www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression
28 novembre 2010

« Rythmes scolaires : pour la réussite de tous les jeunes »

l’Inspecteur d’académie a organisé un débat départemental sur ce sujet à la demande du comité national sur les rythmes scolaires.

Ce débat s’est tenu le jeudi 25 novembre et il a rassemblé une soixantaine de participants qui étaient pour l’essentiel des institutionnels. Lé débat a été introduit par 3 interventions (le médecin conseil du rectorat, un IEN du premier degré et un proviseur de Lycée Professionnel) suivi de quelques prises de parole dans la salle.

A l’entrée de la salle, nous avons distribué une contribution que vous trouverez en pièce jointe et nous sommes intervenu dans le débat sur cette base.

Pas grand chose à signaler sur ce débat.

Les rythmes scolaires ne doivent pas servir d’écran de fumé à la politique gouvernementale de destruction de l’école publique.

« Rythmes scolaires : pour la réussite de tous les jeunes »

Telle est l’ambition de la FSU, réaffirmée dès le 8 juin, suite à l’annonce, par le ministre de l’éducation nationale, de la mise en place d’une « Conférence nationale sur les rythmes scolaires » et à l’installation de son comité de pilotage. La réussite des élèves est la préoccupation première de la FSU dans ce débat, et nous voulons croire qu’elle est partagée par l’ensemble des parties concernées.

Nous ne pouvons néanmoins entamer notre réflexion sans revenir brièvement sur le poids du contexte, avec notamment une politique éducative tout entière tendue vers les suppressions massives de postes dans la fonction publique d’Etat, l’éducation nationale étant la cible principale vu son poids en termes de personnels. Le débat sur les rythmes ne saurait donc être utilisé pour trouver de nouveaux « gisements » de moyens à récupérer.

Alors que les attentes sociales vis à vis de l’école sont de plus en plus grandes et que les pressions sont de plus en plus fortes sur les jeunes eux mêmes, il serait illusoire de penser que la réussite scolaire pourrait se régler par la seule question des rythmes scolaires.

Que penser par ailleurs d’un débat national sur les rythmes scolaires qui ne donne ni à la principale fédération syndicale de l’éducation nationale ni à aucun syndicat enseignant, ni à aucun représentant des parents d’élèves ou des lycéens, une place dans un comité de pilotage pourtant largement ouvert à des organismes et personnalités représentant des intérêts divers, parfois importants, mais pour beaucoup assez éloignés du monde de l’éducation ? Les décisions serait-elles déjà prises ?

La FSU prendra cependant toute sa place à tous les niveaux dans ce débat. Notre réflexion sur la question des rythmes est principalement guidée par les axes suivants :

  • Rythmes scolaires et rythmes de vie des enfants et des jeunes : une problématique complexe.

  • Ne pas nier certaines évidences.

  • Les rythmes scolaires ne sont pas responsables de toutes les difficultés des élèves et du système éducatif. Il faut d’abord mettre les contenus et les pratiques au cœur de la réflexion.

  • La place des enseignants et de l’ensemble des personnels dans ce débat.

 

216 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU.28- 3 rue Louis Blériot - 28300 CHAMPHOL

tel : 02.37.21.15.32 / Fax : 09.72.47.25.65 Email : snu28@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 28 | Eure-et-Loir, tous droits réservés.

Afficher SNUipp-FSU 28 sur une carte plus grande