www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
13 mars 2010

Tous les enseignants des écoles
en grève le 23 mars

Emploi, salaires, retraites, fiscalité plus juste et politique publique : ces exigences communes aux salariés du public comme du privé sont présentes à tous les niveaux du système éducatif.

De la maternelle au CM2, en passant par les RASED ou la direction d’école, en zone rurale ou en ZEP, la préparation de la rentrée 2010 s’effectue avec moins de moyens, une politique éducative appauvrie qui résulte du non-remplacement d’un enseignant sur deux partant en retraite et des réforme, particulièrement celle de la formation de maîtres.

  En Eure-et-Loir à la rentrée 2010,

il y aura 7 classes de moins,

la suppression d’une centaine d’emplois rémunérés

mais 280 élèves de plus !!!


Il est nécessaire de rompre avec le dogme de la réduction de la dépense publique et au contraire d’enrichir l’école publique en offrant la possibilité de scolariser davantage d’enfants en maternelle, de pouvoir travailler avec de petits groupes d’élèves, de développer la formation des enseignants et de faire face à la hausse des effectifs.

La revalorisation et la reconnaissance du métier d’enseignant annoncée par le Président de la République restent lettre morte.

En matière de retraites, les enseignants des écoles devront-ils poursuivre leur activité jusqu’à l’âge de 67 ans pour bénéficier d’une pension à taux plein ?

Le nécessaire financement des régimes de retraites ne peut pas s’effectuer en repoussant sans cesse l’âge de départ. D’autres solutions de financement sont nécessaires.

Emploi, salaires, retraites, éducation : la qualité de l’école et la réussite de tous les élèves sont en jeu. C’est pourquoi le SNUipp appelle les enseignants à se mettre en grève et à participer massivement à la journée du 23 mars avec tous les personnels.

Champhol le 9 mars 2010

Jean-Christophe Rétho

SD SNUipp-FSU 28

  MARDI 23 Mars

CFDT, CGT, FSU, UNSA appellent

à la grève et à une manifestation

sur l’Emploi, les Salaires et les Retraites

Alors que la crise continue, le gouvernement se limite à annoncer une série de rendez-vous dans l’agenda social sans apporter aucune réponse concrète sur l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, les conditions de travail et les politiques publiques. Dans ce contexte, les organisations syndicales continuent de manifester leur profonde inquiétude sur l’emploi, le pouvoir d’achat et les retraites.

  Emploi

Le gouvernement renvoie la question des chômeurs en fin de droits à une concertation avec le secrétaire d’Etat à l’emploi.

Alors que les organisations syndicales ont récemment dénoncé les atteintes au statut général des fonctionnaires, le gouvernement ne dit rien non plus sur le malaise dans la Fonction Publique. Au nom de la révision générale des politiques publiques, il supprime des emplois au détriment des missions des services publics.

La dégradation des conditions de travail et de l’emploi touche les salariés du privé comme du public. Les plans sociaux continuent de se multiplier. Le chômage progresse encore et la politique gouvernementale ne fait qu’amplifier les choses .

  Retraite

Concernant les retraites, avec un projet de loi annoncé dès septembre 2010, le calendrier reste très serré. Les organisations syndicales affirment leur volonté d’agir pour que le débat sur les retraites, prenne en compte l’ensemble des questions tant au niveau du privé que du public, notamment le niveau des pensions, l’emploi, le financement, la pénibilité, le code des pensions et la réduction des inégalités. Elles revendiquent une retraite à 60 ans.

 Salaire

Le pouvoir d’achat des salariés, continue de se dégrader et dans le même temps les banques et les actionnaires se comportent comme avant la crise. Les organisations syndicales revendiquent une augmentation de salaire générale et en particulier une hausse très significative du SMIC. Il est grand temps de mieux répartir les richesses.

Les rendez-vous fixés par le président de la République et les négociations avec le patronat doivent être l’occasion d’apporter des solutions favorables aux salariés. La situation économique et sociale nécessite l’intervention convergente des salariés du public comme du privé, des retraités, des privés d’emplois, pour porter avec force leurs attentes et défendre leurs intérêts communs.

C’est pourquoi les organisations syndicales décident d’une mobilisation interprofessionnelle unitaire afin de peser sur les choix du gouvernement. Elles décident ensemble d’appeler à la grève et à la manifestation le mardi 23 mars

Les organisations syndicales réaffirment que la sortie de crise passe par des mesures en faveur de l’emploi, des salaires et pensions, une fiscalité plus juste, des politiques publiques en faveur d’une relance économique respectueuse des impératifs écologiques.

  MANIFESTATION DEPARTEMENTALE

14 H 30

Place des Halles à Chartres

 

6 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande