www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
15 septembre 2010

Grève du 23 septembre :
Déclaration d’intention
lettre aux parents


  Déclaration d’intention à transmettre à l’IEN avant lundi 20 septembre minuit (par mail, fax…)


RTF - 35.3 ko
Déclaration d’intention 23 septembre

Nom……………………………

Prénom…………………………

Affectation……………………………………………………

Monsieur l’Inspecteur, Madame l’Inspectrice,

Dans un contexte de crise économique et sociale qui perdure, le gouvernement poursuit dans son projet de réforme des retraites. Ce projet inéquitable fait peser la quasi-totalité du financement par les seuls salariés.

Nous demandons le retrait du projet de réforme et que dans le même temps soient ouvertes de réelles négociations sur l’ensemble des questions relatives à l’emploi, aux salaires sans esquiver les revendications portées par l’ensemble des salariés.

La loi n°2008-790 du 20/08/08 instituant un droit d’accueil pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires pendant le temps scolaire apporte de nouvelles restrictions à une liberté fondamentale -le droit de faire grève- reconnu à tous les salariés dans la Constitution pour la défense des intérêts professionnels et collectifs.

Le SNUipp en demande d’ailleurs l’abrogation.

Cette loi impose « à toute personne exerçant des fonctions d’enseignement dans une école de déclarer au moins 48h avant la grève son intention d’y participer ». Tout en ayant connaissance de la décision prise par un certain nombre de maires de ce département de ne pas organiser le SMA, mais placé(e) dans l’obligation de le faire de par mon statut de fonctionnaire, je vous informe que j’ai l’intention d’être en grève le jeudi 23 septembre 2010.

Conformément à la loi, je vous rappelle que cette lettre « est couverte par le secret professionnel et ne peut être utilisée que pour l’organisation du service d’accueil » (article L133-5).

Le
Signature :


  Modèle de lettre aux parents

RTF - 34.2 ko
Modéle de lettre aux parents
Madame, Monsieur,

L’école est ouverte à votre enfant pour qu’il apprenne et grandisse. Avec d’autres enfants, c’est là qu’il construit les apprentissages nécessaires à la connaissance du monde qui l’entoure et à la poursuite de sa scolarité. Ces savoirs, votre enfant y a droit. Ils sont un passeport pour l’exercice de sa citoyenneté, pour sa vie.

Nous, enseignants, pensons qu’aujourd’hui cet investissement d’avenir qu’est l’école n’est pas traité comme il le mérite. Le gouvernement a décidé que l’argent public devait servir à aider les banques et les contribuables les plus riches. Mais l’école devrait se serrer la ceinture, quitte à laisser de nombreux enfants au bord de la route ! Ceux qui rencontrent le plus de difficultés n’auront bientôt plus droit au soutien d’un enseignant spécialisé (RASED), les remplacements ne seront plus systématiquement assurés, les langues peu enseignées faute de moyens, les enfants de moins de trois ans ne seront plus scolarisés. Dès cette rentrée, des enseignants assurent la classe sanas aucune formation, pour finir, le nombre d’élèves par classe va augmenter !

D’une part, un enseignant sur deux qui part en retraite ne sera pas remplacé, d’autre part, l’âge de la retraite serait repoussé, quand les jeunes, eux, attendront pour trouver un emploi. Nombre d’entre nous devra enseigner jusqu’à 65 ou 70 ans, ce qui ne garantit pas la meilleure énergie, la meilleure écoute pour les élèves.

Pour nous, faire réussir tous les élèves est un engagement quotidien. C’est pourquoi, nous voulons une école ouverte, qui sache s’adapter aux défis du monde, aux connaissances nouvelles et à leur évolution. Nous ne voulons pas d’une école qui se replie sur elle-même, sur des recettes dépassées et élitistes.

Nous alertons l’opinion publique ! Nous refusons l’affaiblissement de l’école : le 23 septembre les enseignants seront en grève au côté de nombreux salariés des secteurs privé et public (peut-être vous d’ailleurs) afin de manifester pour un projet de financement des retraites équitable, pour d’autres choix en matière d’emploi, pour le développement des services publics, pour l’avenir de nos enfants.

Nous comptons sur votre compréhension et sur votre soutien. Votre enfant n’aura pas classe ce jour.

Les enseignants de l’école

 

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.