www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
17 avril 2010

Evaluations CM2 et CE1 : le ministère va enfin revoir sa copie ?

Au vu des résultats aux évaluations CM2, le ministère annonce l’ouverture de discussions. Le SNUipp participera à la concertation pour faire évoluer le dispositif afin qu’il soit un véritable outil au service des élèves, des familles et des enseignants.

Zéro pointé pour le ministère ! Le ministère va enfin revoir sa copie !


Au vu des résultats aux évaluations CM2, le ministère a fait appel à la DEP et annonce l’ouverture de discussions.

Selon Jean-Michel Blanquer, nouveau directeur de la DGESCO, les résultats sont « moyens ». Il reconnaît que les exercices proposés étaient beaucoup plus difficiles que l’an dernier, et que les services du ministère ont dû procéder à une correction statistique pour assurer la comparabilité des deux évaluations. Cela confirme le bien-fondé des critiques émises par le SNUipp et l’ensemble de la communauté éducative concernant les évaluations mises en place depuis 2009.

Un rapport parlementaire pointait les dysfonctionnements de ces tests à grandeur nationale, proposant de « renforcer la concertation avec les principales fédérations de parents d’élèves et les représentants des enseignants sur les objectifs, les méthodes ». Le SNUipp a dénoncé les dérives possibles sur les finalités des évaluations, le calendrier (en CM2, les élèves sont évalués en janvier sur l’ensemble des acquisitions alors que les programmes ne sont pas achevés), le mode de correction qui ne permet pas de repérer la nature et le niveau de difficultés des élèves… Il avait également émis des doutes quant à la rigueur scientifique de ces évaluations et demandé l’expertise de statisticiens indépendants du service de l’enseignement scolaire, qui se retrouvait à la fois prescripteur des programmes et des évaluations.

Selon le ministère, les résultats, corrigés, font état d’une baisse de 2 points en français (à 73%) et d’une hausse de 2 points en mathématiques (à 67%). Le directeur de la DGESCO les qualifie de moyens alors que son prédécesseur les avait qualifiés de satisfaisants.

En mars 2009, la DGESCO avait expliqué que la comparaison avec l’année 2010 donnerait tout son sens à cette évaluation. Aujourd’hui, le ministère explique que ce ne sera possible qu’à partir de 2011… Les enseignants, qui ont déjà communiqué aux familles les résultats de leur enfant apprécieront… avec le sentiment d’un vaste gâchis.

Le SNUipp se félicite que le ministère en prenne enfin la mesure et décide de répondre aux exigences de concertation. Il portera les revendications des enseignants pour faire évoluer le dispositif afin qu’il soit un véritable outil au service des élèves, des familles et des enseignants.

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.