www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
5 février 2010

Action carte scolaire écoles et collèges avant le CDEN

Appel commun FSU, UNSA Éducation, SGEN-CFDT et FCPE.

Rentrée 2010 : Il faut des moyens supplémentaires dans les écoles et les collèges d’Eure-et-Loir

La FSU, l’UNSA Éducation, le SGEN-CFDT et la FCPE constatent que le département d’Eure-et-Loir ne bénéficiera pas des moyens suffisants pour assurer une rentrée de qualité pour les écoliers et collégiens.

En effet, il y aura 280 élèves de plus dans les écoles à la rentrée 2010.

Avant toute opération de préparation de la rentrée, deux contraintes nous sont imposées par la rigueur budgétaire :

  • La disparition de tous les supports de stagiaires implantés à l’antenne de l’IUFM de Chartres coûte 15 postes au département par l’implantation de ¼ de décharge de direction sur toutes les écoles 4 classes.
  • Les postes en surnombre de 2009, dus au recul du gouvernement sur les RASED, devaient être régularisés par le ministère, engagement pris au CTPM de décembre 2009. Le ministère est en passe de revenir sur sa parole et c’est au département de payer la note sur sa dotation. Nous devons donc rendre 9 postes.
    24 postes sont d’emblée mobilisés pour rentrer dans le cadre budgétaire.

Dans ce contexte, la dotation de 23 postes est très largement insuffisante. Le nombre de fermetures de classes sera nettement supérieur au nombre d’ouvertures alors que plus d’élèves devront être accueillis. Avant le CDEN, l’Inspecteur d’Académie propose 31 fermetures de classes pour 24 ouvertures.

De même dans les collèges, malgré une prévision de 122 élèves supplémentaires, ce sont 4 Equivalents Temps Plein qui sont supprimés. Alors que les effectifs sont durablement à la hausse, ce sont des classes plus chargées, des options et des enseignements en groupe en voie de disparition et la multiplication des professeurs partagés entre différents établissements qui seront imposés aux enseignants et à leurs élèves.

Comment, avec cette lourde ponction, améliorer ou tout simplement maintenir des conditions d’enseignement satisfaisantes pour la réussite de nos élèves ?

Un autre projet vient accentuer notre inquiétude. Il s’agit de la réforme de la formation des enseignants, réforme majoritairement rejetée par la profession.

Cette réforme est dangereuse pour les stagiaires placés en responsabilité à temps plein, sans formation professionnelle préalable.

Cette réforme est dangereuse pour les élèves dont ils seront en charge, puisque ces personnels n’auront plus de formation professionnelle.

De plus cette réforme supprime 100 supports budgétaires implantés dans notre département à l’IUFM.

C’est pourquoi nous appelons les parents, les enseignants et les élus à se rassembler le :

Mercredi 24 février

A 14h30

Devant la préfecture d’Eure-et-Loir

Pour demander au ministère de l’Education Nationale qu’il tienne sa parole concernant les surnombres (9 supports RASED) et qu’il abonde le département d’une nouvelle dotation en postes qui permettra de répondre aux besoins des écoles et des collèges d’Eure-et-Loir.

 

210 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande