations étaient possibles, seuls 13 demandes ont été enregistrées. Après ces intégrations, il reste 57 instituteurs dans le département, dont certains n’ont pas encore 15 ans d’ancienneté.

NOM PRENOM BAREME
TOCHE MONIQUE 75,606
DUBUIS CATHY 68,414
CHABAL FRANCOISE 66,425
FRISON SABINE 63,969
CHASLES SYLVIE 60,894
MARTIN MONIQUE 58,894
PINEAU CHRISTELLE 58,203
MEZANGES M FRANCE 57,911
FOUREL CATHERINE 57,722
BOUDIER M NOELLE 55,875
BOCCIA M ANNICK 53,697
COUSIN CHRISTELLE 52,917
FERRE ELISE 51,892

Intégration à la hors classe du corps des PE :

Après connaissance du contingent définitif, 27 collègues accèdent à la hors classe.

HERMELINE Josette 43,75
GERMAIN-POURTOUT Marie-Thérèse 43
LORK Catherine 43
CHEVALLIER Marc 43
BERGER Isabelle 43
JOUTEAU Jocelyne 43
MAIGNAN Jean-Christophe 43
PELLET Fabien 42,75
LECOMTE-BECUWE Catherine 42,5
PELLET Jocelyne 42,5
SEVESTRE Valérie 42,5
BLANDEL M Claude 42,5
CHARLES Jean-Luc 42,25
DESCHAMPS Didier 42,25
ANGRAND Jean-Claude 42
LE GOFF Martine 42
NARDI Françoise 42
BLANCHARD Pierre 42
FOURMY Gisèle 42
DARGERE Lisiane 42
BOUDIER Marie-Christine 42
CORBONNOIS Eliane 42
CATHERINOT Marie-Louise 42
ROBERT Armelle 42
GRANGER Sylvie 42
DUCLOS Chantal 42
LARES-WENDT Dany 42

Questions diverses :

  • Circulaires IA : nous avons fait remarquer le peu de lisibilité des dernières circulaires IA arrivées sur les boîtes mail des écoles. L’IA sera vigilant à l’avenir.
  • Plan numérique écoles rurales : 71 demandes ont été déposées pour 47 possibilités. Pour le mois de septembre, 19 projets sont déjà validés et entreront en application. Les autres le seront dans le courant du premier trimestre 2009-2010. Aucune école privée n’a déposé de dossier.
  • IEN : Thomas Desgrouas fera fonction d’IEN sur Nogent le Rotrou.
  • Calendrier scolaire : aucune école n’a pour l’instant formulé la demande d’un retour à 9 demi-journées. Au sujet du pont de l’ascension pour 2010, l’IA reconnaît qu’il serait souhaitable d’anticiper. Il souhaiterait que la réponse soit académique et posera la question au recteur.
  • Carte scolaire de rentrée : Le CTP doit se tenir le vendredi 4 septembre. L’IA reconnaît que la situation risque d’être difficile dans de nombreux endroits et que la réserve de postes dont il dispose sera insuffisante. Il verra au dernier moment s’il y a lieu de procéder à des fermetures de rentrée.

    Nous avons formulé le vœu qu’aucune fermeture n’ait lieu en septembre et que les situations soient étudiées en février 2010. A suivre.

  • Psychologue scolaire : Aude Muller exercera à 50% sur le poste d’Illiers à la rentrée.

  Bilan phase d’ajustement

Comme nous le demandions, l’IA s’est engagé à ce qu’un bilan soit fait des opérations de mouvement de cette année.

Il a écouté les remarques que nous avons formulées, vu le travail des services et noter les modifications apportées en séance.

Nous lui ferons parvenir les données chiffrées de notre propre projet (bien différent de celui de l’Administration et sûrement plus cohérent par rapport aux vœux des collègues) et nous espérons qu’il en tirera toutes les conséquences pour l’année prochaine. Raison de plus de lui renvoyer un recours gracieux suivant le modèle que nous vous proposons.

  Modèle de recours pour les collègues nommés lors de la phase d’ajustement


Nous avons alerté à plusieurs reprises l’IA sur l’injustice flagrante que vous subissez lors du traitement de vos vœux au cours de cette phase d‘ajustement.

Afin de faire prendre conscience à l’administration de la hauteur du mécontentement et pour faire résonance aux propos que nous avons tenus, nous vous incitons à déposer un recours suivant le modèle ci-dessous.

Gardez en une copie et faites-nous en parvenir une.

Voici le modèle de lettre à renvoyer massivement.

À RECOPIER MANUELLEMENT

M./Mme/Mlle…..

Ecole de ………..

Adresse

à

M.l’Inspecteur d’Académie

Cité administrative

15 place de la république

28019 CHARTRES CEDEX

Date….

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Professeur des écoles nommé-e à titre provisoire - sortant de l’IUFM, n’ayant rien obtenu à l’issue de la phase principale du mouvement, j’ai été dans l’obligation de participer à la phase d’ajustement. J’ai donc formulé des vœux sur des secteurs géographiques. Après étude de mon affectation il s’avère que des collègues ayant un barème inférieur au mien sont affectés sur un poste correspondant à mes vœux. Cela me place dans une position délicate, d’autant plus que la circulaire départementale du mouvement précise :« Comme pour le mouvement principal, l’affectation se fera en fonction du barème de l’enseignant ».

Et/ou j’avais opté pour la reconduction sur mon poste dans le cadre des priorités et celle-ci n’a pas été prise en compte.

Je considère que l’esprit du règlement du mouvement a été ainsi détourné, en priorisant le rang du vœu, alors qu’à aucun moment cette information ne m’a été transmise.

C’est pourquoi M.l’Inspecteur d’Académie, je vous demande de bien vouloir réétudier ma nomination dans le respect de la circulaire du 17 mars 2009.

Signature

Envoyez rapidement votre courrier à l’IA.

Envoyez-nous une copie à SNUipp.28

3, rue Louis Blériot

BP 81 125 CHAMPHOL

28 304 Mainvilliers cedex.

Ou par mail : snu28@snuipp.fr

Gardez-en une copie pour vous.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.